Volvo XC90 2015 : tout un arsenal sécuritaire

Volvo XC90 2015 : tout un arsenal sécuritaire

Dans son objectif de n’avoir plus aucun mort ou blessé grave dans une nouvelle Volvo en 2020, Volvo fera de son futur fer de lance, le XC90, un exemple en matière de sécurité. A ce titre, il disposera de nombreuses fonctions destinées à éviter l’accident ou d’en minimiser les conséquences lorsque ce dernier est inévitable.

Volvo-XC90-intersection-assist

Si le XC90, en dévoilant son intérieur, a clairement montré ses ambitions en matière de positionnement premium, Volvo traduit aussi cette tendance avec des assistants à la conduite dignes d’une Mercedes Classe S.

Eviter les sorties de route

L’alerte de franchissement involontaire de ligne actif prévient le conducteur par des vibrations dans le volant lorsque le véhicule est susceptible de sortir de sa voie. Lorsque le véhicule commence à franchir une ligne de manière involontaire, le système applique alors un léger couple dans le sens inverse sur la colonne de direction pour inciter le conducteur à remettre dans le droit chemin.

Par ailleurs, le futur XC90 sera équipé d’un détecteur de fatigue. Tout comme l’alerte de franchissement de ligne, cette technologie utilise les informations d’une caméra multifonction logée devant le rétroviseur intérieur. Le système analyse la trajectoire du véhicule par rapport à la trajectoire idéale. Si le conducteur commence à zigzaguer, le détecteur de fatigue émettra alors une alerte sonore et visuelle. De plus, le système peut guider le conducteur jusqu’à la prochaine aire de repos.

Volvo-XC90-Camera-multifonction

Ces deux systèmes sont déjà bien connus des conducteurs de Volvo et permettent d’éviter bon nombre de sorties de route. Dans le cas où cette dernière devient inévitable, le Safe Positioning intervient en resserrant automatiquement les ceintures de sécurité. Il s’agit en quelque sorte d’une extension du système Pre-Safe proposé depuis de nombreuses années par Mercedes.

Toutefois, ce dernier n’agit que lorsque une situation critique est détectée (risque de collision avec un véhicule, freinage violent ou coup de volant brusque imprimé par le conducteur) et non lors d’une simple sortie de route provoquée par la dérive progressive d’un conducteur assoupi par exemple. Comme les deux systèmes précédemment cités, le Safe positioning utilise aussi les données de la caméra logée près du rétroviseur central.

Enfin, les sièges avant sont équipés de dispositifs d’absorption d’énergie visant à réduire les contraintes sur la colonne vertébrale lorsque le véhicule finit sa route sur un terrain accidenté.

Il est tout de même regrettable que le dispositif de tension des ceintures ainsi que le système d’absorption d’énergie ne concernent que les deux passagers à l’avant d’un véhicule qui peut accueillir jusqu’à 7 personnes.

Eviter les collisions ou les minimiser

Le XC90 sera équipé d’un détecteur de collision aux intersections. A l’aide de la caméra multifonction et d’un radar, le SUV sera en mesure de lancer une procédure de freinage automatique lorsque le véhicule s’engage dans une intersection et qu’un autre véhicule arrive en sens inverse.

Ce système complète le City Safety, détectant voitures, piétons et cycliste en ville (où la vitesse est inférieure à 50 km/h) de jour comme de nuit, qui freine automatiquement la voiture en cas de risque de collision avec un autre usager.

Volvo-XC90-detection-pietons-nuit

Le XC90 est aussi équipé d’un système minimisant les conséquences d’un impact par l’arrière. A l’aide de radars logés dans le bouclier, le véhicule détecte tout véhicule arrivant par l’arrière. Lorsque sa vitesse est jugée excessive et cause potentielle d’impact, le SUV de Volvo déclenche les warnings pour avertir l’autre conducteur puis applique une pression sur le circuit de freinage pour immobiliser au mieux le véhicule. Enfin, les pré-tensionneurs de ceintures sont activés. Les risques de coup du lapin sont minimisés grâce au dessin spécifique des sièges et des appuie-têtes (WHIPS).

Le conducteur du XC90 pourra aussi compter sur le détecteur d’angle mort (BLIS) capable, par ailleurs, d’informer le conducteur de l’arrivée d’un véhicule par l’arrière à haute vitesse, sans oublier la fonction de lecture des panneaux routiers (Volvo ne précise toutefois pas quels types de panneaux sont reconnus outre les traditionnelles limitations de vitesse).

Enfin, le XC90 sera capable de se mouvoir de manière autonome dans les embouteillages en agissant directement sur l’accélérateur, les freins et la direction.

Assurer sa voiture coûtera – encore – un peu plus cher

Assurer sa voiture coûtera – encore – un peu plus cher

Mauvaise nouvelle pour les automobilistes français : une étude de l’institut Xerfi spécialisé dans les études économiques rapporte que le prix moyen des primes d’assurance auto va croître pour les échéances à venir. Explications.

Des augmentations de tarif inattendues

A la mi-décembre, l’hebdomadaire Auto Plus (n° 1 319) dévoilait onze variations de tarifs d’assurance dont notamment une fortement à la baisse (la Maaf, – 5 %) et trois stables (BPCE, l’Olivier et la Maif/Filia-Maif) laissant espérer une accalmie après quatre années consécutives de hausse (voir tableau ci-après).

Une mortalité en baisse, mais des primes d'assurance toujours plus chères ?

Une mortalité en baisse, mais des primes d’assurance toujours plus chères ?

Malheureusement, les prévisions sont tout autres d’après les experts de la société Xerfi. Rien que pour cette année 2014, une inflation de 1,7 % est attendue sur les prix des cotisations. Et en 2015 ce sera 2,2 % ! Comme à chaque fois, c’est « l’envolée du coût moyen et de la fréquence des sinistres » qui sont en cause. Un argument difficile à avaler, surtout quand on sait que les progrès en matière de sécurité des véhicules permettent de faire diminuer depuis des décennies le nombre de morts et la gravité des accidents sur les routes de l’Hexagone !

graphique evolution tarifs assurance auto par an

2014 et 2015 sont des prévisions

Quid de l’effet loi Hamon ?

Néanmoins, les assureurs pourraient être contraints de revoir leurs envies d’accroissement des prix, car le décret d’application de la loi Hamon va entrer en jeu. Il permettra à tout assuré de résilier son contrat à tout moment une fois qu’il aura un an d’ancienneté.

Un bouleversement du marché à prévoir qui relancera à coup sûr la guerre sur les tarifs et pourraient refroidir les ardeurs de certaines compagnies à gonfler la note de crainte de voir leurs clients déserter.

A suivre…

Nouvelle Mazda 2 : premières images officielles

Nouvelle Mazda 2 : premières images officielles

D’habitude, les constructeurs asiatiques renouvellent rapidement leurs modèles. La durée de vie moyenne d’une japonaise ou d’une coréenne est de 5/6 ans. Mazda avait par exemple lancé la troisième génération de la compacte « 3 » quatre ans et demi après l’arrivée de la deuxième mouture ! Mais la marque d’Hiroshima a fait une exception à la règle avec sa citadine. L’actuelle version va bientôt avoir sept ans. Il faut dire que son remplacement n’a pas été une priorité, pour deux raisons : elle a très bien vieilli et Mazda a privilégié la refonte d’autres autos (la 6 en 2012, la 3 en 2013).

La troisième génération de la citadine 2 a fait ses débuts au Japon. Au pays du Soleil Levant, elle se nomme Demio.

La troisième génération de la citadine 2 a fait ses débuts au Japon. Au pays du Soleil Levant, elle se nomme Demio.

A Paris ?

La 2 a donc attendu son tour… et il est enfin venu. Mazda a dévoilé il y a quelques jours la nouvelle génération… au Japon. L’auto sera en effet commercialisée dans un premier temps dans son pays d’origine. La production a même déjà été lancée dans l’usine de Hofu. Les premières images officielles montrent donc un modèle avec volant à droite, nommé Demio (un patronyme qui a existé en Europe avant l’arrivée des appellations à chiffre). Pour l’instant rien n’est confirmé, mais la nouvelle 2 devrait être montrée au public européen lors du Mondial de l’Automobile de Paris.

Si la 2 millésime 2015 est 100 % nouvelle… elle a un fort air de déjà-vu. Deux explications à cela : elle est très proche du concept Hazumi exposé au Salon de Genève en mars dernier et elle est très proche des dernières réalisations de la marque ! D’ailleurs, un peu comme cela a été fait pour ses grandes sœurs, la nouvelle 2 garde la silhouette de sa devancière, mise à jour avec le nouveau design Mazda. Les ailes avant sont plus gonflées, les flancs plus travaillés, on trouve la calandre rattachée aux optiques… Mais on est plus dans l’évolution que la révolution.

Nouvelle Mazda 2 - 1

Nouvelle Mazda 2 - 3

Planche de bord originale

L’intérieur est plus dans la rupture en revanche, avec un design très épuré. On pourrait presque croire que la 2 a fait l’impasse sur des équipements de confort. Mais non : une bonne partie des commandes est remplacée par l’écran tactile. Certains aimeront ce côté très dépouillé, d’autres détesteront.

Pour l’instant, les informations techniques sont rares. On ne connait pas les dimensions de l’auto, ni son poids et ses performances. Pour les motorisations Mazda annonce juste un 1.5 essence (en plusieurs puissances) et un inédit 1.5 diesel d’environ 100 ch. La nouvelle 2 devrait faire très attention à ses consommations. On espère en savoir plus à Paris.

interieur Nouvelle-Mazda-2-2014

Nouvelle Mazda 2 - 4

Scoop : la Citroën DS4 va se métamorphoser en 2016 !

Scoop : la Citroën DS4 va se métamorphoser en 2016 !

Un peu plus de 3 ans après la commercialisation de la DS4, second modèle de la marque aux chevrons à adopter la dénomination DS (pour Different Spirit), Citroën envisage de revoir entièrement son milieu de gamme Premium, issu du segment M1.

Des ventes pas à la hauteur

Autant la DS3 a tenu son pari en se vendant à plus de 300 000 exemplaires, que ses grandes sœurs DS4 et DS5 se trouvent encore à la traîne avec respectivement une production de 100 000 et 50 000 unités vendues. Ces deux derniers modèles, malgré des qualités indéniables constatées lors de différents essais que nous avons pu réaliser, n’ont pas réussi à trouver leur public (en savoir plus sur les chiffres de ventes DS).

La Citroën DS 4R Concept dévoilée en 2012 proposait 256 chevaux, mais rien n'a ensuite été proposé en série

La Citroën DS 4R Concept dévoilée en 2012 proposait 256 chevaux, mais rien n’a ensuite été proposé en série

C’est probablement pour ces raisons, et d’après les fuites que nous avons pu récupérer, que la marque française envisage sérieusement de refondre la DS4 à l’horizon 2016. Pensez donc ; seulement 5 200 exemplaires de la DS4 se vont vendus sur les 6 premiers mois de l’année 2014, et 3 100 exemplaires de la DS5.

Plus consensuelle, elle corrige ses défauts

Alors que la gamme « DS », devenue une marque entière en Chine explose là-bas, les modèles équivalents peinent à se vendre dans l’hexagone. La refonte envisagée par Citroën viserait à rallonger la DS4 de presque 10 cm, en gommant son arrondi arrière avec un coffre rallongé et par conséquent une ligne plus fluide. Le style coupé serait donc abandonné au profit d’une ligne plus « passe-partout » et allongée.

Qui dit plus grande dit volume intérieur augmenté, avec un gain aux places arrière qui ne sera pas négligeable. Les vitres latérales arrière pourraient s’ouvrir, ce qui n’est pas possible sur les modèles actuels, et les portes arrière recevraient des poignées de portes visibles, jusqu’alors camouflées.

A l’instar de la Chine où DS est une marque, et non pas un modèle, diffusée de surcroît dans un réseau de concessions encore peu nombreuses mais haut de gamme : tapis rouge, marketing olfactif, accueil haut de gamme, la nouvelle DS4 serait « tatouée » sur la calandre des 2 lettres « DS » et non plus des traditionnels chevrons chers à André Citroën.

Nouvelle plateforme et nouveaux moteurs

Autre innovation ; la plateforme actuelle issue de la seconde génération de C4 serait abandonnée, au profit de la fameuse EMP2 conçue pour le tout nouveau « Technospace » Picasso. Nouvelle plateforme voulant dire gain de poids, les performances de la voiture devraient par conséquent s’en voir améliorées.

Pas d’informations à ce jour sur les motorisations, mais une version « sport » serait envisagée, elle reprendrait le bloc de la… RCZ-R Peugeot (voir notre essai) ! Soit 270 chevaux. Destinée à concurrencer les modèles germaniques compactes ; Audi A3, Mercedes Classe A et autre BMW Série 1, la future DS4 devra être à la hauteur et recevra un meilleur niveau de finition, un équipement plus riche et des matériaux haut de gamme jusqu’alors inutilisés sur le segment des compacts aux chevrons.

A peine plus chère que sa devancière

Le tout sera disponible à un tarif contenu, afin d’attirer une clientèle nouvelle avec un prix d’entrée probablement aux alentours de 24 000 euros. Quand deux lettres remplaceront les chevrons, la révolution aura vraiment eu lieu chez Citroën.

La Ford Mustang 4-cylindres essayée pour la 1ère fois en vidéo

La Ford Mustang 4-cylindres essayée pour la 1ère fois en vidéo

Avant sa présentation à la fin de l’année passée, la Ford Mustang a beaucoup fait parler d’elle. Actuellement, c’est toujours le cas puisqu’elle a été récemment vue dans sa version haute performance, tandis qu’hier nous vous communiquions sa gamme de moteurs. Parmi ces blocs, un moteur intrigue sous le capot d’une Mustang d’emblée associée à un V8 : le quatre-cylindres 2,3 l turbo EcoBoost fort de 314 ch et 434 Nm de couple.

Une Mustang 4-cylindres ?

Avec une telle puissance, ce « quatre pattes » se montre même plus performance que le V6 3,7 l développant 304 ch et 380 Nm, un comble ! Le six-cylindres constituerait donc selon Ford l’entrée de gamme de la Mustang…

La Mustang EcoBoost, une vraie 'Stang ?

La Mustang EcoBoost, une vraie ‘Stang ?

Si nous espérons le vérifier d’ici son lancement commercial prévu pour le début de l’année prochaine en France (mais seulement avec, semble-t-il, le L4 et le V8), une première vidéo de roulage à bord de la Mustang équipée du quatre-cylindres a été diffusée sur la toile. Une bonne occasion d’avoir une première impression sur la bête. Le résultat sonore paraît pas trop décevant pour le nombre de cylindres présents, même si malheureusement depuis l’extérieur le turbo couvrirait la sonorité moteur d’après ce que l’on peut entendre lors d’une forte accélération… A l’intérieur, le constat semble plus positif et pourrait même faire penser à un V8 avec cette tonalité assez rauque.

La vidéo de la Mustang EcoBoost

La Ford Mustang 4-cylindres EcoBoost Performance Pack (19 pouces, freins majorés, baquets, …) en automatique (7 rapports) sur le circuit d’essai Ford :

Et à titre de comparaison, la Ford Mustang GT Performance Pack boîte manuelle 6 vitesses (vous pouvez aussi l’écouter ici à l’arrêt avec de beaux coups de gaz) :

Abcmoteur avait également essayé la précédente génération avec son V8 de 300 ch.

Crédit photo : vidéo YouTube « TheDriver »

Citroën C4 Cactus & C1 : des ventes au-dessus des prévisions

Citroën C4 Cactus & C1 : des ventes au-dessus des prévisions

Après une année 2013 moribonde, les constructeurs français retrouvent le sourire avec des ventes en hausse (voir notre rubrique « économie » pour en savoir plus avec notamment l’état du marché auto français mois par mois). Citroën en fait partie comme en témoigne le récent communiqué sur les chiffres de ventes au premier semestre 2014 (+ 7 %, soit 624 000 véhicules) dont nous vous dévoilons quelques détails…

Les nouvelles Citroën prennent un très bon départ

Le mois de juin 2014 a été le mois de lancement pour deux modèles : la petite citadine à bas prix C1 et le crossover décalé C4 Cactus (prochainement à l’essai sur Abcmoteur). Deux autos qui misent sur leur design fort pour attirer le client et cela semble bien fonctionner, puisque la marque aux Chevrons affirme que les commandes réalisées dépassent déjà les objectifs fixés !

Citroën C4 Cactus 2014 - 3

Citroën C4 Cactus

Concrètement, ce sont déjà 7 000 C4 Cactus et 4 500 C1 (sa jumelle la Peugeot 108 aurait trouvé 1 500 acheteurs et sera bientôt à l’essai sur Abcmoteur) qui ont trouvé preneur. De bons résultats qui doivent rassurer le réseau de vente et d’autres pays proposant ces nouveautés en concessions viendront s’ajouter ultérieurement.

Citroën C1

Citroën C1

Les nouveaux C4 Picasso (69 000 ventes), C3 (106 000 ventes) et C-Elysée (120 000 ventes depuis 2012) séduisent. Cette dernière est réservée aux marchés des pays émergents.

Déjà 1 voiture sur 4 vendue en Chine !

Alors qu’en Europe Citroën s’adjuge une hausse de 10 % dans un marché augmentant de 7 % – une performance jamais enregistrée pour la marque depuis 10 ans selon le communiqué ! –, les 38 % des ventes qui ont lieu hors du Vieux Continent sont tirées vers le haut par la Chine.

Dans ce pays, Citroën atteint un nouveau record en ayant écoulé 160 000 unités depuis le début de l’année 2014. Il s’agit du premier marché tous pays confondus pour les Chevrons et il représente les deux tiers des ventes hors d’Europe. La progression s’établit à + 16 % par rapport à la même période, alors que le marché chinois affiche + 13 %.

Rendez-vous en fin d’année pour connaître le bilan définitif et prendre plus de recul sur les performances des C4 Cactus et C1.