La nouvelle Peugeot 508 présentée à Londres

La nouvelle Peugeot 508 présentée à Londres

3 ans après le lancement de la 508 (voir notre essai), remplaçante à la fois de la familiale 407 et de la routière 607, Peugeot réalise un lifting de sa berline avec l’arrivée de l’été.

gamme nouvelle Peugeot 508
Dure tâche que de remplacer la robuste 407 et la confortable 607. C’est pourtant avec brio que la 508 s’est assise entre les deux chaises de ses devancières, pour occuper les 2 segments de marché, et affirmer par la même un positionnement plus haut de gamme chez la firme de Sochaux, positionnement confirmé et perduré avec la sortie de la toute nouvelle 308 (voir notre essai).

nouvelle Peugeot-508

Peugeot 508 2014 berline

vue profil 508 restylee

vue 3-4 ar 508 phase 2

La nouvelle 508 vient d’être dévoilée ce matin à Londres (pourquoi pas Paris ?…). On pourra également la découvrir sur les prochains salons de Moscou du 27 août au 7 septembre 2014, et sur le Chengdu Motor Show (en Chine) du 29 août au 7 septembre 2014. Quant à son pays d’origine, c’est seulement au Mondial de Paris que la belle sera présentée, à partir du 4 octobre 2014.
Premier gros changement : l’éclairage. Tous les feux sont désormais à LED sur la 508. Le lion fait son retour sur la calandre, le bouclier arrière a été redessiné, ainsi que les feux, et une nouvelle face avant fait son apparition, une calandre plus droite, des touches de chrome, des lignes verticales de feux à LED, et des feux différents en fonction des versions berline/SW ou RHX à transmission intégrale.

nouvelle Peugeot 508 RXH

Peugeot 508 RXH 2014

vue profil 508 4x4 hybride

Peugeot 508 RXH restylee

370 000 exemplaires de la version actuelle se sont écoulés en un peu plus de 3 ans, un segment D difficile et particulier que Peugeot ne veut pas lâcher, malgré le développement des ventes sur le segment des Suv. Fabriquée dans l’usine de Rennes-La-Janais, comme la précédente, la nouvelle 508 sera également produite en chine, dans l’usine locale de Wuhan. La chine, qui représente une zone très importante pour Peugeot puisque 36% des ventes mondiales de la 508 sont réalisées dans ce pays.

nouvelle Peugeot 508 break

face avant 508 SW restylee

profil 508 SW 2014

vue 3-4 arriere Peugeot 508 SW restylee

A l’intérieur du véhicule, un écran de 7 pouces fait son apparition, mais on ne note pas de gros changements, mis à part l’épuration du tableau de bord, à l’instar de celui de la nouvelle 308. Comme l’indique la publicité, on gomme les comodos, pour laisser place à la sobriété. Comme la plupart des fabricants maintenant, la connectique a été privilégiée, avec un écran qui devient tactile, un système multimédia Peugeot Connect, incluant comme pour le nouveau C4 Picasso le logiciel Coyote, et toutes les informations liées à l’état du trafic, la météo, les parkings etc. …

interieur nouvelle Peugeot-508-2014

habitacle nouvelle 508 restylee

Ecran tactile 508 2014

Au niveau de l’équipement, et comme sur le C4 Picasso, la caméra de recul fait son apparition de série, ainsi que la surveillance des angles morts dans les rétroviseurs. La motorisation évolue également avec l’apparition de nouveaux blocs Diesel 150 et 180 cv (boîte manuelle 6 rapports ou automatique 6 rapports) et un bloc essence 1.6 THP de 165 chevaux, ne rejetant que 129 gr de CO2/km (111 gr/km pour le 2.0l de 180 cv).
Le lancement de la nouvelle 508 se fera le 10 septembre 2014 en Europe, et le 2 janvier 2015 en Chine. Nous vous reparlerons des prix ultérieurement.

Les tribunes des 24 H du Mans 2014 ont fait le plein !

Les tribunes des 24 H du Mans 2014 ont fait le plein !

Les 24 Heures du Mans se tenant chaque année sont une course d’endurance à part et unique que l’on n’hésite pas à qualifier de plus belle au monde. Pour 2014, le spectacle a encore été au rendez-vous tout comme les visiteurs !

Un franc succès pour la 82ème édition

Avec 263 000 entrées, l’Automobile Club de l’Ouest (ACO) organisant les 24 H du Mans peut avoir le sourire. Pour la troisième année consécutive, la fréquentation du circuit est en augmentation avec 240 000 places enregistrées en 2012 et 245 000 en 2013. En progressant de 18 000 spectateurs en 2014, les 24 H démontrent qu’il est encore possible d’attirer du monde et même beaucoup de monde aux abords des pistes et ce pendant deux jours, voire même plus en comptant les journées de qualification.

Même si les 400 000 billets vendus en 1969 sont encore loin, il ne faut pas oublier les 5 millions de connexion à la webtv !

Même si les 400 000 billets vendus en 1969 sont encore loin, il ne faut pas oublier les 5 millions de connexion à la webtv !

Il faut dire que les 14 et 15 juin le spectacle était bien au rendez-vous dans la Sarthe. Durant les deux tours d’horloge, les rebondissements ont été nombreux (voir notre résumé). Dans chacune des catégories (LM P1, LM P2, GT Pro et GT Am) les dépassements se sont multipliés, tandis que dans la catégorie reine Toyota, Porsche et Audi ont joué aux chaises musicales ! Deux averses de pluie sont même aller pimenter rapidement l’aventure une heure après que le départ ait été lancé…

Nouveau règlement et retour de Porsche

En sus, c’est bien l’évolution de règlement laissant toujours une certaine liberté aux équipes qui suscite l’attrait des 24 Heures du Mans (Ferrari songerait à quitter la F1 pour les 24 H !). Nissan l’a encore montré cette année avec une voiture très particulière – la Zeod – fonctionnant 100 % à l’électricité… Le retour de Porsche en LM P1 avec la 919 Hybrid a également contribué grandement à faire (re)venir du monde dans les tribunes.

L’édition 2015 ne devrait être que meilleure, car Nissan fera son entrée en LM P1, pour un total de quatre constructeurs officiels. On pourra aussi compter sur Rebellion et Lotus avec sa P1/01.

Vivement l’année prochaine et longue vie aux 24 H, n’hésitez pas à consulter nos images et vidéo de la 82ème édition !

80 km/h : attention à l’enfumage

80 km/h : attention à l’enfumage

Initialement prévue le 16 mai, la réunion du Conseil national de la sécurité routière (CNSR) s’est finalement tenue le lundi 16 juin dernier afin d’esquiver la période électorale. Favorable à une baisse généralisée de 90 à 80 km/h des limitations de vitesse sur le réseau secondaire bidirectionnel dépourvu de séparateur central, ce comité s’est vu couper l’herbe sous le pied par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve qui s’est prononcé sur le sujet en amont.

Objectif : calmer le jeu

Beaucoup plus calmement que Manuel Valls qui tapait du poing sur la table en début d’année en annonçant passer la moitié des départements à 80 km/h pour la mi-2014, Bernard Cazeneuve souhaite y aller plus calmement en commençant par « expérimenter » et en prenant « le temps de la pédagogie ».

Pour cela, les personnes concernées par le dossier feront le point avec les préfets afin de cibler les départementales les plus accidentogènes. Le but étant de montrer l’efficacité de la mesure… mais surtout de détendre les Français fermement opposés à ce projet qui sont majoritaires (plus de 75 %, source Ifop). La grogne ne faisant que de monter aux quatre coins de l’Hexagone, le gouvernement n’avait que d’autre choix que de temporiser.

On peut donc alors se demander quel est le véritable visage de cette manoeuvre ?

Une « expérimentation » ?

Si vous vous souvenez encore des paroles de Nicolas Sarkozy en 2003 lorsque les premiers radars automatiques étaient installés sur les routes de notre cher pays, vous avez avalé comme bon nombre d’entre nous qu’il ne s’agissait que d’une « expérimentation ».

Un peu plus de dix ans plus tard, la même escroquerie est utilisée ! Non, les 80 km/h ne seront pas généralisés à la France entière, mais seulement expérimentés sur quelques portions… Qui peut encore croire à ce mensonge plus gros qu’une 4×4 voies ??

Comme à chaque fois, la vitesse, les statistiques et les études seront tournées dans le bon sens pour appuyer l’action de la sécurité routière ! Etant donné que le nombre de morts diminue depuis maintenant 40 ans, nos gouvernants ne prennent pas un trop gros risque que d’affirmer à l’avance que les axes amputés de 10 km/h seront moins accidentogènes, quand bien même le passage aux 80 km/h n’aura rien changé, ce bénéfice leur sera quand même attribué !

Toujours rien sur la première cause de mortalité !

Le plus inquiétant dans cette affaire, c’est que à l’issue de cette déclaration du ministre de l’Intérieur et du CNSR, rien n’a été évoqué sur la première cause de mortalité sur la route : l’alcool. Alors qu’en 2003 on nous expliquait que les forces de l’ordre auparavant employées pour les jumelles « seront redéployés vers d’autres types de contrôles, comme l’alcoolémie, le port de la ceinture de sécurité ou l’utilisation du téléphone au volant« , le nombre de conducteurs au-dessus du seuil légal ou sous l’emprise de stupéfiants n’est pas à la baisse, bien au contraire…

Bref, la première préoccupation de nos politiques est bien toujours notre sécurité la rentabilité des radars, le reste n’étant qu’accessoire ou prétexte…

Les réactions des opposants et la suite…

Certains ont crié victoire tel que « 40 millions d’automobilistes » suite aux propos de M. Cazeneuve, mais ce serait oublier que une expérimentation est tout de même prévue !

Certes, le combat (ré-information, lobbying, manifestation, …) a porté ses fruits, mais comme bien souvent la bataille est plus longue que ce que l’on croit. Ainsi, malgré l’accalmie, il serait une grosse erreur que d’estimer que la partie est gagnée !

Christiane Bayard, secrétaire générale de la Ligue de défense des conducteurs (LDC), ne tombe pas dans le panneau et doute de la sincérité des paroles entendues…

Elle y ajoute un argument mettant à l’eau tout le projet du CNSR et prouvant bien que c’est le 80 km/h pour tous qui se profile : « Il existe déjà, pour les préfectures, la possibilité de diminuer la vitesse sur des tronçons dangereux et cela ne nécessite pas d’expérimentation. […] Nous ne voyons donc pas l’intérêt d’une expérimentation, si ce n’est celui de faire entrer la baisse généralisée des limitations de vitesse par la petite porte… et, au passage, de rentabiliser toujours plus les radars, justement censés être installés dans ces fameuses zones dangereuses. » Dans ce domaine, l’exemple du périphérique parisien transformé en jackpot est parlant !

Par conséquent, la mobilisation ne s’arrête pas et continue. Du côté de la Fédération française des motards en colère (FFMC), on « dénonce cette politique uniquement basée sur la vitesse et son contrôle ». Nul doute que d’autres mouvements de contestation seront organisés par le suite, l’objectif étant qu’aucune expérimentation ait lieu, autrement le mécanisme est enclenché et il devient trop tard pour agir…

La police anglaise s’équipe d’une Ariel Atom !

La police anglaise s’équipe d’une Ariel Atom !

« Je n’ai jamais conduit quelque chose qui accélère aussi fort ! », c’est ce qu’a déclaré Jeremy Clarkson de l’émission « Top Gear », après être monté à bord de l’Ariel Atom 3.5R. Pourtant, il en a essayé des bolides l’animateur britannique.
Cette même Ariel Atom équipe désormais la police anglaise, après avoir subi quelques retouches qui la rendent … encore plus puissante ! Les policiers d’Avon et Somerset, dans le sud-ouest de l’Angleterre, viennent de recevoir le bolide.

Ariel-Atom-Police-001

Réputée pour un rapport poids/puissance exceptionnelle, la marque anglaise Ariel Atom est spécialisée dans la fabrication de petites bombes 2 places, qui ont la particularité de ne posséder ni toit, ni carrosserie. Seul le châssis tubulaire constitue la forme de la voiture.
Le modèle destiné aux forces de l’ordre est basé sur la foudroyante 3.5R, mais a été gonflé pour l’occasion. Le modèle à gyrophare annonce donc un incroyable 2.5 s pour avaler le 0 à 100 km/h (c’est autant qu’une Bugatti Veyron !), et une vitesse de pointe de 270 km/h, autant vous dire qu’à cette vitesse-là, autant remplacer le képi par un casque intégral !

Ariel-Atom-Police angleterre
Ariel-Atom-Police-003

L’auto développe 350 chevaux, pour un poids de 600 kg seulement. C’est un bloc 4 cylindres qui emmène la voiture à une telle allure. Le véhicule a été mis en service à l’occasion de la course mythique « Tourist Trophy » qui se coure chaque année sur l’île de Man, et qui a une fois de plus été endeuillée cette année par la mort de 2 pilotes : Karl Harris, 34 ans, et Bob Price, 65 ans. Il s’agit davantage de sensibiliser les motards que de faire la course avec les imprudents, quoique …

Ariel-Atom-Police anglaise
Ariel-Atom-Police-005

Plus expérimentale que définitive, cette Ariel Atom de la force publique a le mérite de faire parler d’elle, et rejoint les Lamborghini Huracan de la police italienne, Porsche 911 des forces de l’ordre allemandes ou encore Bugatty Veyron de Dubaï, avec derrière, la Mégane RS de la gendarmerie nationale.
Le nombre de motards tués sur les routes anglaises a augmenté de 30% entre janvier et mai 2014, en comparaison de la même période sur 2013. L’Ariel Atom joue un rôle essentiel dans la sensibilisation des motards aux dangers de la route sur 2 roues, et compte, en plus de ses capacités sportives exceptionnelles, sur son capital sympathie pour attirer l’attention des motards.

La Renault Megane R.S. 275 Trophy-R fait péter le chrono !

La Renault Megane R.S. 275 Trophy-R fait péter le chrono !

Dans la catégorie des tractions sportives, la guerre a été déclarée en mars derniers lorsque la Seat Leon Cupra battait de dix secondes le record de la Renault Megane R.S. Depuis la mi-avril, la marque au losange n’a cessé de faire monter la pression avec différent teasers et il est maintenant temps de découvrir ce que nous préparait depuis des mois Renault Sport…

record 2014 Renault-Megane-RS-275-Trophy-R

Une version encore plus radicale : la Trophy-R

Alors que nous découvrions à la mi-mai la Megane 3 RS Trophy ayant un moteur boosté de 10 ch (soit un total de 275 bourrins) et des équipements spécifiques comme une ligne d’échappement en titane Akrapovic, des amortisseurs Ohlins et des pneus Michelin spécifiques, Renault Sport est allé battre le record de sa rivale espagnole avec une version encore plus épicée de sa compacte… tout comme Seat en fait.

Renault-Megane-RS-275-Trophy-R

Megane-RS-275-Trophy-R

Renault-Megane-RS-Trophy-R

profil Megane-RS-275-Trophy-R

Il s’agit donc de la Megane RS Trophy-R. Avec cette lettre en plus, la française en profite pour perdre un peu plus de 100 kilos sur la balance (101 kg précisément). Cet allégement est obtenu grâce à des sièges avant en polycarbonate. Ces baquets monocoque Recaro sont équipés de ceintures trois points – comme sur une voiture classique – et d’un harnais Sabelt six points avec une boucle d’aviation en accessoire – soit l’équipement d’une auto de compétition !… La suppression de la banquette arrière contribue aussi et surtout en grande partie à cette cure d’amaigrissement.

calandre Megane-RS-275-Trophy-R

flanc Megane-RS-275-Trophy-R

echappement Megane-RS-275-Trophy-R

Quelques kilos sont supprimés grâce à l’emploi de freins à disque bi-composants. D’un diamètre de 350/28 mm, il sont faits d’acier et d’aluminium. Le gain de poids s’élève à 3 kilos. Une nouvelle batterie permet également de sauver 16 kg.

interieur Megane-RS-275-Trophy-R

Le volant n’est plus en cuir, mais en alcantara comme dans une vraie voiture de course

pommeau vitesse Megane-RS-275-Trophy-R

seuil de porte Megane-RS-275-Trophy-R

C’est une série limitée à 250 exemplaires dont on ne connait pas encore ni la sortie, ni le prix (MAJ : le voici et sa sortie !)

harnais coffre Megane-RS-275-Trophy-R

Un filet retiendra vos packs de laits situés dans le coffre entre deux spéciales !

Les jantes rouges à bâtons de 19 pouces rendent hommage à sa devancière, la R26.R de 2008.

Le Megane RS améliore son chrono de plus de 13 secondes !

Le 15 mai 2014, le pilote Laurent Hurgon a réalisé le nouveau meilleur tour du Nürburgring pour une traction, soit en 7 min 54 s 36, ce qui place la Trophy-R 4 secondes en-dessous de la Leon Cupra Performance Pack et fait 13 secondes de mieux qu’une Megane III RS Trophy 2011 (voir notre essai de la Megane RS restylée).

Renault-Megane-RS-275-Trophy-R-circuit

Renault-Megane-RS-275-Trophy-R-Nurburgring

Renault-Megane-RS-275-Trophy-R-7-54-36

Un véritable exploit qui est en préparation depuis plus de deux ans nous apprend Jean-Maxime Boulanger, chef de produit Megane Sport Range, que nos confrères du Garage des Blogs ont interviewé dans la vidéo ci-après (plus d’infos ici) :

Le record du Nürburgring en vidéo

Et voici la vidéo que vous attendez tant, le nouveau record en intégralité de la Renault Megane R.S. 275 Trophy-R ! Action !

La Vmax atteinte lors du chrono est de 254 km/h.