Nouvelle Audi TT : voici déjà la version TTS de 310 ch !

Nouvelle Audi TT : voici déjà la version TTS de 310 ch !

Après plusieurs teasers, voici enfin les images de l’Audi TT de troisième génération ! Sans révolutionner son design, le coupé aux quatre anneaux arbore des lignes plus tendues et affiche des performances en hausse.

Des formes plus anguleuses

Présenté simultanément dans sa version TTS bénéficiant d’un kit carrosserie spécifique, on découvre un TT dans la continué de son prédécesseur. Toutefois, il est impossible de passer à côté de ce regard plus prononcé avec une calandre Single Farme aux côtés supérieurs biseautés, des optiques de phare marquées par deux traits obliques et des nervures plus prononcées sur le capot.

Audi-TTS-2014

Voici le nouveau Audi TTS 2014

nouveau-Audi-TTS

Le profil semble identique si l’on exclue les plis de carrosserie plus visibles. Quant à la poupe, on note un bouclier donnant l’impression d’être moins « bombé » et le dessin autour de la plaque d’immatriculation semble plus profond. Il s’affirme sous cet angle suite aux critiques faites au modèle précédent. L’intérieur des feux stop est beaucoup plus travaillé et l’on retrouve ces deux traits les traversant formant comme un « H ».

nouvelle-audi-tt

Le TT « simple » affiche un style moins agressif, mais toujours séduisant

Audi-TT-2014-profil

Audi-TT-2014

Du côté des dimensions, c’est statu quo. La longueur perd 1 cm à 4,18 m, même topo pour la largeur diminuant à 1,83 m, tandis que hauteur demeure inchangée à 1,35 m. Toutefois, on note un empattement allongé de 3 cm à 2,50 m devant profiter à l’habitabilité. Le volume de coffre progresse de 292 à 305 litres.

Un habitacle moderne

Pour l’intérieur, (re)découvre celui apparu au début de l’année. Il est novateur avec une planche de bord dépourvue d’écran sur la console centrale et avec des commandes d’air conditionné sur les aérateurs. L’affichage digital est donc regroupé derrière le volant, pour les seuls yeux du conducteur. Le tableau de bord est chargé de ses fonctions habituelles et de l’infotainment.

interieur-nouveau-tt-2014

volant-tt-2014

Quatre moteurs pour commencer

La nouvelle structure en aluminium du TT 2014 lui permet de perdre quelques dizaines de kilos (50 kg sur le 2,0 l TFSI, soit 1 230 kg). Un bon point qui permet aux quatre blocs programmés pour le lancement.

aerateurs-tt-2014

Le client aura donc le choix entre trois essence et un diesel allant de 180 à 310 ch. Ces quatre-cylindres turbo son regroupés dans le tableau ci-dessous :

Type de moteurMoteurConso/CO20 à 100/Vmax
essence
1,8 l TFSI 180 ch – infos non communiquées
2,0 l TFSI 230 ch / 370 Nm6,8 l / 159 g6 s / 250 km/h
2,0 l TFSI 310 ch / 380 Nmnon communiqué4,7 s / 250 km/h
diesel2,0 l TDI 184 ch / 380 Nm4,2 l / 110 g7,3 s / 235 km/h

Le bloc dépassant les 300 ch étant réservé au TTS qui profite également d’une assiette abaissée de 10 mm, de quelques éléments esthétiques plus suggestifs (boucliers, bas de caisse, quatre sorties d’échappement, …) et d’une transmission intégrale Quattro. La boîte auto S tronic à six rapport est en option.

moteur-tfsi-audi-tt-2014

Reste à savoir combien d’équidés proposera le encore plus sportif TT RS ? 370, voire 380 ch ?…

Pour quand et à quel prix ?

A ce sujet-là, rien n’est encore officiel, mais le coupé allemand est attendu pour une date de sortie située au mieux durant l’été prochain pour un prix d’entrée à environ 35 000 € avec le plus petit essence de 180 ch.

Le Volkswagen T-ROC annonce le Roccadura

Le Volkswagen T-ROC annonce le Roccadura

Volkswagen dévoile à l’occasion de salon de Genève un énième SUV : le T-ROC. Positionné en le le futur Taigun et le Tiguan, ce SUV à trois portes affiche un look plus décalé qu’à l’ordinaire chez la marque allemande. Un bon point !

Il a du chien !

Lorsque l’on observe la face avant du T-ROC, on remarque que les designers VW ont misé sur une allure de baroudeur aux traits musclés. La calandre dispose d’une grille noire très aérée, les deux grosses optiques d’antibrouillard rondes contrastent avec les phares supérieurs plus effilés, tandis que les nervures et encoches sur le capot affichent la couleur !

VW-T-Roc

Le Volkswagen T-ROC Concept mesure 4,18 m de long, 1,83 m de large et 1,50 m de haut
Ses deux optiques logées dans le bouclier font référence à la Karmann Ghia Type 34 de 1961

Volkswagen-T-Roc

La partie arrière ne demeure pas moins originale avec des feux stop au dessin travaillé. Le bouclier arbore deux optiques circulaires rappelant celles présentes sur la proue

Bien entendu, les divers éléments du milieu des 4×4 sont de la partie tels qu’un sabot de protection à l’avant et à l’arrière, des passages de roue marqués abritant des jantes en alliage de 19 pouces, …

T-Roc concept toit

T-Roc concept toit amovible

T-Roc

Les deux panneaux de toit amovible peuvent se loger dans le coffre et font du VW T-ROC un découvrable

Un concept-car « connecté »

Du côté de l’habitacle, les formes très tranchées sont également présentes. Le coloris Blue-Splash Metallic se trouvant sur les panneaux de porte et les sièges en cuir et les quelques touches de jaune égayent l’habitacle.

interieur Volkswagen-T-Roc

Les nouvelles technologies ne sont pas oubliées avec un grand écran multimédia positionné sur la console centrale. Cet ordinateur de bord de 12,3 pouces contrôle également la climatisation et propose un système d’info-divertissement avec des applications, la navigation, etc…

volant-T-Roc

A cela, s’ajoute des caméras situées sur la proue et la poupe – retransmises sur l’écran tactile – permettant de mieux appréhender les obstacle en conduite tout-terrain.

Transmission 4×4 à la carte

Pour mouvoir le T-ROC, Volkswagen emploie un 2,0 l TDI de 184 ch offrant un couple de 380 Nm. C’est d’ailleurs le même diesel que celui de la Golf GTD (voir notre essai circuit) et aussi la même plateforme MQB qui est utilisée.

T-Roc concept profil

Selon l’adhérence, le conducteur pourra choisir entre trois modes.
« Street » utilisant les roues arrière en plus en cas de perte de motricité, alors que « Offroad » et « Snow » sollicitent à 50/50 les deux trains

Associé à la transmission intégrale 4MOTION et à une boîte automatique à double embrayage DSG à 7 vitesses, le SUV consomme 4,9 l l/100 km selon le constructeur pour 129 g de CO2 rejetés. Le 0 à 100 km/h est réalisé en 6,9 s et la vitesse maximum s’établit à 210 km/h.

Bientôt en série ?