Volkswagen teste un prototype de Golf R SW !

Volkswagen teste un prototype de Golf R SW !

Les constructeurs allemands et notamment Volkswagen semblent ne plus s’arrêter dans cette multiplication de modèles et de déclinaisons. Ainsi, contre toute attente, nos photographes ont débusqué un prototype d’une future Golf R SW !

Volkswagen se met aux breaks sportifs ?

Actuellement, le marché du break sportif est animé par Audi qui est devenu le spécialiste avec sa gamme S et RS. Parmi les généralistes, on compte Ford avec la Focus ST SW 2.0 SCTI de 250 ch, Skoda avec l’Octavia Combi RS 2.0 TSI de 220 ch et prochainement Seat avec une Leon Cupra ST atteignant sans doute 280 ch. Alors que Peugeot pourrait lancer une 308 SW de plus de 200 ch, VW est également dans les starting-blocks avec une déclinaison de la Golf R comme en témoignent ces spyshots visibles ci-dessous :

Volkswagen Golf R SW

Volkswagen Golf R break

spy Golf SW 300 cv

On retrouve ici les jantes de 19 pouces de la Golf R

Le même moteur que la Golf R berline

Si la commercialisation du déménageur de course n’est pas encore confirmée dixit les pilotes d’essai à bord du véhicule, on sait déjà que la Golf R SW recevra très probablement le même moteur que la berline, à savoir un 2,0 l TSI de 300 ch et 380 Nm de couple. Pas mal pour un break !

photo volee Golf R SW

vue profil VW Golf R SW

A noter que certains penchent aussi pour une mécanique dégonflée à 280 ch…

vue 3-4 AR VW Golf R SW

future Golf R break

A l’arrière, les quatre sorties d’échappement ovales sont bien présentes

Niveau transmission, le bolide sera en 4 roues motrices (4Motion) et doté d’une boîte automatique à double embrayage DSG à 7 rapports.

La VW Golf R SW en vidéo

Même si on ne peut pas dire que cela chante, la sonorité moteur est plutôt pas mal :

Affaire à suivre… Il s’agit déjà tout de même du deuxième véhicule test surpris sur le Nürburgring en l’espace de deux mois.

Crédits photographiques : CarPix pour Abcmoteur

Futurs flat-4 Porsche : perdre la raison en étant raisonnable ?

Futurs flat-4 Porsche : perdre la raison en étant raisonnable ?

A l’heure où BMW accueille le trois-cylindres et la traction, voilà qu’une autre marque passion, Porsche, est aussi sur le point de faire une révolution technique…

Ferdinand Porsche disait :  « Le plaisir de l’essence commence là où s’arrête le diesel, à 4500 tr/min », indiquant qu’une Porsche Diesel était inconcevable… Depuis la disparition de ce grand nom de l’automobile, Porsche a dégainé le Cayenne, un SUV imposant, et l’a équipé d’un diesel d’origine Audi… La Panamera en a ensuite fait de même. Bilan ? Le Cayenne diesel est le best-seller de la marque ! Tristesse ? Oui, peut-être.

Ces nouvelles motorisations pourront recevoir une boîte manuelle à 6 rapport ou une automatique à double embrayage PDK à 6 vitesses – (crédit :  Automotive Rhythms / Flickr)

Ces nouvelles motorisations pourront recevoir une boîte manuelle à 6 rapport ou une automatique à double embrayage PDK à 6 vitesses – (crédit : Automotive Rhythms / Flickr)

Aujourd’hui, nouveau bouleversement dans le cœur des passionnés de la marque ; Porsche officialiserait l’arrivée d’un « Flat-Four », autrement dit un quatre cylindres à plat. Celui-ci associerait turbo et injection directe dans différentes configurations : 1.6 210 ch, 2.0 286 ch et 400 Nm, 2.5 de 360 ch et 470 Nm. Il équiperait alors les Cayman, Boxster et Cayenne, tandis que le Macan attend a priori un quatre cylindres en ligne dérivé des TFSI d’Audi. La 911 serait pour le moment épargnée…

Des choix techniques tournant le dos à la tradition Porsche du « Flat-six » mais malheureusement dictés par l’objectif constant de réduction des émissions de CO2 de tous les constructeurs. Des moteurs qui, en revanche, trouveraient une bonne place sous le capot de la petite sœur du Boxster dont nous vous parlions il y a peu.

Si vous pouvez vous offrir un « Flat-Six Porsche », n’hésitez plus !

Source : CAR Magazine

Skoda lance une version Monte-Carlo de son Yeti

Skoda lance une version Monte-Carlo de son Yeti

L’histoire liant la marque Skoda à la principauté monégasque continue, avec la sortie le 1er juin dernier de la Skoda Yeti « Monte-Carlo ». Après l’édition « Tour de France », le fabricant tchèque livre ici un modèle un peu plus sportif dans le look.

Skoda Yeti-mc

45% des ventes de Fabia en 2013 étaient des séries « Monte-Carlo ». Fort de ce succès, la marque continue sur sa lancée en proposant aujourd’hui une version « monégasque » de son Yeti. Une Citigo griffée de la principauté est également prévue, ainsi qu’une version spéciale de la Rapid Spaceback.

game Skoda Monte Carlo

Particularité récurrente ; la teinte bicolore. Le Yeti s’enrobe donc de rouge et noir, et reçoit un équipement spécifique à ce modèle : une grille de radiateur spécifique noire laquée, un spoiler avant noir, des jantes en alliage noires de 17 pouces, des vitres sur teintées, un toit et des barres de toit noirs, ainsi qu’un diffuseur de la même couleur.

Skoda-Yeti-Monte-Carlo-2014-002

Skoda-Yeti-Monte-Carlo-2014-001

Pour l’intérieur, l’ambiance devient elle aussi sportive avec des seuils de porte griffés Monte Carlo, des pédales Sport en aluminium, une sellerie spéciale gris/rouge/noir, un volant sport en cuir à double surpiqûre rouge, un levier de vitesses du même type, un frein de main assorti, avec des surpiqûres qui apparaissent également sur les tapis de sol.

SKODA

La finition est l’équivalent de la version « Ambition », à équipement égal. La voiture est disponible en 5 motorisations ; 2 blocs essence 1.2 TSI 105 chevaux et 1.4 TSI 122 chevaux, et 3 blocs Diesel 2.0l TDI 110 chevaux ou 140 et 170 chevaux. La « Monte Carlo » se négocie 1 200€ de plus que la Yeti classique en finition « Ambition ».

Les prix de la version monégasque s’échelonnent de 23 000€ pour le 1.2 TSI 105 chevaux, à 32 960€ pour le 2.0 TDI 170 chevaux en version 4X4, équipé de la boîte automatique Volkswagen DSG6. Un Yeti qui monte sur le rocher pour l’arrivée de l’été.

Galerie photo

Mini maxi : la nouvelle Mini 5 portes !

Mini maxi : la nouvelle Mini 5 portes !

Que de changements pour celle qui à l’origine, était destinée à embarquer 4 personnes dans un espace réduit, et pour un prix contenu. Le projet d’Alec Issigonis retenu en 1956, et lancé en 1959, a fait vraiment beaucoup de chemin. Après la reprise de la marque Mini par BMW en 2001 et 1 883 000 exemplaires vendus plus tard (!), la petite citadine ressortait il y a quelques mois sous la forme d’une 3ème version. Elle se transforme aujourd’hui en 5 portes, on se demande alors si l’on peut continuer de l’appeler : Mini ?

Mini 3p VS Mini-5p

Mini 3 portes VS Mini-5 portes

Plus longue de 10 cm, plus large de 4.4 cm et plus haute de 0.7 cm, la version 3 portes présentée à Barcelone en mars dernier gagnait déjà en mensurations, comparée aux modèles 2013. Avec cette toute nouvelle 5 portes, et première déclinaison de la version 3, la taille de l’ex petite voiture augmente encore, par rapport à la 3 portes 2014 : +16.1 cm en longueur, et +11 mm en hauteur ce qui l’amène à pratiquement 4 mètres : 3.98m exactement, pour une hauteur de 1.42m. La largeur elle, ne change pas.

Mini-5 portes Cooper S

vue profil Mini-5 portes

Mini-5p

Alors, on peut se demander à quoi joue BMW en sortant cette version « familiale » de son Best-seller citadin ? Une Mini 5 portes reste-t-elle une Mini, ou l’esprit s’en va-t-il avec l’arrivée de 2 portes supplémentaires synonymes d’agrandissement de la famille ? L’exercice de style reste plutôt flatteur, même si avec cette version, on s’éloigne de plus en plus de la version de 1959.

nouvelle Mini-5 portes

Les jeunes couples qui attendent leur premier enfant pourront en tout cas envisager de conserver leur « british » citadine avec les nouvelles dimensions de la belle : l’empattement augmenté de 72 mm bénéficie à l’espace des jambes à l’arrière, à la tête (+15 mm) et aux coudes (+61 mm). La banquette arrière dispose désormais de 3 vraies places (versus 2 sur la version 3 places), la voiture devient par conséquent un modèle plus familial. Qui dit famille dit modularité, la banquette arrière est divisible 60/40 et rabattable.

Mini-5 portes-2014

Le coffre gagne encore en volume : +67 litres et sa contenance passe à 278 litres. Elle peut aller jusqu’à 941 litres si vous rabattez la banquette arrière.

coffre Mini-5 portes

Pour les motorisations, cette 5 portes reprend les blocs qui équipent la nouvelle version 3 portes lancée il y a quelques mois, dont le très agréable 3 cylindres turbocompressé. Il remplace le bloc 4 cylindres 1.6l de 122 cv. La puissance est montée à 136 cv et le couple passe de 160 Nm à 4 250 tr/mn sur l’ancienne version, à 230 Nm dès 1 250 tr/mn ! Plus petit, plus puissant, plus performant, plus coupleux et plus économique. La consommation diminue (-17% par rapport à la version 2013), comme les émissions de CO2. Le nouveau moteur 3 cylindres équipe la Mini One, en versions essence et diesel. La Cooper S reçoit le bloc 4 cylindres de 192 chevaux.

interieur Mini-5 portes

ouvrants Mini-5 portes

Voici le détail des motorisations équipant la Mini 5 portes
:

– Cooper S 5 portes : Bloc essence 4 cylindres Mini Twin Power/turbo – 1998 cm3 – 192 chevaux – 280 Nm de couple – 0 à 100 km/h : 6.9s- vitesse maximale : 232 km/h- consommation : 5.9l/100 km- CO2 : 136 à 139 gr/km parcouru.
– Cooper 5 portes : Bloc essence 3 cylindres Mini Twin Power/turbo– 1499 cm3 – 192 chevaux – 220 Nm de couple- 0 à 100 km/ : 8.2s – vitesse maximale : 207 km/h. Consommation : 4.7l/100 km- CO2 : 109 à 111 gr/km parcouru.
– Cooper SD 5 portes : Bloc 4 cylindres diesel Mini Twin Power/turbo – 1995 cm3 – 170 chevaux – 360 Nm de couple – 0 à 100 km/h : 7.4s – vitesse maximale : 225 km/h. Consommation : 4.1l au 100 km- rejet CO2 : 109/102 gr/km parcouru.
– Cooper D 5 portes : Bloc 3 cylindres diesel/ Twin Power/turbo -1496 cm3 – 116 chevaux – 270 Nm de couple – 0 à 100 km/h : 9.4s – vitesse maximale : 203 km/h – Consommation : 3.6l/100 km- Rejet CO2 : 95 à 97 gr/km parcouru.

Le châssis de la nouvelle 5 portes reprend celui qui est déjà utilisé sur la nouvelle Mini version 3, et sur le BMW série 2 Active Tourer, il s’agit de la fameuse plateforme UKL. La transmission est assurée par 3 boîtes de vitesses ; une manuelle à 6 rapports et deux boîtes automatiques (Steptronic ou Steptronic Sport) à 6 rapports.

Mini-5 portes

Les prix ne sont pas encore communiqués (MAJ : ils sont disponibles ici), cette version 5 portes sera commercialisée à l’occasion du prochain Mondial de l’Automobile de Paris, en octobre 2014.

Quand les 600 ch de la Dodge Challenger SRT Hellcat grondent…

Quand les 600 ch de la Dodge Challenger SRT Hellcat grondent…

La Dodge Challenger a été récemment présentée restylée, tout comme la redoutable version SRT Hellcat de plus de 600 ch grâce à son V8 à compresseur. Après ces informations et images officielles, il nous manquait encore la bande sonore de l’américaine…

Une muscle-car gonflée à bloc

La marque américaine a donc profité du Midwest Automotive Media Association Rally dans l’état du Wisconsin, aux Etats-Unis, pour chatouiller – quel euphémisme ! – les tympans des personnes composant la foule regroupée autour du bolide.

Même une épaisse fumée blanche est de la partie, impressionnant !

Même une épaisse fumée blanche est de la partie, impressionnant !

Plutôt que de commenter la sonorité moteur du bestiaux, nous vous proposons de vous faire votre propre avis à l’aide des deux vidéos ci-dessous, nous pensons qu’il ne sera pas difficile d’être d’accord sur le fait que l’échappement est tout simplement démoniaque !

Ecoutez la nouvelle Challenger SRT Hellcat

Attention aux oreilles sensibles, c’est du brutal !

Ici, plusieurs prises de vues dont une depuis l’habitacle :

Renault Sport dévoile la Megane RS 275 Trophy Gumball 3000 !

Renault Sport dévoile la Megane RS 275 Trophy Gumball 3000 !

D’ici lundi soir 9 juin, Paris va recevoir pour la troisième fois un événement un peu spécial… Il s’agit du Gumball 3000 qui est un rallye automobile demandant aux participants de relier plusieurs pays (nous reviendrons plus en détails sur l’événement ultérieurement). En sus de riches propriétaires, des constructeurs sont partenaires ou inscrits à ce rituel annuel tout comme Renault notamment. Ce dernier vient d’ailleurs de lever le voile sur le modèle présent à la 16ème édition du Gumball…

Renault Sport fait monter la température au Gumball 3000 !

Sans grande surprise, le losange a choisi de faire participer sa toute dernière nouveauté : la nouvelle Renault Megane R.S. 275 Trophy ! Version boostée et améliorée de la Megane R.S. standard (voir notre essai), elle reçoit pour l’occasion une peinture noire métallisée et différents autocollants.

Renault Megane RS 275 Trophy Gumball

Megane RS 275 Trophy Gumball 2014

Certains sont ceux de Renault Sport, d’autres concernent #Under8 et bien entendu sur le capot et les portes on retrouve le logo officiel du Gumball 3000.

Megane RS Trophy Gumball 3000

Malheureusement, la marque se contente seulement d’indiquer qu’une « Mégane R.S. « #UNDER8 » va participer à la course GUMBALL 3000. Pour chauffer les pneus avant le 16 juin ! » sans apporter de précisions supplémentaires pour le moment.

A suivre…

Des pneus spécifiques pour river au sol la Megane RS 275

Des pneus spécifiques pour river au sol la Megane RS 275

La nouvelle Renault Megane RS 275 Trophy continue de présenter ses nouveaux équipements. Après la ligne d’échappement Akrapovic en titane et les suspensions Ohlins, c’est au tour des pneus Michelin de faire partie d’une courte vidéo retraçant la conception de ces enveloppes développées spécifiquement pour ce modèle.

Des gommes sur mesure pour la plus puissante des Megane RS jamais conçues

On peut donc découvrir ici les « coulisses » qui ont permis de mettre au point les Michelin Pilot Sport Cup 2 tout spécialement pour la Megane 3 RS Trophy. Cela va du dessin par ordinateur, à la fabrication en passant par différents tests dont certains sur circuit d’essai avec revêtement sec ou mouillé.

drift megane 3 rs 275 trophy

Au passage, Renault Sport n’oublie pas de nous gratifier de quelques jolies glissades

Toujours le même objectif

Toute cette préparation n’est pas réalisée uniquement pour rendre plus performante la Megane RS, c’est aussi pour aller reconquérir un titre perdu il y a peu. En effet, avec ces différentes améliorations, dont 10 chevaux supplémentaires (soit un total de 275 ch pour le 2,0 l turbo, contre 265 pour la version standard, mais toujours 360 Nm de couple), la sportive au losange veut redevenir la traction la plus rapide sur le tracé du Nürburgring. Le verdict tombera dans moins de dix jours…

michelin renault sport

Pour cela, elle devra faire mieux que la Seat Leon Cupra qui lui a mis 10 secondes dans la vue !

Déjà disponible à la vente

Les commandes pour cette série limitée de la Megane RS sont ouvertes depuis le 3 juin au prix de 38 000 € (+ 2 200 € de malus) tout en sachant que Michelin Pilot Sport Cup 2 sont en option.

michelin pilot sport cup 2 megane rs trophy

Seat devrait bientôt commercialiser la Leon Cupra Performance Pack, auteur du fameux record sur le Ring’ en passe d’être battu…

Les Michelin Pilot Sport Cup 2 de la Megane RS 275 Trophy présentés en vidéo