Renault prépare sa voiture autonome

Renault prépare sa voiture autonome

Google avait beaucoup fait parler de sa voiture pouvant se déplacer sans l’intervention humaine (voir son fonctionnement et une vidéo). Les constructeurs automobiles travaillent aussi sur un concept similaire. Pour le cas de Renault, la technologie est encore à ses débuts, mais déjà on peut imaginer une utilisation au quotidien.

La Renault Fluence ZE électrique sert de voiture test

La Renault Fluence ZE électrique sert de voiture test

C’est sur une Fluence Z.E. que la marque au losange réalise ses tests pour développer une voiture autonome. Le parking du Technocentre (Ile-de-France) sert de circuit d’entraînement. Le nom du projet est « PAMU », pour Plateforme Avancée de Mobilité Urbaine. Avec ce dispositif, l’automobiliste utilise son auto comme si qu’il avait un voiturier.

En effet, la voiture est reliée au smartphone du propriétaire par les réseaux 3G/4G. Celui-ci peut demander à la Fluence d’aller chercher une place de parking alors qu’il est descendu devant l’entrée de son immeuble par exemple. On peut également lui demander de trouver un point de recharge (par induction : sans contact – à voir dans la vidéo qui suit), de sortir du parking à une heure précise et d’autres fonctions peuvent être envisagées.

La voiture est capable d’éviter un obstacle comme un véhicule stationné sur la route, de freiner pour laisser passer un piéton qui traverse, … A découvrir en vidéo :

[sublimevideo poster= »https://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2014/01/video-voiture-autonome-renault.jpg » src1= »https://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2014/01/PAMU-voiture-autonome-Renault.mp4″ uid= »5426bc6d » id= »5426bc6d » width= »576″ height= »324″]

Seule ombre au tableau de ce bijou technologique, la qualité du réseau téléphonique qui est indispensable pour communiquer avec la voiture. Et l’on sait que la transmission est d’autant moins fiable lorsque l’une des deux parties se trouvent en sous-sol (parkings souterrains…).

A suivre, avec peut-être une présentation au Mondial de l’auto 2014 à Paris ?

[MAJ] : La Renault Zoé Next Two est encore plus avancée !

Radar double-face ou le PV impossible à contester

Radar double-face ou le PV impossible à contester

A la Sécurité Routière, on prend très au sérieux la baisse du nombre de flashes – mais plus de PV ont été distribués grâce à un taux de réussite plus élevé – au cours de l’année 2013. Afin de remédier au problème (un budget est établi chaque année sur cet impôt déguisé !), une troisième mauvaise nouvelle attend les automobilistes et autres usagers de la route. Après la Focus radar mobile mobile et le périphérique à 70 km/h, 2014 sera également l’année d’introduction des radars dits « double-face ». Explications.

Flasher par devant et par derrière

Comme promis, aucun radar supplémentaire ne sera installé d’ici le 31 décembre 2014. Il est vrai qu’il y a déjà fort à faire entre les nombreuses dégradations de cabines. Et puis surtout, le renouvellement des voitures radars par la nouvelle génération permettant de flasher en roulant et dans les deux sens. Une faculté dont les radars fixes vont aussi profiter.

Les nouveaux radars double face seront-il identiques en tous points aux boîtes déjà en place ?

Les nouveaux radars double face seront-il identiques en tous points aux boîtes déjà en place ?

En effet, pour 2014 40 cabines radar (coût unitaire : 35 000 €, soit 1,4 million d’€) seront changées contre de nouvelles cabines capables de prendre deux photos. La première étant prise de l’avant, et la deuxième de l’arrière. Cela risque de crépiter sec aux abords des routes françaises étant donné que pour un flash « classique », il y a déjà une série de flashes…

Contester sera-t-il encore possible ?

Le but de l’opération, c’est bien entendu d’améliorer encore ne fois le taux d’exploitation des radars. Ainsi, avec une photo de l’avant, la Sécurité Routière espère que le conducteur sera reconnaissable afin que ce dernier ne puisse pas dire qu’il n’était pas au volant. La photo prise par l’arrière diminuera le nombre de déchets et permettra de mettre à contribution les motards qui ont une plaque d’immatriculation uniquement à l’arrière.

Cependant, avec les vitres teintées, les lunettes de soleil et les casques de moto avec visière fumée ou encore tout simplement les rayons du soleil, il n’est pas sûr que la partie soit gagnée d’avance.

Affaire à suivre…

La Renault Megane RS Gendarmerie disponible en concession !

La Renault Megane RS Gendarmerie disponible en concession !

Mais seulement au Japon ! En effet, alors que l’actualité automobile est concentrée sur le salon de Detroit aux Etats-Unis, les Japonais ont droit au Tokyo Auto Salon. C’est un événement essentiellement dédié à la préparation. Renault y tient un stand sur place… et c’est une Megane RS Gendarmerie qui y est exposée !

renault megane rs gendarmerie japon

Une Renault Megane RS Gendarmerie dans les rues de Tokyo : surnaturel, mais ce sera bientôt le cas !

Ici le but n’est pas de convaincre la police locale d’adopter la même auto qu’en France, mais bien de vendre une série limitée baptisée « Megane R.S. Gendarmerie » (prononcé « Jandarumuli » en japonais) exactement identique (couleurs, intérieur, …) à celle qui est utilisée par la Brigade d’intervention rapide française.

megane rs gendarmerie serie limitee

Voici les images tirés du site officiel Renault Japon. En plus de l’inscription « Gendarmerie », les autocollants jaunes seront aussi proposés pour les adeptes du plus vrai que nature ! Seul le gyrophare manque à l’appel

megane rs gendarmerie

Jantes noires de 18 pouces en 235/40R18, étriers de frein rouges, … tout y est !

Disponible en seulement 20 exemplaires, la partie mécanique de cette Megane RS 3 phase 2 (la phase 3 arrive bientôt chez nous) est strictement identique à la version de série. A savoir, un 2,0 l turbo essence de 265 ch à 5 500 tr/min pour 360 Nm de couple. La boîte manuelle à six rapports se charge de commander la puissance aux roues avant.

interieur megane rs gendarmerie japonaise

L’habitacle est bien entendu accompagné de deux sièges baquet Recaro. Indispensables pour un bon maintient en conduite rapide !

Déjà disponible, la Renault Megane R.S. Gendarmerie est vendue 3 890 000 yens, soit à peu près 27 430 euros. Reste à savoir si un jour un petit malin tentera de l’importer en hexagone – ou même un touriste japonais venant avec sa RS – pour jouer des tours aux forces de l’ordre tricolores, la situation serait cocasse !

Ford F-150 2015 : nouveau roi

Ford F-150 2015 : nouveau roi

Ne cherchez pas, LA star du Salon de Detroit 2014, c'est lui. Cette auto est une icône aux USA !

Ne cherchez pas, LA star du Salon de Detroit 2014, c’est lui. Cette auto est une icône aux USA !

En France, chaque année, la voiture neuve la plus vendue est une citadine, Peugeot et Renault se disputant le titre. En Allemagne, la chouchoute est inlassablement la compacte Volkswagen Golf (voir notre essai). Et aux USA ? Le roi depuis plus de 30 ans est un gros pick-up pardi ! Il s’agit du Ford F-150, un engin qui mesure en moyenne plus de 5,50 mètres de longueur !

Les américains en raffolent. En 2013 encore, la marque à l’ovale bleu en a écoulé plus de 760 000 au pays de l’Oncle Sam ! Quand on découvre que la deuxième meilleure vente, aussi un pick-up, le Chevrolet Silverado est loin derrière (480 000 unités), on se dit que le F-150 a un pouvoir d’attraction que l’on ne peut comprendre de notre côté de l’Atlantique !

Il est énorme et pourtant c'est une auto très polyvalente, capable de séduire les pères de famille et les chefs de chantier.

Il est énorme et pourtant c’est un véhicule très polyvalent, capable de séduire les pères de famille et les chefs de chantier.

300 kg de moins

Le plus étonnant est de voir que l’auto a encore cartonné alors que la clientèle locale savait qu’une nouvelle génération allait voir le jour. Ford avait en effet présenté il y a un an le concept Atlas, qui dévoilait les traits de ce tout nouveau F-150. Ce succès ininterrompu n’a pas pour autant incité la firme U.S à se reposer sur ses lauriers. Au contraire même. La marque a revu en profondeur son best-seller… pour que celui-ci attire davantage de monde dans les concessions !

Ford a pris conscience que, même si la clientèle du F-150 est du genre très fidèle, les américains commencent à accorder de plus en plus d’importance à des critères qui jusqu’alors étaient plutôt importants seulement chez nous. On pense ainsi à la qualité de fabrication et aux consommations. Sur ce dernier point, on attend de gros progrès de la part de cette treizième génération. Ford n’a pour l’instant donné aucun chiffre sur les besoins en carburant. Mais la marque a fait beaucoup efforts pour réduire le poids de la bête, qui est en baisse de plus de 300 kilos ! La carrosserie est ainsi tout en aluminium « de qualité militaire ». Pour rassurer les clients, le constructeur précise que l’engin n’a jamais été aussi robuste.

Le F-150 est proposé en de multiples versions, dont cette Super Crew aux équipements spécifiques pour séduire les aventuriers.

Le F-150 est proposé en de multiples versions, dont cette Super Crew aux équipements spécifiques pour séduire les aventuriers.

Ecoboost et Stop and Start

La gamme des moteurs a aussi été dépoussiérée. Le label Ecoboost fait ainsi son apparition sur le F-150. Ford met en avant un nouveau « petit » V6 essence 2.7 litres, doté d’un système Stop and Start. Le gros V8 6.2 litres a été mis à la retraite. Il est remplacé par un V6 3.5 Ecoboost, de puissance équivalente selon Ford (là aussi, aucune donnée précise). Les amateurs de V8 se tourneront vers un bloc 5.0. La boîte de vitesses 6 rapports est bien évidemment automatique dans tous les cas !

Le dernier né de Ford est un sacré beau bébé ! Avec cette calandre, il avalerait presque une Twingo !

Le dernier né de Ford est un sacré beau bébé ! Avec cette calandre, il avalerait presque une Twingo !

Le succès du F-150 n’a pas non plus empêché les designers de modifier le dessin de l’auto. Après, il est vrai que la silhouette d’un pick-up est toujours à peu près la même. Les stylistes s’attaquent donc surtout aux détails, comme la forme des optiques. A l’avant, les projecteurs adoptent une forme très tarabiscotée, évoquant le symbole grec sigma. La signature lumineuse a été soignée, avec un clignotant qui fait tout le tour de ces phares. La calandre chromée est encore plus grande. Pour le reste, pas de surprise, on retrouve un capot plat haut perché, des passages de roue bien marqués ou encore un vitrage latéral avec un décroché au niveau des rétroviseurs.

Ford tente de soigner la présentation. Mais un dessin plus léger n'aurait peut-être pas été une mauvaise idée...

Ford tente de soigner la présentation. Mais un dessin plus léger n’aurait peut-être pas été une mauvaise idée…

Une dotation enfin à jour

Le dessin de la planche de bord évolue dans une moindre mesure. La présentation est un peu plus flatteuse, même si les formes restent plutôt typées utilitaire. On observe une large console centrale encadrée par deux épais éléments verticaux. Voilà qui évoque bien la solidité et la robustesse ! Côté équipements, le F-150 se met à la page avec les dernières technologies Ford : surveillance des angles-morts, alerte de franchissement involontaire de ligne blanche, caméra de recul, vision à 360° autour de l’auto avec des caméras …

Le F-150 version 2015 arrivera sur le marché américain dans le milieu de l’année.

Galerie photo