Toopneus : la boutique en ligne de vente de pneus pas chers (sponso)

Toopneus : la boutique en ligne de vente de pneus pas chers (sponso)

L’hiver 2013-2014 est maintenant presque terminé. Pour certains, ce fut l’occasion d’aller faire un tour sur les pistes de ski en famille. Alors qu’il est recommandé d’être chaussé de pneus hiver dès que la température est égale ou inférieure à 7 degrés, les vacances à la neige sont toujours une bonne occasion pour s’équiper.

pression pneu

Pour cela, internet permet de faire jouer la concurrence. D’autant plus que certains sites internet sont présents uniquement sur la toile, ce qui leur permet de payer moins de charges (local, personnel, …). La boutique Toopneus est sur le marché depuis 2005 et s’est forgé la réputation de vendre des pneus pas cher. Des montes été sont proposées dans leur catalogue, mais aussi des pneus neige pour aller crapahuter sur les routes de montagne en toute sécurité. Une autre option est de choisir des gommes toutes saisons, mais les tests de la presse montrent des résultats moyens pour la saison estivale comme hivernale. Cette technologie essayant de combiner le meilleur des mondes ne semble pas encore au point, même si l’achat est tentant…

En effet, aujourd’hui de plus en plus de voitures récentes sont déclarées par les constructeurs non chaînables. Cela veut dire que vous ne pourrez pas entourer d’une chaîne à neige vos pneus. Il vous faudra donc obligatoirement un train de pneus hiver ou alors acheter des chaînes trak ultra fines et extrêmement coûteuses pour le peu de fois que les utilise. Les fabricants ont fait de tels progrès, que rouler sur la poudreuse avec des pneumatiques adaptés passe presque incognito, l’efficacité est bluffante.

Et vous, êtes-vous passé au pneu hiver ? Comment avez-vous abordé les semaines de froid ?

Article sponsorisé.

Les images du nouveau Renault Espace attendu cette année

Les images du nouveau Renault Espace attendu cette année

Depuis son lancement il y a douze ans, l’Espace a été restylé par trois fois. Le segment des grands monospaces auquel il appartient n’a plus autant la cote comme auparavant. Renault va donc faire évoluer sa recette pour la prochaine génération qui sera en concessions d’ici un an environ.

Un style plus dynamique

Le concept-car Initiale Paris vu lors du dernier salon de Francfort au mois de septembre dernier annonçait le futur Espace 5. Cette allure de monospace surélevé est bien confirmée avec ces images utilisées pour les dépôts de brevets industriels qui ont fuité sur le net.

renault-espace-2014-scoop

Voici le Renault Espace V 2014 quasiment identique à l’étude qui le présentait

renault-espace-5

Sa longueur devrait être de 4,85 m, soit 19 cm de plus que génération précédente et autant qu’un Grand Espace (7 places)

On découvre donc une Renault fidèle – à quelques petits détails près – au show-car présenté en Allemagne l’an passé. Par rapport à sa prédécesseur, elle est globalement plus racée sans toutefois atteindre le niveau d’un Ford S-MAX. Pour y arriver, les designers du losange ont retravaillé la face avant. Ainsi, la proue gagne une nouvelle calandre inspirée par le crossover compact Captur, un gros logo, des phares effilés et un capot plus à plat dans le but d’éviter l’aspect utilitaire.

renault-espace-2014-profil

Ce sera la première Renault à utiliser la plateforme modulaire CMF

Pour le profil, le coup de crayon est moins convaincant. Même si le pare-brise très incliné, le pavillon arrière descendant légèrement vers le bas et la ceinture de caisse assez haute tentent de briser cette apparence monobloc, l’effet escompté n’est pas vraiment obtenu…

arriere espace V

Le hayon très droit assure une meilleure habitabilité pour les 6 et 7ème sièges et un coffre plus important

Si l’on regarde la poupe, le résultat est meilleur avec des feux en « L », mais sans révolutionner le modèle comme on l’espérait. Malheureusement, le hayon demeure toujours aussi droit. Après tant d’années d’attente, on était en droit d’en attendre plus du précurseur des monospaces !

Du nouveau sous le capot

Pour mouvoir l’Espace, Renault emploiera, semble-t-il, trois moteurs à sa sortie. Pour les amateurs de blocs essence, il faudra se contenter d’un 1,6 l turbo de 160 ch. Pour les diesel, qui représenteront la grande majorité des ventes, ce sera un inédit 1,6 l dCi twinturbo de 130 et 160 ch.

futur espace 2014

Espérons que les puissances proposées viendrons rapidement s’approcher des 180 – 200 ch afin de mieux servir l’imposant crossover qui devra faire avec un poids élevé par son gabarit et surtout être en concordance avec la griffe Initiale représentant le haut de gamme Renault.

Au Mondial de Paris

Pour voir en chair et en os le futur Renault Espace, il faudra patienter encore quelques longs mois avant de mettre la main sur les images officielles. Il sera sur le stand du constructeur au Mondial de Paris du 4 au 19 octobre et sa commercialisation est attendue pour début 2015.

toit panoramique vitre nouveau espace

Le grand toit panoramique vitré pourrait s’ouvrir

A suivre…

Toute la gamme Ford à prix attractif sur le net (sponso)

Toute la gamme Ford à prix attractif sur le net (sponso)

Pour les personnes voulant changer de voiture à intervalles très courts ou tout simplement ne pas débourser une grande somme d’argent en une seule fois, la location avec option d’achat est une solution. Cette formule est de plus en plus proposée par les marques automobiles et les consommateurs français en sont de plus en plus friands.

Une Ford dès 99 € par mois

Pour ceux étant à la recherche d’une auto d’un gabarit taillé pour la ville, le constructeur répond avec la KA. Cette petite citadine de 3,6 m de long est proposée à partir de 99 €/mois (3 028 € d’apport) en finition Titanium 1,2 l 69 ch.

Quelques exemples de modèles disponibles en LOA

Quelques exemples de modèles disponibles en LOA chez Ford

Les plus gros rouleurs pourront se tourner vers la compacte Focus (129 €/mois) ou la berline Mondeo (179 €/mois) plus statutaire. Les familles à la recherche d’espace à bord ne sont pas oubliées avec quatre monospaces : le B-MAX (119 €/mois), le C-MAX (139 €/mois), le S-MAX (199 €/mois) et le plus habitable qu’est le Galaxy (239 €/mois).

Un coupon remise sur internet

Afin de profiter de cette offre, il suffit de se rendre à cette adresse, de sélectionner le modèle désiré et de remplir le formulaire de coordonnées sur le côté droit. Il faudra ensuite imprimer le coupon de remise obtenu et se rendre en concession avec ce dernier.

Article sponsorisé

Nouvelle Mercedes Classe S 63 AMG Coupé : bourgeois sportif

Nouvelle Mercedes Classe S 63 AMG Coupé : bourgeois sportif

La marque à l'étoile ne perd pas de temps. Quelques semaines après la présentation de la Classe S Coupé, voici déjà la version 63 AMG.

La marque à l’étoile ne perd pas de temps. Quelques semaines à peine après la présentation de la Classe S Coupé, voici déjà la version 63 AMG.

Lors de ses dernières collections, même dans la très chic « haute-couture printemps/été 2014 », Chanel n’a pas hésité à intégrer à ses tenues bourgeoises des baskets. Un drôle de paradoxe que l’on retrouve avec cette voiture. Le coupé Classe S, qui vient tout juste de faire ses débuts au Salon de Genève, se veut très haut de gamme. Sur ce véhicule, Mercedes privilégie clairement le confort au dynamisme. Mais comme on l’a vu avec la mode, les riches aiment aussi parfois faire du sport. La dernière née de la marque à l’étoile chausse donc à son tour les baskets pour faire quelques pointes de vitesse.

V8 585 ch, 900 Nm de couple !

Mais la S 63 AMG ne fait pas partie de ces sportives du dimanche qui s’accoutrent n’importe comment, du moment que c’est confortable (genre c’est moche mais c’est pratique). Elle fait attention à son look, qui ne cherche pas à faire dans l’outrancier. L’élégance de la silhouette du coupé est donc préservée. Fait plutôt rare chez Mercedes, la « vraie » AMG n’a pas les mêmes prises d’air avant que le modèle équipé « seulement » du pack style AMG. Le bouclier est donc inédit, avec des ouvertures plus étirées. La calandre adopte une double barrette centrale. Les jantes peintes en noir font ressortir les étriers de freins rouges. A l’arrière, on remarque quatre sorties d’échappement et un petit diffuseur, le tout est intégré dans un élément noir laqué.

Le kit carrosserie fait dans le classique : calandre revue, prises d'air agrandies, bas de caisse redessinés... Mais Mercedes n'a pas voulu trop dénaturer la silhouette de la Classe S Coupé.

Le kit carrosserie fait dans le classique : calandre revue, prises d’air agrandies, bas de caisse redessinés… Mais Mercedes n’a pas voulu trop dénaturer la silhouette de la Classe S Coupé.

Mercedes-Classe-S-63-AMG-Coupe-arriere

Passons rapidement sur l’habitacle, où les modifications sont assez rares, à quelques détails de décoration près bien évidemment (on remarque par exemple un bandeau imitant le carbone). Allons voir plus rapidement ce qui se cache sous le capot car c’est ce qui reste le plus intéressant sur ce véhicule ! La S 63 AMG adopte un V8 biturbo 5.5 litres, qui développe une puissance de 585 ch à 5 500 tr/min. Ce bloc développe un couple de camion : 900 Nm. Cette valeur maximale est disponible entre 2 250 et 3 750 tr/min. Tradition AMG oblige : le moteur est assemblé par une seule personne, qui appose à la fin une plaque avec sa signature.

Deux transmissions = deux types de suspensions

Le V8 est couplé à une boîte robotisée 7 rapports, qui offre le choix entre trois modes de fonctionnement : « C », pour une conduite en conditions normales, qui favorise les économies d’essence, « S » pour Sport et « M » pour Manuel. Deux transmissions sont au programme : propulsion ou intégrale 4MATIC. Avec cette dernière, le 0 à 100 km/h est réalisé en 3,9 secondes. Il faut 4,3 secondes à la propulsion sur cet exercice. La vitesse maxi est la même des deux côtés, elle est limitée à 250 km/h.

Voici la pièce maîtresse de cette voiture ! Un V8 biturbo qui développe 585 ch et 900 Nm de couplé maxi. C'est 41 ch et 100 Nm de plus que sur la CL 63 AMG.

Voici la pièce maîtresse de cette voiture ! Un V8 biturbo qui développe 585 ch et 900 Nm de couplé maxi. C’est 41 ch et 100 Nm de plus que sur la CL 63 AMG.

Le choix de la transmission entraine une différence au niveau des suspensions. La 4MATIC est équipée d’un classique système pneumatique. La propulsion a le droit de recevoir le dispositif Magic Body Control. Cet équipement comprend une caméra qui surveille la route et détecte à l’avance toutes les irrégularités de la chaussée. La voiture est ainsi « prévenue » et agira en conséquence. Le Magic Body Control peut être enrichi sur le coupé Classe S d’un système d’inclinaison dans les virages, qui permet de réduire l’accélération transversale qui s’exerce sur les occupants. En clair, on ne glisse pas de son siège dans les courbes.

Première mondiale à New York

Par rapport au modèle remplacé, la CL 63 AMG, Mercedes annonce un poids en baisse de 65 kg. La masse de départ tombe ainsi sous la barre des deux tonnes (1995 kg, sans occupant à bord ni bagage mais avec un réservoir d’essence plein à 90 %). Dans la liste des options, on trouve un système de freinage carbone-céramique ou des jantes de 20 pouces. Plus futiles, des optiques avant intégrant 47 cristaux Swarovski sont aussi proposées.

L'univers intérieur est très sombre. La planche de bord est habillée de cuir et la décoration imite le carbone.

L’univers intérieur est très sombre. La planche de bord est habillée de cuir et la décoration imite le carbone.

L’auto fera ses débuts en public au mois d’avril lors du Salon de New York. A ce moment-là, Mercedes ouvrira le carnet des commandes. Mais la Classe S 63 AMG n’arrivera pas avant septembre dans les concessions.

Découverte statique de la BMW i8 – Rupture technologique

Découverte statique de la BMW i8 – Rupture technologique

Un concept-car au design fort qui passe à la série avec un minimum de modifications ? Tout comme un certain Peugeot RCZ si réussi (nous arrêterons la comparaison ici…), la marque BMW a franchi le pas et la commercialisation est imminente.

bmw i8

Un design des plus futuristes

Il est assez impressionnant de constater que l’i8 soit si proche de son inspiratrice, le concept Vision Efficient Dynamics de Francfort 2009. Impossible de rester indifférent lorsqu’on tombe nez à nez avec le nouveau porte-drapeau de BMW au showroom parisien George V. Un design qui en impose ? Assurément ! Son regard perçant encadrant une large calandre vous intimidera à coup sûr. Et que dire de ces multiples panneaux de carrosserie originaux favorisant au maximum l’aérodynamisme ? L’air de famille avec sa petite sœur, l’i3 (voir notre essai), est net et se remarque notamment par les feux de jour à leds en U (terminés les feux diurnes traditionnels de la marque sur la gamme i !) et des nombreux liserés bleus autour de la calandre, des logos, mais aussi sous les portes et à l’arrière. Plus en détail, nous notons que le toit, réellement flottant, vient épouser délicatement les feux arrière à led très fins. Le travail aérodynamique voit aussi apparaitre à l’arrière un panneau de carrosserie encadrant la roue qui est lui aussi flottant – verticalement cette fois – ! Aussi, l’écoulement de l’air est fortement favorisé au niveau de la carrosserie comme des soubassements. Il est assez difficile de parler du design si particulier de l’i8 ; les designers et ingénieurs de cet O.R.N.I – Objet Roulant Non Identifié – en parleraient beaucoup mieux !

bmw i8 hybride

poupe bmw i8

A bord, une fois la porte en élytre ouverte, nous retrouvons plus de classicisme. La planche de bord orientée vers le conducteur ne perturbera pas les « béhémistes » les plus fervents, mais l’habitacle est là aussi allégé par une console centrale très fluide, une instrumentation intégralement numérique, mais aussi par la boite automatique et l’i-Drive traditionnels. La gamme i innove ici par des « esprits intérieurs » se composant de différentes ambiances, « Neso », « Carpo » et « Halo » et mettant en valeur des cuirs spécifiques naturels tannés d’extraits de feuilles d’olivier. Aussi, tout comme à l’usine ultramoderne de Leipzig, une forte place est accordée au développement durable et à l’écologie dans le cadre de la gamme i.

portes bmw i8

cockpit bmw i8

Deux petites places sont disponibles derrière, plus adaptées pour impressionner le petit neveu que pour parcourir 500 km… Blogueurs curieux, nous avons jeté un coup d’œil au coffre… dont le volume est bien entamé par le moteur thermique. Malheureusement, comme sur la… Twingo III… aucun espace n’est disponible à l’avant.

Une architecture hybride de 362 chevaux !

Parlons peu, parlons technique. L’i8 adopte la même structure « LifeDrive » que l’i3, à savoir un châssis en aluminium soutenant les moteurs et éléments roulants et un habitacle en fibre de carbone. Tout ceci permet un poids limité à 1 495 kilos, ce qui est très performant pour une hybride de 362 ch ! La marque dont le « plaisir de conduire » est si cher a bien entendu travaillé la répartition des masses en plaçant les batteries dans le tunnel de transmission, entre les passagers, ce qui permet à l’i8 d’afficher le centre de gravité le plus bas de toute la gamme.

phare laser bmw i8

feu stop allume i8

Qui dit supercar dit chiffres éloquents… Deux moteurs ; un à l’arrière, un thermique essence 3 cylindres 1,5 l de 231 ch (oui, vous avez bien lu), couplé à un moteur électrique à l’avant ; le tout produisant une puissance totale de 362 ch. Ainsi, 4,4 s suffisent pour atteindre les 100 km/h depuis l’arrêt  ou encore 4 s pour passer de 80 à 120. « D’accord, elle est performante, mais alors, à quoi bon ce travail aéro ? » Pas si vite, nous y arrivons : l’i8 annonce un Cx de 0,26, une consommation normalisée de 2,1 l/100 kms bien que BMW table sur 5 l en consommation urbaine et 8 l en consommation « mixte », pour 49 g de CO2 et 4000 € de bonus ! Et si votre voisin en a marre de se faire réveiller par le démarrage de votre R8 V10, pas de problème ; l’i8 promet 35 km d’autonomie en tout électrique, 600 avec le thermique. En conduite plus dynamique, le petit « Baby Six » saura se faire remarquer par une acoustique soigneusement développée par une sonorité annoncée agréable et plus ou moins amplifiée selon les modes de conduite. Un générateur de son se chargera également de produire un bruit étudié en tout-électrique.

volant bmw i8

coffre bmw i8

Oui, nous avons bien là affaire à la supercar du futur, avec un moteur 3 cylindres qui sera moins capricieux que les nobles moteurs de la concurrence (si tant est que l’on puisses parler de concurrence), un moteur électrique permettant une conduite urbaine sans émissions et sans bruit et les premiers phares laser, toujours plus puissants et économes, cet automne. Après nous avoir précisé les caractéristiques de l’i8, Robin, le chef de produit BMW i8, nous a avoué être impatient de découvrir cette merveille de technologie – et de complexité de réalisation ! – sur la route. Qui ne l’est pas ?! Vu les prévisions limitées de production – une centaine d’unités en France –, il est certain que nous ne croiserons pas tous les jours cet engin détonnant. Mais si vous voulez voir rouler la première i8 française, prenez note, elle ouvrira la route aux participants du Tour Auto 2014 (site de l’événement) avant sa sortie officielle au mois juin. Le départ est fixé le 8 avril prochain, 6 h, au Grand Palais à Paris. A bon entendeur…

L’automobile a ceci de précieux qu’elle peut être sujette à des discussions passionnées et animées… L’i8 plaît, c’est indéniable, et chacun a un avis différent sur cette œuvre d’art roulante. Aussi, voici l’avis de Martin, cher collègue sur Abcmoteur !

Cette i8 fait penser à une voiture sortie tout droit d’un film de science-fiction.
La ligne est agressive (surtout à l’arrière), tout le contraire de l’i3 qui passe pour un minispace sans charme.
Les flancs creusés et les portes papillons participent à l’effet « supercar » de l’auto.
A l’intérieur, aucunes révolution concernant l’aspect visuel. Les matériaux sont classiques et non futuristes comme on aurait pu le prévoir avec une voiture hybride.
Beaucoup de nouvelles technologies avec des caméras qui entourent l’auto (possibilité d’avoir une vue de dessus), une puissance (362 ch) qui lui permet de rivaliser avec une Porsche 911, le tout pour 126 000 euros ! Attendons de voir si cette supercar hybride trouvera son public…

Galerie photo

La nouvelle Peugeot 108 légèrement plus chère que la C1

La nouvelle Peugeot 108 légèrement plus chère que la C1

La Peugeot 108 2014 a été le première des triplettes à se montrer, mais elle dégaine ses tarifs en deuxième position après sa cousine la Citroën C1. La petite de Sochaux affiche également un prix d’entrée faiblement supérieur à sa rivale aux chevrons. Explications.

Peugeot-108 2014

La face avant de la Peugeot 108 est grandement inspirée par celle de la nouvelle 308 (voir notre essai)

Nouvelle génération, mais prix de base inchangé

Pour 2014, la 107 laisse place à une 108 faisant un bon en avant en matière de design et de qualité perçue. Toutefois, elle sera toujours accessible à partir de 10 150 € (soit 200 € de plus que la C1) avec l’essence atmosphérique 1,0 l VTi de 68 ch en finition Access. Voici ci-dessous les principaux équipements et tarifs de la lionne.

La dotation d’entrée gamme…

Tout comme le reste de la gamme du félin, la 108 reprend les appellations classiques de la marque pour désigner les finitions qui sont au nombre de quatre : Access, Active, Allure et Féline.

nouvelle Peugeot-108

Peugeot-108-interieur

La présentation de l’habitacle est en net progrès

Pour dotation la plus dépouillée, l’Access, la Peugeot offre la direction assistée (contrairement à la C1), des jantes en tôle de 14″, les feux de jour à LED, la banquette arrière rabattable d’un seul tenant, l’aide au démarrage en côte et le capteur de sous-gonflage.

… et en haut de gamme

Le plus haut de gamme, la Féline, débute à 15 500 € avec l’essence 1,2 l VTi et propose la climatisation automatique, l’allumage automatique des feux, des contours de vitres latérales chromées, des seuils de portes et un pommeau de levier de vitesse en aluminium, des vitres arrières surteintées, la sellerie cuir avec sièges chauffants à l’avant et même l’accès et le démarrage mains-libres !

Peugeot-108-profil

Elle enlève le toit !

Une version découvrable est en outre de la partie pour profiter de la ville cheveux au vent. Baptisée « TOP ! », cette dernière est déclinée seulement en Active (en sus contours de vitres latérales chromées et un toit en toile noir) et Allure (en sus les vitres arrières surteintées).

Peugeot-108 top

La version à toit amovible de la 108 la rend plus désirable

Peugeot-108 decouvrable

La gamme complète (motorisations, finitions et tarifs)

Peugeot 108 à toit fixe

108 berline trois-portes

VersionPrix
VTi 68 BVM Access10 150 €
VTi 68 BVM Active11 250 €
VTi 82 BVM Active11 900 €
e-VTi 68 BVM Allure13 650 € (– 150 €*)
VTi 82 Allure13 900 €
VTi 82 Féline15 550 €

*bonus écologique

108 berline cinq-portes

VersionPrix
VTi 68 BVM Access10 650 €
VTi 68 BVM Active11 750 €
VTi 68 ETG Active12 400 €
VTi 82 BVM Active12 400 €
e-VTi 68 BVM Allure14 150 € (– 150 €*)
VTi 68 ETG Allure14 400 €
VTi 82 BVM Allure14 400 €
VTi 82 BVM Féline16 050 €

*bonus écologique

Peugeot 108 découvrable

108 TOP ! trois-portes

VersionPrix
VTi 68 BVM Active12 450 €
VTi 82 BVM Active13 100 €
VTi 82 BVM Allure15 100 €
VTi 82 BVM Allure ADML**15 410 €

** Accès et démarrage mains-libres

108 TOP ! cinq-portes

VersionPrix
VTi 68 BVM Active12 950 €
VTi 68 ETG Active13 600 €
VTi 82 BVM Active13 600 €
VTi 68 ETG Allure15 600 €
VTi 82 BVM Allure15 600 €
VTi 82 BVM Allure ADML**15 910 €

** Accès et démarrage mains-libres

La nouvelle Peugeot 108 peut être dès à présent commandée et elle fera son entrée en concession au mois de juin prochain.