Voici l’Alfa Romeo Giulietta Quadrifoglio Verde restylée

Voici l’Alfa Romeo Giulietta Quadrifoglio Verde restylée

Lors du restylage de la Giulietta, la plus puissante des version qu’est la Quadrifoglio Verde a notamment bénéficié de nouveaux sièges sport spécifiques recouvert de cuir Alcantara noir. Pour le salon de Genève, qui débutera au début du mois de mars prochain, Alfa Romeo pourrait bien présenter une version revue de la QV comme en témoignent les spyshots de Carscoops visibles ci-dessous.

Une esthétique plus différenciée des versions classiques

Une chose est certaine, la Giulietta QV va évoluer dans les mois qui viennent. Souvent critiquée pour sa trop grande ressemblance avec les versions classiques moins puissantes, la compacte italienne va gagner une allure la distinguant davantage.

Les ventes de l'Alfa Romeo Giulietta sont toujours en progression et, bonne nouvelle, la QV va être retouchée plus sérieusement

Les ventes de l’Alfa Romeo Giulietta sont toujours en progression et, bonne nouvelle, la QV va être retouchée plus sérieusement

Pour cela, la marque va retoucher la carrosserie dans l’optique de la rendre plus agressive. La calandre (elle perd son entourage chromé à l’image de la 4C), les boucliers avant et arrière, les jupes latérales, ainsi que les rétroviseurs sont visés.

La sonorité sera plus marquée, mais pas autant que sur la 4C

La sonorité sera plus marquée, mais pas autant que sur la 4C

L’habitacle pourrait également être l’objet d’évolutions… mais nous n’en savons pas plus pour le moment.

Le moteur repris au coupé 4C

Autre nouveauté qui se situe sous le capot cette fois, c’est le 1750 cc TBi de 235 ch qui va être troqué contre le bloc présent sous le dernier modèle commercialisé par Alfa Romeo, à savoir la 4C. Plus moderne, le 1750 TBi turbo en aluminium du coupé développe 5 ch de plus, soit 240 ch. Surtout, il est plus léger, plus coupleux et consomme moins, de quoi améliorer les performances et écoper d’un malus écologique moins important.

Espérons que la partie dynamique de l'auto profite aussi de ces modifications pour progresser

Espérons que la partie dynamique de l’auto profite aussi de ces modifications pour progresser

Le 0 à 100 km/h gagnerait 0,3 s, pour un temps total passant à 6,5 s. La boîte automatique TCT à double embrayage et 6 rapports sera disponible en option en lieu et place d’une boîte mécanique à 6 rapport si le client le souhaite.

A suivre.

Opel Astra OPC Extreme : échappée d’un circuit

Opel Astra OPC Extreme : échappée d’un circuit

La marque au blitz annonce qu'elle produira l'auto en petite quantité si les réactions sont positives. Elle peut déjà commencer !

La marque au blitz annonce qu’elle produira l’auto en petite quantité si les réactions sont positives. Elle peut déjà commencer !

La course à la puissance n’a pas seulement lieu entre les marques haut de gamme. Les généralistes se livrent eux aussi à une telle bataille, à un niveau logiquement inférieur. Mais à leur échelle, ils mettent la barre de plus en plus haut. Peugeot a commercialisé la RCZ R de 270 ch (voir notre essai), Honda prépare une nouvelle Civic Type R d’au moins 280 ch, VW va lancer une Golf R de 300 ch. Mais personne n’a encore atteint les 305 ch de l’ancienne Ford Focus RS. Peut-être qu’Opel va y arriver avec cette Astra OPC Extreme.

Opel Astra OPC Extreme - 2

Une petite production en bonne voie

Comme son nom l’indique, cette Extreme est un peu l’Astra ultime. Adaptée à la route, elle a été fortement influencée par le modèle de course OPC Cup. Pour l’instant, ce n’est qu’un concept mais la marque au blitz est très claire : elle lancera une production en petite série si les réactions du public sont aussi positives que prévues. L’auto serait alors équipée d’un 2.0 turbo « développant plus de 300 ch ». Ce bloc quatre cylindres tout en aluminium est accouplé à une boîte mécanique à 6 vitesses, associé à un différentiel à glissement limité.

Pour améliorer les performances, Opel a fait la chasse aux kilos superflus. L’auto annonce 100 kg de moins qu’une OPC classique. Pour obtenir ce résultat, le carbone a été utilisé en abondance. Robuste et ultra léger, il se retrouve dans l’aileron, le diffuseur, le spoiler avant, le capot, le pavillon… Les jantes sont aussi entièrement réalisées avec ce matériau, ce qui fait gagner 20 kg par rapport à l’aluminium. Celui-ci a été utilisé pour les ailes, qui ne pèsent plus que 800 grammes à l’unité au lieu des 2,2 kg d’un élément en acier.

Opel Astra OPC Extreme - 7

Développée sur le Nürburgring

Le freinage a été mis au diapason. Le système est doté de six pistons Brembo et de disques de compétition de 370 mm de diamètre à l’avant. La châssis (ressort/amortisseur) est réglable, comme sur une auto de course. Ce modèle très spécial a été mis au point sur le Nürburgring.

A bord, la banquette arrière a été supprimée. A la place, on trouve un arceau de sécurité. Le conducteur et le passager sont calés dans des sièges Recaro, spécialement dessinés pour l’OPC Extreme, dotés de ceintures de sécurité six points signées Schroth. Le dessin de la planche de bord ne change pas en revanche. Le volant est renforcé de fibre de carbone et sa jante est recouverte de daim avec des surpiqûres jaunes.

interieur-Astra-OPC-Extreme

A l’extérieur, on retrouve le look de base d’une OPC. Impossible tout de même de confondre l’Extreme avec une autre Astra. Ses nouveaux appendices aérodynamiques ne font pas dans la discrétion. De nombreux stickers sont apposés sur la carrosserie. Quelques touches de jaune contrastent avec le gris. Des couleurs typiques d’Opel.

Nouvelle Jaguar XFR-S Sportbrake : un déménageur très pressé

Nouvelle Jaguar XFR-S Sportbrake : un déménageur très pressé

Les breaks sportifs sont en grande partie l’apanage d’Audi, mais ce serait oublier Jaguar et sa gamme « R-S » avec désormais la XFR-S forte de plus de 500 ch qui sera présente au salon de Genève 2014 !

Un break anglais bodybuildé

Quand la marque anglaise passe à la vitesse supérieure, elle ajoute le logo « R-S » sur la calandre de ses modèles. Après la berline XF qui en avait profité en 2012, c’est au tour de la déclinaison allongée de faire une cure de testostérone !

Jaguar-XFR-S-Sportbrake

Jaguar-XFR-S-Sportbrake-2014

Extérieurement, cela se traduit par un kit carrosserie plus sportif. On note une face avant avec des entrées d’air hypertrophiées, une grille en nid d’abeille, du noir brillant autour de la calandre, des ouïes sur le capot et latérales, des bas de caisse marqués et un diffuseur arrière agrémenté de deux double sortie d’échappement gauche droite. Les jantes, ornées d’étriers de frein rouges, sont en 20 pouces. Un bel accastillage sublimé dans cette teinte bleue.

Un V8 surgonflé bridé à 300 km/h…

Au chapitre moteur, Jaguar ne fait pas dans la demi-mesure en plaçant sous le capot de son auto un moteur V8 essence turbo d’une cylindrée de 5,0 l développant la bagatelle de 550 ch à 6 500 tr/min et 680 Nm de couple entre 2 500 et 5 500 tr/min…

Jaguar-XFR-S-Sportbrake-vue profil

Le châssis modifié pour l’occasion permet d’atteindre le 0 à 100 km/h en 4,8 s, tandis que la Vmax est bridée électroniquement à 300 km/h. La consommation moyenne annoncée est de 12,7 l/100 km pour 297 g de CO2/km.

Jaguar-XFR-S-Sportbrake-vue arriere

Les Britanniques pourront commander leur bolide (les exemplaires sont en quantité limitée) le 1er avril 2014 pour 82 495 £, soit à peu près 100 000 €.

Galerie photo

La Ford Focus change de visage et devient plus économe

La Ford Focus change de visage et devient plus économe

Le week-end dernier, les photos de la Ford Focus restylée apparaissaient au grand jour. Les informations officielles ont été livrées et nous en savons désormais un peu plus.

Mieux présentée et équipée

Pour l’année 2014, la Focus 3 adopte la nouvelle calandre façon Aston Martin. Un nouveau faciès qui lui va comme un gant. On note quelques menues évolutions sur le reste de la carrosserie comme de nouveaux optiques et un dessin du hayon revu.

Les nervures du capot de la Focus 2014 participent à la rendre "plus tonique, plus athlétique...", selon Martin Smith, directeur du style chez Ford Europe

Les nervures du capot de la Focus 2014 participent à la rendre « plus tonique, plus athlétique… », selon Martin Smith, directeur du style chez Ford Europe

Ford-Focus-2014

L’intérieur est également visé par ce restyling, puisque la console centrale voit son ergonomie améliorée avec un diminution du nombre de boutons. Un écran multimédia tactile (8 pouces) de plus grande taille intégrant le système de connectivité SYNC 2 avec notamment des commandes vocales plus évoluées est présent. Le volant multifonction – qui perd deux branches au passage – en profite aussi pour éliminer quelques touches qui rendait son maniement trop compliqué. De plus, un nouvel accoudoir central fait son entrée et un espace supplémentaire est alloué au pied de la console centrale afin d’y placer plus facilement des bouteilles ou gobelets. Par ailleurs, la marque promet une meilleure insonorisation de l’habitacle avec des moquettes et vitres plus épaisses.

restylage-Ford-Focus

Côté sécurité et aides électroniques, la Focus est le premier modèle Ford à disposer d’un système de stationnement semi-automatique à la perpendiculaire (en bataille) grâce à l’ajout de deux capteurs sur la poupe. Ces derniers permettent en sus de profiter du « Cross Traffic Alert » avertissant le conducteur lorsqu’un véhicule est en approche. Par exemple, lorsqu’il sort d’une place de stationnement en marche arrière. Le freinage automatisé « Active City Stop » est actif jusqu’à 50 km/h (au lieu de 30 km/h) et le paramétrage de l’auto à l’aide de « MyKey » est introduit dans la compacte. Il offre la possibilité au propriétaire de verrouiller certaines fonctions de la voiture (ESP, vitesse maximum, volume audio, …) selon la personne qui conduit, notamment pour les jeunes permis encore débutants…

Arrivée de nouveaux moteurs

Le constructeur à l’ovale bleue n’oublie pas la partie mécanique qui subit de la même manière un rafraichissement.

La Focus break fait partie du facelift

La Focus break fait partie du facelift

On retient la venue dun quatre-cylindres essence turbo 1,5 l EcoBoost décliné en 150 et 180 ch. Le petit 1,6 l essence est remplacé par le trois-cylindres turbo 1,0 l Ecoboost de 100 ch (99 g CO2/km) représentant l’entrée de gamme essence de la Focus. Pour les amateurs de diesel, l’offre est composée du 1,5 l TDCi de 95 et 120 ch et du 2,0 l TDCi de 150 ch. Pour les motorisations disposant d’une boîte auto, des palettes au volant peuvent être ajoutées en option.

L'intérieur voit sa présentation devenir plus épurée, une bonne chose

L’intérieur voit sa présentation devenir plus épurée, une bonne chose

La consommation de carburant en baisse de 19 % pour les mazout et de 17 % pour les blocs carburant au sans plomb.

Les prix ne sont pas encore connus, mais la commercialisation de la nouvelle Ford Focus restylée interviendra au second semestre 2014.

La Ford Focus 2014 en vidéos

Les explications sur sa conception :

Le point sur les technologies embarquées :

Galerie photo