L’Hyundai Veloster Turbo restylé en roulage au Nürburgring

L’Hyundai Veloster Turbo restylé en roulage au Nürburgring

Quelques jours après avoir été aperçu dans la nature, l’Hyundai Veloster Turbo 2015 refait surface. Cette fois-ci, la sportive coréenne a été surprise sur le célèbre circuit du Nürburgring, un passage quasi-obligé pour toute auto vendue sur le marché européen et ayant des prétentions à faire monter la température de l’asphalte.

Objectif : revenir dans la course

Si sur ces clichés espions de nos paparazzis, il de nouveau impossible de déceler tout changement stylistique à cause d’un camouflage trop important, il est fort probable que les ingénieurs Hyundai soient venus tester leurs nouveaux réglages moteur et dynamiques.

Hyundai Veloster camoufle

Hyundai semble vouloir garder bien au chaud les évolutions qu’il nous réserve pour le Veloster Turbo millésime 2015 au regard des nombreuses bâches employées

spy Hyundai Veloster Nurburgring

On peut distinguer dans l’habitacle des sièges baquets Recaro

test Hyundai Veloster Nurburgring

La hauteur de caisse semble réduite

En effet, outre son prix prohibitif, l’Hyundai Veloster Turbo est également décrié pour son manque de punch et son châssis trop peu sportif. La marque devrait donc retravailler le caractère de son 1,6 l et/ou en tirer quelques chevaux supplémentaires afin de revenir dans la course face à ses concurrentes telles que la Mini Clubman Cooper dont l’arrivée de sa remplaçante se prépare.

spyshot Hyundai Veloster Turbo

futur Hyundai Veloster Turbo

L’autre axe d’amélioration sera le comportement de la voiture, les suspensions devront davantage se différencier des versions classiques du Veloster pour gagner en efficacité.

Hyundai Veloster Turbo 2015

photo volee Veloster Turbo restyle

Tout comme à l’avant, les feux arrière semblent bien mis à jour à l’occasion de ce restylage

Pour en apprendre plus sur les différentes évolutions, ainsi que sa commercialisation et découvrir d’autres images du prototype, nous vous recommandons notre article 12 mai.

Crédits : CarPix pour Abcmoteur

Future Peugeot 308 GT : voici son visage quasi-définitif !

Future Peugeot 308 GT : voici son visage quasi-définitif !

Comme nous vous en parlions en début d’année, la venue d’une Peugeot 308 plus dynamiqueavant l’arrivée de la méchante 308 R ! – aura lieu cette année. Encore une fois, c’est l’illustrateur Cavalino qui s’est attelé à reproduire ce à quoi pourrait ressembler cette tant attendue 308 GT. Le résultat semble bien proche de ce que l’on devrait retrouver en série

Un kit carrosserie assez discret pour la 308 GT

Gaetan Demoulin, directeur de la communication produit Peugeot, a confirmé la présence de la 308 GT au salon automobile parisien au mois d’octobre prochain : « La GT sera révélée à Paris », en ajoutant que le style extérieur et le dessin de l’habitacle seront spécifiques. On pourra notamment reconnaître les 308 GT berline et 308 GT SW grâce à un bouclier avant plus racé, ainsi qu’à leur double sortie d’échappement.

Conformément aux photos espions circulant sur la toile, on aperçoit ici des bouches d'aérations plus proéminente pour cette 308 GT. Reste à savoir si le lion migrera au centre de calandre ou si Peugeot attendra le restylage pour procéder à ce changement – (crédit : Cavalino pour BlogAutomobile)

Conformément aux photos espions circulant sur la toile, on aperçoit ici des bouches d’aérations plus proéminentes pour cette 308 GT – (crédit : Cavalino pour BlogAutomobile)

Reste à savoir si le lion migrera au centre de calandre comme le veut cette image ou si Peugeot attendra le restylage pour procéder à ce changement. En outre, la hauteur de caisse devrait être légèrement diminuée avec un amortissement plus ferme, les jantes seront de 17 ou 18 pouces, les jupes latérales un peu plus larges, … A l’intérieur, on peut s’attendre à des sièges plus enveloppants, un volant sport trois branches, quelques surpiqûres, …

Un essence et un diesel plus puissants

Pour rappel, aujourd’hui les motorisations des 308 berline (voir notre essai) et 308 SW (voir notre essai) s’étendent de 82 ch (1,2 l VTi) à 155 ch avec le 1,6 l THP. Les grandes ambitions de Peugeot pour son modèle passent, entre autres, par l’ajout de moteurs plus puissants sous le capot de la 308.

Les deux prochains blocs qui viendront prendre place sous le capot de la 308 GT sont deux quatre-cylindres turbocompressés essence et diesel. Le premier sera un 1,6 l THP  fort de 200 ch et 275 Nm de couple repris à la 208 GTi (voir notre essai). Le 0 à 100 km/h devrait tourner autour des 7 secondes. Pour le mazout, la 308 GT aura le droit au récent 2,0 BlueHDi 180 retravaillé. Il serait porté à 185 ch, tandis que le couple demeurera fixé à 400 Nm.

Une boîte de vitesse manuelle à six rapports sera couplée au THP et au BlueHDi.

Pour en savoir plus (commercialisation, tarifs…), vous pouvez aussi consulter cet article sur la 308 GT.

La BMW Série 2 Active Tourer hybride rechargeable en test

La BMW Série 2 Active Tourer hybride rechargeable en test

Bonne nouvelle pour les amateurs de monospaces hybrides rechargeables, le concept-car Active Tourer apparu fin 2012 et doté de ce type de motorisation va devenir réalité comme le montrent ces photos espions de nos photographes.

Une motorisation hybride d’environ 200 chevaux

Si le premier monospace BMW sera commercialisé en fin d’année (octobre – novembre 2014) avec ses motorisations thermiques, une autre version est en cours développement. La Série 2 Active Tourer Plug-In Hybrid reprendra très certainement la mécanique de l’étude de style qui avait précédé la version de série. Il s’agit d’un trois-cylindres essence turbo d’une cylindrée de 1,5 l déjà existant sur la supercar i8 (231 ch) et sur la Série 2 Active Tourer 218i (136 ch).

BMW Active Tourer Hybrid

Peu d’éléments (hormis une prise électrique) semblent différencier une Série 2 Active Tourer « classique » d’une hybride

Serie 2 Active Tourer Hybride

spy BMW Active Tourer Hybrid

Les flancs de la BMW Série 2 Active Tourer Plug-In Hybrid sont camouflés pour cacher la prise électrique notamment (aile avant gauche)

Pour cette motorisation combinant un moteur thermique et électrique, la puissance du trois-cylindres serait portée à 150 ch, tandis que le bloc électrique permettrait d’atteindre un total de 200 ch environ. Le sans plomb étant utilisé pour les roues avant, l’électricité sera dépensée pour mouvoir le train arrière et ainsi former une voiture à quatre roues motrices.

spyshot BMW Active Tourer Hybrid

photo volee Serie 2 Active Tourer Hybrid

photo espion Serie 2 Active Tourer Hybride

Les batteries, qui devraient se trouver sous le plancher afin d’abaisser le centre de gravité et ne pas amputer le volume de chargement, offriront une autonomie en 100 % électrique d’une trentaine de kilomètres. Le poids de l’auto et la réduction de la taille des batteries seront deux objectifs importants pour la marque à l’hélice.

Présentation prévue pour l’année prochaine

La présentation officielle aura sans doute lieu en début d’année prochaine, c’est-à-dire lors du salon de Detroit au mois de janvier 2015.

monospace Serie 2 Active Tourer Hybride

L’inscription « Hybrid Test Vehicle » sur le bouclier ne laisse pas de doute possible…

A suivre…

Crédits : CarPix pour Abcmoteur

Essai Citroën DS3 R Gold Mat : une déesse dévergondée ?

Essai Citroën DS3 R Gold Mat : une déesse dévergondée ?

Apparue en 2010, la DS3 Racing mue la citadine huppée en une petite bombinette dévergondée d’une puissance de 202 chevaux. La première sportive de la lignée DS – et la Citroën plus performante de l’histoire de la marque – permettra-t-elle de faire oublier les C2 VTS (125 ch) et C4 VTS (180 ch) aux performances assez décevantes ?

essai Citroen DS3 Racing Gold Mat

L’apparition il y a tout juste un peu plus d’un an d’une série spéciale baptisée « Gold Mat » est une bonne occasion de faire un essai du modèle aux chevrons jouant à la fois une carte chic et sport.

Oubliez la discrétion !

Des stickers à différents endroits de la carrosserie (bas de caisse, pavillon, …) pour célébrer les 80 victoires de Sébastien Loeb, de grosses jantes de 18 pouces « Nemesis » semblant provenir d’un concept-car, du carbone sur les passages de roue et lames, une peinture noir et or mat, … La Citroën DS3 Racing Gold Mat – en dépit de ses petits 3,96 m – n’est pas du genre à passer inaperçue !

Citroen DS3 Racing Gold Mat

Très « bling-bling » et/ou tuning selon certains, la Citroën DS3 Racing demeure une réussite esthétique !

Citroen DS3 R Gold Mat

Les nombreuses pièces en carbone viennent du même fournisseur que celui de Ferrari

profil DS3 Racing Gold Mat

Impossible de manquer ces roues très joliment dessinées… on n’oserait à peine se garer à moins d’un mètre du trottoir de peur de les abîmer !

La panoplie ne s’arrête pas là, puisqu’elle reçoit également un becquet de toit, un diffuseur où vient se loger une double sortie d’échappement positionnée à droite et des feux stop 3D à led. A ne pas en douter, l’ensemble en jette et impressionne. Reste que si la parure a le mérite d’apporter un peu de folie dans l’univers des petites GTi souvent un peu trop sages, il faudra supporter dans la durée autant d’exubérance

avant DS3 Racing Gold Mat

arriere DS3 Racing Gold Mat

pavillon toit DS3 Racing Gold Mat

Mise en conditions…

Les designers de Citroën n’ont pas omis la présentation intérieure, puisqu’ici aussi, la DS3 R en met plein les yeux ! La planche de bord est noire avec une partie inclinée verticalement couleur or où l’on retrouve l’inscription « Citroën Racing – Since 2001 140 rallies 80 wins » déjà vue sur le pavillon de toit. Un habillage carbone du plus bel effet recouvre une partie du volant trois branches en cuir Nappa et de la console centrale où siège en son centre l’écran 7 pouces de l’ordinateur de bord. Le pédalier alu n’a pas été oublié, tout comme – et surtout – deux magnifiques sièges baquets en alcantara avec surpiqûres rouges !

interieur DS3 Racing Gold Mat

sieges baquets DS3 Racing Gold Mat

Imposants, ces deux sièges baquets badgés « Citroën Racing » vous invitent au pilotage, totalement dans l’esprit de cette DS

places arriere DS3 Racing Gold Mat

La banquette n’est pas trop étroite en largeur, contrairement à l’espace aux jambes (moins de 15 cm) vraiment réduit

La qualité perçue est bonne, nonobstant le poids des ans. Seuls le levier de vitesse, les commandes de la radio et le GPS daté trahissent l’âge avancé de l’auto. Côté équipements, la dotation est plutôt riche avec, entre autres, l’aide au stationnement arrière, six airbags (latéraux, rideaux et frontaux), l’allumage automatique des feux, la navigation avec Bluetooth et système hifi.

plaque citroen racing DS3 R Gold Mat

Petit détail, mais qui a son importance

coffre DS3 Racing Gold Mat

Le volume de coffre (285 l) est généreux. Il fait beaucoup mieux que d’autres

Néanmoins, ce qui nous intéresse en tout premier lieu sur cette voiture passée entre les mains de Citroën Racing, ce sont bien ses capacités à procurer du plaisir !

« R » pour « radicale » ?

Bien calé dans le siège baquet, il est temps de mettre en route le moteur essence turbo 1,6 l THP 202. Ce dernier est en fait un 1,6 l THP 155 boosté avec une nouvelle cartographie et un turbocompresseur dont la pression passe de 1,8 à 2,2 bar. Contact, un tour de clef et le quatre-cylindres se réveille avec un grondement sourd le temps que le régime moteur se stabilise.

moteur DS3 R Gold Mat

Autre détail renforçant l’aspect exclusif de la DS3 R : une partie de la culasse est recouverte d’un cache type carbone où est inscrit « Citroën Racing »

Les premières accélérations révèlent que cette DS3 R ne manque pas de souffle ! Les 202 ch (à 6 000 tr/min) et le couple s’élevant à 275 Nm de 2 000 à 4 500 tr/min offrent de bonnes relances aidés par un poids à vide correct (1 165 kg). Le ressenti offert par la direction est bon sans être exceptionnel, la pédale du milieu permet un bon dosage du freinage puissant signé Brembo (4 pistons flottants avec disques AV de 323 mm) et le gabarit réduit de la petite DS donne rapidement envie de jouer.

proue DS3 R Gold Mat

Sur chaque petite route sinueuse, la Citroën DS3 R titille le pilote qui est en vous…

La Française a vu ses voies AV/AR élargies de 20 mm pour l’occasion, tandis que ses ressorts plus courts et suspensions plus fermes ont abaissé la garde au sol de 15 mm. Pourtant, dès lors que l’on augmente la cadence, elle se montre moins rigoureuse qu’espérée. Quelques remontées de couple se font sentir dans la jante du volant – défaut de nombreuses voitures avec turbo – et le train avant cherche un peu sa voie si l’on se montre peu soigneux dans ses freinages et entrées de virage. En outre, une direction plus directe aurait été appréciée afin de ne faire qu’un tour de volant sur des virages serrés.

conducteur DS3 R Gold Mat

Fenêtre ouverte, on apprécie le ronronnement du THP

Toutefois, les amateurs de sportives de caractère se laisseront vite conquérir par le charme de la Citroën vous gratifiant d’une sonorité forte sympathique en provenance de l’échappement. Sourd en bas du compte-tour, elle reste assez présente lors des accélérations et vous octroie même quelques petites pétarades au passages des rapports. Rares sont les GTi suralimentées concurrentes à proposer une bande-son réussie et sans bruit artificiel mis à part la Mini Cooper S.

roulage DS3 R Gold Mat

La vitesse maxi est atteinte à 235 km/h

Par ailleurs, on découvre assez vite le comportement joueur de la DS3 R. Pour y goûter, il faudra désactiver l’ESP qui autrement intervient vraiment trop brutalement dès lors que les roues viennent à glisser. Ensuite, les conducteurs avertis pourront se faire plaisir avec le train arrière qui ne se fera pas prier longtemps pour se déporter en virage. Un véritable atout pour placer le bolide dans les courbes et goûter au drift sur piste. D’autant plus que les sièges baquets maintiennent idéalement les passagers avant sans tirer une croix sur le confort.

DS3 R

Le 0 à 100 km/h est avalé en 6,5 s

D’autre part, la conduite au quotidien de la sportive Citroën est tout à fait concevable. Certes, l’amortissement est assez raide à cause de la vocation de l’engin et de ses grosses « roulettes », mais la mener en ville se fait sans aucun souci. Le point noir étant l’embrayage, manquant de progressivité au débrayage, générant un à-coup sur les premiers rapports. La consommation est très raisonnable avec moins de 7 l/100 km très facilement atteignable en mixte et autour de 8 l en ville. La boîte longue à six rapports aidant sur les parcours autoroutiers pour économiser le sans plomb (réservoir de 50 l) et diminuer le volume sonore dans l’habitacle dont l’insonorisation est exempt de reproches.

Citroen DS3 R

Que faut-il en retenir ?

Les plusLes moins
– Comportement joueur et viril
– Présentation intérieure
– Carrosserie relativement exclusive…
– … mais tout sauf discrète !
– Train avant parfois débordé
– Progressivité de l’embrayage
Modèle essayéPrix
logo citroenCitroën DS3 THP 202 BVM6 Racing Gold Mat32 490 €
Modèles concurrentsPrix
logo MiniMini Cooper S 2014Mini Cooper S 4-cyl 2,0 l 192 ch – 24 750 €
logo audiAudi-A1-AmplifiedAudi A1 4-cyl 1,4 l TFSI 185 ch – 29 040 €
Peugeot LogoPeugeot 208 gti 2014Peugeot 208 GTI 4-cyl 1,6 l THP 200 ch – 25 000 €

Amusante, mais trop chère

Citroën peut se féliciter d’avoir mis sur le marché une DS3 R dont le ramage est à la hauteur du plumage. Malgré ses quatre années de service, la première de la lignée DS tient toujours le coup en étant une des sportives de 200 ch des plus amusantes à mener, tout en gardant une certaine polyvalence.

sticker Citroen Racing DS3 R

En revanche, là où elle marque le pas, c’est au sujet de son tarif. Vendue neuve 32 490 € (hors malus de 900 €), la première premium au tempérament épicé du constructeur aux chevrons est loin d’être bradée ! Pour sa défense, on pourra relever sa présentation spécifique, les nombreux éléments en véritable carbone très onéreux et des équipements tous de série (options inexistantes), mais la concurrence au même niveau de gamme se paie tout de même moins cher. On pense notamment à la nouvelle Mini Cooper S (24 750 € – 2,0 l 192 ch) et à l’Audi A1 (29 040 € – 1,4 l 185 ch). Cependant, attention à l’Anglaise qui demande un rajout de 4 000 € pour être équipée à un niveau comparable, tandis que l’Allemande – elle aussi demandeuse d’options – décevra par son côté trop civilisé et moins efficace.

Le restylage de mi-carrière devant arriver cette année ou l’an prochain pour la DS3 Racing/DS3 Cabrio Racing, espérons que Citroën en profitera pour adoucir le tarif… sait-on jamais !

Retrouvez aussi la Clio 4 RS dans notre comparatif GTI 200 ch où elle y testée sur circuit !

Fiche technique

Informations générales
Commercialisation2013
PaysFrance
Carburant/énergieEssence
Prix du neuf32 490 €
Mécanique
Cylindréequatre-cylindres 1,6 l turbo
Puissance202 ch à 6 000 tours/min
Couple275 Nm à 2 000 tours/min, jusqu’à 4 500 tours/min
Transmissionavant (traction)
Performances
Vitesse max235 km/h
0 à 100 km/h6,5 s
Consommationcycle mixte : 7,0 l aux 100 km
Rejets de CO2149 g/km
Autonomie714 km
Poids et mesures
Poids à vide1 165 kg
DimensionsL : 3,96 m / l : 1,72 m / h : 1,44 m
Réservoir50 litres
Volume de coffre285 à 980 litres
Pneumatique AV/AR215/40 R18 – 215/40 R18