Notre avis sur la virulente Volkswagen Polo R WRC

Notre avis sur la virulente Volkswagen Polo R WRC

Pour marquer son retour au championnat du monde des rallyes et répondre à la réglementation de la FIA, Volkswagen commercialise une version route de son modèle engagé dans la compétition, à savoir la Polo R WRC. Proposant un look « WRC » et une puissance de 220 ch, cette citadine est la plus puissante de sa catégorie, même une Mini John Cooper Works GP (218 ch) est située derrière. Sur quel registre joue l’Allemande ? Réponse dans l’essai ci-après…

Edition limitée aux couleurs du WRC

Ce test était la première occasion de juger l’esthétique de la voiture autrement que sur des images officielles qui parfois s’éloignent un peu de la réalité. Ici, la Polo R WRC fait immédiatement son effet : c’est un bolide au gabarit réduit (ses 3-portes aidant) qui sent l’attaque sur petites routes !

Voici la déclinaison route de la Volkswagen Polo WRC 2013 qui remporte d'ailleurs le titre dès sa première année !

Voici la déclinaison route de la Volkswagen Polo WRC 2013 qui remporte d’ailleurs le titre dès sa première année !

Les passionnés ne manqueront pas de la remarquer notamment avec la bande bleue et grise soulignant la ceinture de caisse

Les passionnés ne manqueront pas de la remarquer, notamment avec la bande bleue et grise soulignant la ceinture de caisse

A la fois sportive, classe et craquante, la VW Polo R WRC fait de l’œil aux intéressés...

A la fois sportive, classe et craquante, la VW Polo R WRC fait de l’œil aux intéressés…
Du côté des dimensions, elle mesure 4 m de long, 1,68 m de large et 1,46 m de haut

Sur sa calandre en noir brillant trône fièrement le logo Volkswagen bien sûr, mais aussi un petit R caractérisant les déclinaisons les plus radicales chez le constructeur

Sur sa calandre en noir brillant trône fièrement le logo Volkswagen bien sûr, mais aussi un petit « R » caractérisant les déclinaisons les plus radicales chez le constructeur

Ses quatre bandes aux couleurs de Volkswagen Motorsport aux extrémités du capot n’y sont évidemment pas étrangères, tout comme ces gros points lumineux constitués par les LED qui viennent souligner les optiques de phare et lui donner un regard agressif. Puis, les boucliers noirs plus aérés contribuent à rendre la proue plus imposante, tandis que les jantes 18 pouces au dessin simple, mais pas moins réussi, renforcent cette allure d’échappée des spéciales. Autre rappel, un discret logo « WRC » sur la partie inférieure gauche des portes que l’on trouve aussi sur le beau becquet noir qui surplombe la poupe et sur le coffre. Evidemment, VW a intégré un diffuseur arrière, lui aussi de couleur noir brillant, avec une double sortie d’échappement d’un gros diamètre.

Les LED entourant l'optique de phare participent à l'identité de la voiture

Les LED entourant l’optique de phare participent à l’identité de la voiture

Un "R" et une double sortie d'échappement ? Attention, vous suivez une Polo R WRC de 220 ch !...

Un « R » et une double sortie d’échappement ? Attention, vous suivez une Polo R WRC de 220 ch !…

Les jantes 18 pouces en alliage léger de type "Cagliari" accueillant des étriers de frein bleus

Les jantes 18 pouces en alliage léger de type « Cagliari » accueillant des étriers de frein bleus

La numérotation se situe sur le becquet arrière

La numérotation se situe sur le becquet arrière

Nous avons donc devant les yeux une auto qui s’habille aux couleurs du WRC, mais pas trop. Si pour certains à la vue des bandes grises et bleues cela sera un peu trop voyant, d’autres auraient aimé des ailes élargies, des bas de caisses plus marqués, un aileron plus grand, … Cela étant, l’ensemble reste homogène et valorisant pour le propriétaire.

Un habitacle sportif et sobre

De nos jours, voiture sportive ne rime plus avec un intérieur rudimentaire et mal fini. Avec cette Polo R WRC, Volkswagen ne rompt pas avec ses bonnes habitudes en terme de finition. L’ensemble respire la qualité et les assemblages donnent une impression de solidité tout en gardant cette sobriété bien germanique que les tons noirs et gris foncé amplifient. Au menu des réjouissances, on note un volant méplat recouvert d’alcantara et avec le logo « WRC », des sièges enveloppants siglés eux aussi « WRC », un pédalier alu et tout l’équipement technologique actuel (ordinateur de bord avec grand écran, tableau de bord avec affichage digital, GPS, Bluetooth, port USB, …).

Voyons de plus près les touches sportives ajoutées à cette Polo pour l'occasion

Voyons de plus près les touches sportives ajoutées à cette Polo pour l’occasion

Sur cette vue d'ensemble, on remarque un volant à méplat (base plate), des inserts alu et des sièges sport

Sur cette vue d’ensemble, on remarque un volant à méplat (base plate), des inserts alu et des sièges sport

Les sièges sont confortables, mais manque d'un peu de maintient en conduite sportive

Les sièges sont confortables, mais manquent d’un peu de maintient en conduite sportive

Voici donc ce volant multifonctions en alcantara au touché très agréable. On remarquera le logo "WRC" en bas

Voici donc ce volant multifonctions en alcantara au touché très agréable. On remarquera le logo « WRC » sur la partie basse

Pas de gros changements sur les compteurs du tableau de bord, mais le bleu des aiguilles est là pour les couleurs VW Motorsport tout comme leur rotation lorsque le contact est enclenché. On apprécie le capteur de luminosité qui éclaire discrètement les km/h ou les tours/min lorsque l'obscurité se fait présente (route de forêt...) sans que l'éclairage extérieur soit activé

Pas de gros changements sur les compteurs du tableau de bord, mais le bleu des aiguilles est là pour les couleurs VW Motorsport, tout comme leur rotation lorsque le contact est enclenché. On apprécie le capteur de luminosité qui éclaire discrètement les km/h et les tours/min lorsque l’obscurité se fait présente (route de forêt…) sans que l’éclairage extérieur soit activé

Petit clin d’œil au milieu du sport automobile avec cet indicateur en haut du volant...

Petit clin d’œil au milieu du sport automobile avec cet indicateur en haut du volant…

La boîte de vitesse manuelle à 6 rapports. Son maniement est sans accroc

La boîte de vitesse manuelle à 6 rapports. Son maniement est sans accroc

Le volume de coffre est correct : il oscille entre 204 et 882 l dossiers arrière rabattus

Le volume de coffre est correct : il oscille entre 204 et 882 l dossiers arrière rabattus

Une fois à bord de cette 5 places, on se sent bien assis, il ne reste plus qu’à mettre le contact !…

Une Polo R WRC à piloter !

Le 4-cylindres turbo se met en route et un grondement sourd envahit l’habitacle le temps que le régime moteur se stabilise. Sous le capot se trouve le 2,0 l TSI de la Golf 6 R/Scirocco R (ce n’est pas celui de la Golf 7 GTI) développant 220 ch pour les roues avant uniquement. C’est moins que les 315 ch tirés du 1,6 l de la Polo 4×4 engagée au rallye, mais c’est déjà amplement suffisant.

Une petite route étroite désertée avec un peu de gravier sur ses extrémités, le lieu idéal pour voir ce que la VW Polo R WRC a dans le ventre ?

Une petite route étroite désertée avec un peu de graviers sur ses extrémités, le lieu idéal pour se rendre compte de ce que la VW Polo R WRC a dans le ventre ?

volkswagen polo r wrc-1

Du côté de la consommation, en milieu urbain on oscillera autour des 9 l/100 km. Pour un parcours mixte d’une vingtaine de kilomètres 8 l/100 km et 7,2 l/100 km sur une heure de départementale avec 15 % de ville

polo r wrc limited edition

En effet, un fois la prise en main faite, on commence à appuyer de plus en plus énergiquement sur la pédale des gaz. Alors que j’avais pu essayer le Scirocco R fort de ses 265 ch issus du même moteur, ici les sensations sont tout autres. L’impressionnant couple de 350 Nm – qui est habituellement réservé à la catégorie de sportives au-dessus (compactes telles que la Renault Megane RS) – est rendu disponible de manière beaucoup moins linéaire. Si dès les premiers tours la suralimentation se fait sentir, c’est vers les 2 000 – 2 500 tours/min que le moteur explose (voir la fiche technique de la VW Polo R WRC), ce qui est très plaisant, le moteur est plus vivant. A titre d’info, le 0 à 100 km/h est abattu en 6,4 s et la Vmax est atteinte à 243 km/h. La petite taille de la Polo et son poids inférieur (1 324 kg) comparés au Scirocco donnent envie de jouer, seulement la voiture joue déjà avec vous !

volkswagen polo r wrc-4

volkswagen polo r wrc-3

volkswagen polo r wrc-2

Même sur route sèche, les trois premiers rapports gaz à fond occasionnent de légers zigzags, le différentiel électronique XDS, le contrôle de trajectoire et de traction n’arrivent pas à maitriser cette puissance. Il faut corriger légèrement le cap à l’aide du volant. Sur chaussée détrempée, il est même déconseillée d’être trop nerveux sur l’accélération tant la faible motricité et la trajectoire sont impactés par cette mauvaise gestion électronique. A cela, il faut ajouter des suspensions très sèches au débattement court. Abaissée et chaussée de pneus en 225 de large sur des jantes de 18 pouces, la Polo R WRC torture ses passagers et supporte mal les nids de poule ou autres irrégularités trop marquées. Lors de freinages appuyés à vitesse élevée, le train arrière a tendance à naviguer un peu. Toutefois, la boîte manuelle à six rapports qui est mise à disposition se montre efficace. Les verrouillages sont bien réalisés et le pommeau parcoure un chemin réduit pour passer d’une vitesse à une autre. Son maniement est agréable en conduite normale, comme avec un rythme plus soutenu.

volkswagen polo street

volkswagen polo r wrc-5

En définitive, on est déçu de cette tenue de cap difficile à tenir, Volkswagen a peut-être été un peu extrême sur le pilotage demandée par la plus puissante des Polo. Une Citroën DS3 R est plus sécurisante par exemple. Par conséquent, au quotidien la R WRC n’est pas de tout repos. Néanmoins, les férus d’arsouille à sensations et sans interruption seront comblés.

Que faut-il en retenir ?

Les plusLes moins
– Le look « WRC » réussi tout en étant relativement discret
– Caractère moteur par rapport à d’autres modèles VW
– Direction ferme et ressenti du volant agréable
– Boîte manuelle 6 efficace
– Tenue de route
– Confort de suspension
– Prix

Des prestations discutables à prix fort

Vendue à 2 500 exemplaires dont une petite centaine est réservée à la France, Volkswagen propose sa Polo R WRC au prix de 33 900 €. En comparaison, une Polo V GTI 1,4 l TSI 180 ch (boîte auto DSG 7) démarre à 26 850 €, soit 7 050 € de moins. L’addition est salée et pourrait faire hésiter avec une compacte sportive au sein même de la marque comme la Golf 7 GTI. Cependant, pour les amateurs de sensations fortes, des éléments spécifiques WRC et de l’exclusivité (édition limitée), la Polo R WRC les séduira.

>> Retrouvez également en vidéo la sonorité moteur de la Polo R WRC !

Galerie photo

Citroën DS : réel succès ou bilan mitigé ?

Citroën DS : réel succès ou bilan mitigé ?

Citroën a lancé il y a trois ans sa ligne DS (« Distinctive Series »). L’offre DS a commencé avec la DS3 avant de s’étendre avec la DS4, la DS5  puis la DS3 Cabrio en 2013. La ligne DS représente à l’heure actuelle 18 % des ventes de Citroën en Europe.

DS World Shanghai Citroen

La marque aux chevrons a ouvert son premier DS World à Shanghai (Chine) au printemps 2013 et le deuxième se dévoilera fin novembre à Paris (rue François 1er – Paris 8ème arrondissement). Il ne s’agit pas à proprement parler de concessionnaires, mais plutôt de vitrines en l’honneur de la marque à l’image de l’espace C_42 de Citroën sur les Champs-Elysées.

Citroen DS3 Faubourg Addict

En France, la DS3 pointe à la 20ème place des ventes sur les trois premiers trimestres de 2013 (18.600 ventes). Ses ventes sont éloignées des ténors de la catégorie (Peugeot 208, Renault Clio IV dont les ventes sont de l’ordre de 70.000 exemplaires) mais leurs tarifs ne sont pas vraiment comparables. Il faut plutôt chercher ses concurrentes au niveau de l’Audi A1 et de la Mini, voire de l‘Opel Adam. Considérant ces modèles, la DS3 pointe largement en tête avec près du double des ventes d’A1 et du triple des ventes de Mini.

D’autre part, la DS3 ne semble pas être affectée par l’apparition des SUV compacts qui réalisent d’excellents chiffres. Le Renault Captur s’est vendu à 22.600 exemplaires sur les 2ème et 3ème trimestres et le Peugeot 2008 à 13.800 exemplaires contre 12.700 DS3 sur la même période. Néanmoins, sur les 3 premiers trimestres, les ventes de la DS3 sont stables par rapport à la même période en 2012 (- 700 véhicules vendus).

Citroen DS4

En France, la DS4 se défend plutôt bien : elle se place 36ème des meilleures ventes sur les 3 premiers trimestres 2013 avec 9.200 ventes, juste derrière l’Audi A3, la Mercedes Classe A (10.200 ventes chacune) et la Série 1 (9.300 ventes). La DS5 (6.500 ventes) se défend tout aussi bien face aux Audi A4 (5.300 ventes) et Mercedes Classe C (4.500 ventes).

Au niveau mondial, Citroën a vendu près de 400.000 DS dont plus de deux tiers sont des DS3. La part de DS3 devrait s’éroder dans les prochains mois dès lors que Citroën a lancé un nouveau site de production en Chine depuis fin septembre avec son partenaire chinois Changan.

Citroen DS5

Sur ce site, la marque française a commencé la production de la DS5 suivie au début de l’année 2014 d’une berline tri-corps, dont le gabarit sied mieux à la population chinoise. Fin 2014, la gamme DS devrait s’enrichir d’un SUV (inspiré du concept Wild Rubis) dont il n’est pas prévu, à priori, de dérivé pour le marché européen. Enfin, à moyen terme, toujours destiné au marché chinois, Citroën devrait proposer une limousine haut de gamme.

Citroen Wild Rubis

Au final, Citroën semble avoir trouvé une bonne stratégie avec sa ligne DS : le blason se vend bien en Europe (notamment en France) et bénéficie d’une bonne image de marque acquise en un laps de temps très court grâce aux multiples victoires de Sébastien Loeb en rallye et à l’utilisation d’une DS5 hybride par le Président de la République en tant que véhicule d’apparat.

Sebastien Loeb - RAC 2012

L’avenir pour les déclinaisons DS est désormais tourné vers la Chine où Citroën semble décidé à adapter désormais son offre pour le marché chinois entre véhicules à bas prix (C-Elysée) et véhicules de standings (futurs modèles de la gamme DS).

Sources : La Tribune, CCFA
Crédit images : Citroën