BMW Série 2 Active Tourer : future rivale du Mercedes Classe B

BMW Série 2 Active Tourer : future rivale du Mercedes Classe B

Petite révolution pour BMW qui vient de présenter officiellement son premier modèle emmené par ses seules roues avant alors que la totalité du reste de la gamme est en propulsion. Il s’agit aussi du premier monospace à l’hélice qui compensait jusqu’à aujourd’hui avec sa gamme de 4×4 : voici la Série 2 Active Tourer.

Un monospace assez trapu

Visible au salon de Genève qui se tiendra au mois de mars prochain, la Série 2 Active Tourer sera rapidement comparée à sa rivale directe : la Mercedes Classe B. Celle-ci officie depuis une décennie sur le segment et a été récemment renouvelée.

BMW-serie-2-Active-Tourer

Pour son premier monospace, BMW n’a tenté de folies esthétiques. La Série 2 Active Tourer est assez consensuelle. On note que les optiques de phare imposants qui ne rejoignent pas la calandre en haricots contrairement aux dernières productions de la marque

serie-2-Active-Tourer

Assez compacte, cette nouvelle BMW revendique 4,32 m en longueur, 1,55 m pour sa hauteur, tandis que sa largeur s’élève à 1,80 m quand l’empattement est mesuré à 2,67 m. C’est 4 cm moins long que sa concurrente à l’étoile et surtout 13 cm moins haut et 5 cm moins large qu’un Renault Scenic !

serie-2-Active-Tourer 2014

Sous cet angle, beaucoup de détracteurs de la Série 2 Active Tourer voient une Classe B, notamment pour les feux stop.
La double sortie d’échappement gauche droite sera réservée aux motorisations les plus puissantes

aile arriere BMW-serie-2-Active-Tourer

On remarque une lunette arrière assez inclinée, elle-même surplombée par une « casquette » afin de dynamiser la ligne

Bien entendu, la Série 2 Active Tourer qui est proche des Série 2 et de la Série 1 bénéfice de tous les équipements BMW comme les systèmes d’assistance ConnectedDrive, l’affichage tête haute, le pilotage automatique dans les embouteillages et le maintient automatisé des distances de sécurité de 30 à… 210 km/h !

Le volume de coffre allant de 468 à 1 510 l une fois la banquette rabattue et fractionnable de série (40 / 20 / 40), peut être ouvert électroniquement en passant le pied sous la voiture

Le volume de coffre allant de 468 à 1 510 l une fois la banquette rabattue (fractionnable de série en 40 / 20 / 40), peut être ouvert électroniquement en passant le pied sous la voiture

Plus puissante qu’une Volkswagen Golf GTI !

D’un poids assez contenu allant de 1 320 à 1 430 kg, la Série 2 Active Tourer peut se doter de blocs essence et diesel turbo allant de 136 à 231 ch (0 à 100 km/h en 6,9 s pour le 225i) associés à une boîte manuelle ou auto. De quoi combler le père de famille qui aurait préféré une compacte musclée à l’image de la Volkswagen Golf GTI (voir notre essai) ? Ces trois et quatre-cylindres consomment de 4,1 à 6 l/100 km pour des émissions de CO2 s’étalant de 109 à 139 g/km.

avant BMW-serie-2-Active-Tourer

BMW Active Tourer

L’habitacle est proche de ce que nous proposent les Série 1 et Série 2.
Une version 7 places est d’ores et déjà en préparation

Le client aura le choix parmi trois niveaux de finition : Sport, Luxury et M Sport (dès novembre 2014) qui ajoutera un kit carrosserie plus suggestif, des jantes de 17 pouces et un habitacle avec des sièges sport notamment. La transmission intégrale xDrive sera disponible dans le courant de l’année.

Type de moteurMoteurPuissance
essence
L3 218i 1,5 l136 ch
L4 225i 2,0 l231 ch
dieselL4 218d 2,0 l150 ch

Des moteurs plus petits seront ajoutés par la suite. Les tarifs seront communiqués ultérieurement.

Vidéos de la Série 2 Active Tourer

Galerie photo

Peugeot dégaine sa 108 !

Peugeot dégaine sa 108 !

Peugeot 108 - 1

Deux concurrentes directes de Peugeot et Renault qui font leurs débuts en public dans le même Salon, c’est déjà arrivé. Le dernier exemple en date est récent : en mars 2013, les crossovers 2008 et Captur étaient dévoilés en première mondiale à Genève. Mais que les photos officielles de deux rivales sortent le même jour, c’est un cas unique. Quelques heures après les premiers clichés de la Twingo 3, la marque au lion révèle tous les secrets de sa 108 ! Vue que la date de la révélation de la Renault était connue, on a bien compris que Peugeot a voulu perturber le lancement de la Twingo.

Peugeot 108 - 2

Véritable montée en gamme

D’autant que si Renault a juste montré l’extérieur de sa voiture et n’a pas été très bavard, préférant attendre Genève pour dévoiler entièrement l’auto, Peugeot détaille tout ce qu’il faut savoir sur la remplaçante de la 108. Et il y a beaucoup de choses à retenir tellement la nouvelle venue est différente de sa devancière. On a l’impression d’avoir fait un sacré bond dans le temps ! Il est vrai que la 107 avait été construite à l’économie et avait du mal à cacher son côté cheap. La 108 hérite déjà pour commencer d’un design plus élégant. Dans la mesure où elle reprend les derniers codes esthétiques de Peugeot, elle a un petit côté 308 (voir notre essai) écrasée !

Peugeot 108 - 5

La face avant adopte une calandre flottante qui semble taillée dans la masse, des projecteurs remontant le long du capot à l’habillage soigné (avec notamment un guide de lumière à LED) ou encore des crosses chromées autour des antibrouillards qui englobent des feux de jour. De profil, on remarque un petit enjoliveur noir qui prolonge visuellement le dessin du vitrage dans les ailes avant. Les porte-à-faux sont réduits au maximum. La longueur prend 4 centimètres, mais reste sous la barre des 3,50 mètres (3,47 pour être précis). A l’arrière, les feux montrent une forme classique mais ils ont droit à la signature lumineuse à trois griffes. Le hayon est toujours composé d’un seul élément vitré.

Une déclinaison plein air

Surprise, la 108 sera proposée en version découvrable. La déclinaison Top sera équipée d’un grand toit en toile, qui se commande électriquement. Trois couleurs sont proposées pour la capote : noir, gris ou violet. Pour Peugeot, c’est une première étape dans la personnalisation de la 108. Vous risquez de perdre du temps dans les concessions. Vous pourrez en effet choisir parmi sept thèmes, des packs qui comprennent stickers extérieurs et intérieurs, coques de rétroviseurs, tapis de sol et coque de clé. Mais ce n’est pas tout : trois ambiances pour l’habitacle seront aussi au programme, pour faire varier les décors de planche de bord et de console centrale. Ceux qui choisiront la carrosserie 3 portes pourront aussi opter pour une peinture bicolore (deux choix uniquement : violet/gris et blanc/cuivre).

Peugeot 108 - 3

Equipements de grande

La 108 impressionne aussi par la liste de ses équipements. Elle a le droit à des technologies qui n’existent même pas en option sur la 208 (voir notre essai). On pense ainsi au démarrage et à l’accès mains libres, à la caméra de recul et au dispositif Mirror Screen qui permet de piloter son téléphone depuis l’écran tactile 7 pouces de la voiture ! La 108 peut aussi recevoir une sellerie cuir et une climatisation automatique. La présentation intérieure fait un bond en avant. L’instrumentation est solidaire de la colonne de direction, qui peut se régler en hauteur. Côté rangements, on trouve une boîte à gants fermée qui peut recevoir des bouteilles d’1 litre. Le coffre annonce une capacité de 196 litres avec le kit anticrevaison (16 litres de moins avec la roue de secours). On peut rabattre facilement les dossiers 50/50 de la banquette arrière avec des tirettes.

Peugeot 108 - 4

Deux moteurs sont au programme, uniquement des essences VTi : 1.0 68 ch et 1.2 82 ch. Le moins puissant est disponible avec une boîte robotisée 5 rapports et un Stop and Start. Grâce à son petit gabarit, la 108 sera la reine de la ville (rayon de braquage de 4,80 mètres). Avec son poids contenu (dès 840 kg), l’auto ne devrait pas être trop à la peine sur route. L’aide au démarrage en pente est de série. Les grands-mères en 108 feront peut-être moins ronfler la mécanique !

Nouvelle Renault Twingo : officielle !

Nouvelle Renault Twingo : officielle !

Clin d'oeil assumé à la première génération : la Twingo 3 débute sa carrière avec quatre couleurs de carrosserie.

Clin d’œil assumé à la première génération : la Twingo 3 débute sa carrière avec quatre couleurs de carrosserie.

Succéder à la première Twingo ressemblait à une mission impossible. Le modèle avait une telle cote de popularité que prendre sa relève était une tâche beaucoup trop compliquée. La deuxième mouture est née en plus à une époque où Carlos Ghosn souhaitait des autos plus consensuelles pour séduire un public plus large. Il est vrai qu’à l’époque la silhouette décalée de la Twingo plaisait autant qu’elle rebutait.

Petite révolution : la nouvelle Twingo est une 5 portes. Un vrai plus pour la polyvalence.

Petite révolution : la nouvelle Twingo est une 5 portes. Un vrai plus pour la polyvalence.

Feuille blanche

A cause de son look trop sobre, la génération 2 a reçu un accueil glacial. Mais au final, cela ne l’a pas empêché de bien se vendre, aidée il est vrai par les primes à la casse et divers bonus écologiques. Renault a quand même vite pris conscience que la clientèle exigeait davantage de sympathie de la part de la Twingo. Il l’a alors restylé en profondeur à l’automne 2011. Le losange était ensuite prévenu : un raté pour la troisième génération n’aurait pas été pardonné. La marque est donc partie d’une feuille blanche. On ne reconnaît plus du tout la Twingo !

Les optiques additionnelles rondes logent les feux de jour à quatre points lumineux. On devrait reconnaitre la Twingo de loin !

Les optiques additionnelles rondes logent les feux de jour à quatre points lumineux. On devrait reconnaitre la Twingo de loin !

La silhouette de la Twingo était obligée de changer car la base technique est révolutionnée, avec une architecture inédite : le moteur est implanté à l’arrière, sous le plancher du coffre ! La Twingo 3 est donc une petite propulsion. Pour réduire les coûts de développement de cette plate-forme, Renault s’est associé à Daimler, qui utilisera cette base pour ses futures Smart Forfour et Fortwo. Le passage du moteur à l’arrière libère le train avant ce qui permet d’améliorer le rayon de braquage. Un plus pour une citadine. Le bloc avant a été réduit et les quatre roues sont dans les coins, ce qui a permis d’améliorer l’habitabilité. Esthétiquement, les sorties d’air dans le bouclier arrière trahissent l’originale disposition du moteur.

La Twingo 3 est une propulsion ! Beaucoup rêvent déjà d'une RS au train-arrière joueur.

La Twingo 3 est une propulsion ! Beaucoup rêvent déjà d’une RS au train-arrière joueur.

Cinq portes

La Twingo renoue vraiment avec l’esprit joyeux du premier modèle en adoptant une bonne bouille, avec une face avant toute en rondeurs. On retrouve les projecteurs additionnels dans le bouclier. Ils hébergent cette fois les feux de jour, composés de quatre points lumineux bleutés. La nouvelle calandre maison est bien évidemment de la partie, avec un logo quasi vertical. A l’arrière, on remarque que le hayon est entièrement vitré, comme sur la Volkswagen Up. Les feux sont visuellement rattachés au coffre. Quelques éléments font penser à la R5, comme la lunette inclinée. Grosse nouveauté pour la Twingo : la présence de cinq portes ! Mais comme sur la Clio, les poignées des ouvrants arrière sont cachées dans les montants.

La lunette inclinée et les feux sur les hanches sont des clins d'oeil à la R5. Notez les sorties d'air dans le bouclier.

La lunette inclinée et les feux sur les hanches sont des clins d’oeil à la R5. Notez les sorties d’air dans le bouclier.

On le constate sur ces premières photos officielles, Renault a mis le paquet sur la personnalisation. Comme avec les grandes sœurs Clio et Captur, la Twingo en fait voir de toutes les couleurs. On peut ainsi faire varier les teintes des baguettes de décoration, des jantes, des rétroviseurs. De nombreux stickers existeront pour les flancs. Renault proposera aussi dès le lancement une version dotée d’une capote en toile, pour profiter des joies du plein air. La nouvelle Twingo fait ses débuts avec des teintes gaies, un clin d’oeil au tout premier modèle.

Rendez-vous à Genève

L’habitacle n’a pas encore été montré. Pour le découvrir, il faudra patienter jusqu’au salon de Genève. Sur les premières images, on semble distinguer une console centrale colorée, rattachée à l’instrumentation, comme sur le concept Twin’Run. Aucun mot sur l’équipement non plus ou la technique. La Twingo 3 devrait uniquement être disponible en motorisation essence, avec probablement une évolution du 3 cylindres 0.9 Tce.

Vidéo de la Twingo 2014


Nouvelle Skoda Octavia Scout : l’aventurière

Nouvelle Skoda Octavia Scout : l’aventurière

A l’occasion du salon de Genève, Skoda présentera en première mondiale une version baroudeuse de l’Octavia Combi, un traitement qui n’est pas sans rappeler ce que fait Audi avec l’A4 et l’A6 Allroad.

SKODA-Octavia-Scout-2014

L’Octavia Scout est basée sur l’Octavia Combi, elle ne sera donc pas disponible en version berline. Elle reprend les mêmes dimensions et les mêmes cotes d’habitabilité que le break, excepté la garde au sol surélevée.

A l’extérieur, elle se caractérise par des boucliers avant et arrière spécifiques bi-ton (noir / argent) ainsi que d’une protection des bas de caisse, des portières et des arches de roue en plastique noir. L’Octavia Scout repose sur des jantes de 17 pouces de série.

L’habitacle ne fait pas l’objet de traitement particulier si ce n’est l’application de plusieurs badges « Scout » à l’intérieur, comme sur le volant à 3 branches multifonctions ou sur le levier de changement de vitesses.

interieur SKODA-Octavia-Scout-2014

Le break aventurier est par ailleurs systématiquement associé à une transmission aux 4 roues via un coupleur Haldex de 5ème génération (déjà utilisé par la Skoda Octavia Combi et la Volkswagen Golf 7 par exemple). En temps normal, l’Octavia Scout est une simple traction. Lorsque le système détecte une situation où les roues avant viennent à patiner, le coupleur repartit alors la puissance entre les roues avant et les roues arrières.

Pour améliorer ses capacités de franchissement, l’Octavia Scout a une garde au sol de 183 mm, ce qui représente un rehaussement de 33 mm par rapport à l’Octavia Combi. Cette garde au sol surélevée ainsi que la modification des boucliers avant et arrière ont permis d’améliorer les angles d’attaque et de fuite. Si cela ne fait pas de l’Octavia Scout un véritable franchisseur, ces caractéristiques devraient permettre de s’aventurer sur nombre de chemins non bitumés.

nouvelle Octavia-Scout

Enfin, Skoda a amélioré les capacités de traction par rapport à l’Octavia Combi : l’Octavia Scout est capable de tracter une remorque freinée allant jusqu’à 2 tonnes (contre 1600 kg avec le break Octavia).

En France, l’Octavia Scout devrait être disponible en association avec deux moteurs diesel, le 1.6 TDI de 105 ch (boîte de vitesses manuelle à 5 rapports) et le 2.0l TDI de 150 chevaux (boîte de vitesses manuelle à 6 rapports). Dans d’autres contrées comme l’Allemagne, elle sera de plus proposée avec un moteur essence 1.8l TSI délivrant 180 chevaux, accouplé à une boîte robotisée à double embrayage DSG à 6 rapports.

La nouvelle Peugeot 108 2014 se montre un peu plus

La nouvelle Peugeot 108 2014 se montre un peu plus

Après la Renault Twingo 2014, voici le tour de la Peugeot 108. La citadine au lion se dévoile un peu plus par l’intermédiaire du site internet autofilou où l’on peut voir la poupe en plus de la proue en meilleure qualité.

A l'image de la Twingo 3, la 108 se dote d'un toit ouvrant en toile. On peut aussi voir une partie de l'intérieur où la planche de bord semble reprendre la teinte carrosserie et quelques stickers de décoration...

A l’image de la Twingo 3, la 108 se dote d’un toit ouvrant en toile.
On peut aussi voir une partie de l’intérieur où la planche de bord semble reprendre la teinte carrosserie et quelques stickers de décoration…

L’ensemble paraît mieux fini et soigné, le prix deviendra plus huppé sans aucun doute. On sent très nettement l’influence des petites autos chics au design attachant qui envahissent les villes. Les feux arrière sont immédiatement identifiables au crédit de la firme sochalienne et se rapprochent de ceux de la 208 (voir notre essai) avec les fameuses griffes.

Tout comme sa rivale au losange, la nouvelle Peugeot 108 fera place à la personnalisation et aux couleurs pimpantes

Tout comme sa rivale au losange, la nouvelle Peugeot 108 fera place à la personnalisation et aux couleurs pimpantes

Les informations officielles seront connues d’ici la matinée. A suivre très rapidement.

>> Voir la présentation officielle

La future Smart Forfour 2014 nous en dit un peu plus

La future Smart Forfour 2014 nous en dit un peu plus

Alors que sa sœur la Renault Twingo 3 monopolise déjà l’attention pour le salon de Genève, Smart est en train de préparer activement une successeur à la Forfour avec toutes de même quelques ajustements notables. C’est Dieter Zetsche à la tête de Daimler qui le confirme.

Inspirée par le concept Fourjoy

Tout d’abord, il faut savoir que la Forfour de deuxième génération reprendra de nombreux éléments à l’étude appelée Fourjoy (voir photo). Présentée au salon de Francfort l’année dernière, elle ne rompait pas avec les codes stylistiques de la marque.

Les feux sont entièrement à LED, la caisse sera légère et une version électrique sont prévus pour la Forfour 2014

Les feux sont entièrement à LED, la caisse sera légère (moins d’une tonne) et une version électrique est prévue pour la Forfour 2014 (crédits : AutoZeitung via Worldscoop forum)

A savoir, des porte-à-faux avant et arrière réduits au minimum, un habitacle relativement dépouillé et cette calandre composée de petits trous que l’on retrouve sur les derniers concept-car du constructeur…

Un plateforme et des moteurs français

La Smart Forfour 2014 sera une quatre place, comme son nom l’indique, mais elle perdra 25 cm pour une longueur totale s’établissant à 3,50 m. Basée sur la plateforme de la Twingo 2014, elle en reprendra également les moteurs.

Produite en Slovénie, la Smart Forfour 2 fera appel à Tesla pour sa version EV (électrique)

Produite en Slovénie, la Smart Forfour 2 fera appel à Tesla pour sa version EV (électrique)

Sous le coffre, on retrouvera donc uniquement des blocs essence trois-cylindres de 0,9 ou 1,0 l dont un décliné en 90 ch. Une boîte manuelle à 6 vitesse ou une automatique à 7 rapports sera de la partie

Sa présentation officielle interviendra en juillet prochain, tandis que sa commercialisation est prévue pour la fin de l’année.

A suivre…