M. Contravention aurait aussi passé des contrats opaques…

M. Contravention aurait aussi passé des contrats opaques…

Après le scandale de « Monsieur Contravention » dénoncé par le site d’information Mediapart, l’affaire ne semble pas terminée ! En effet, alors que le préfet, Jean-Jacques Debacq, qui était à la tête de l’Agence nationale du traitement automatisée des infractions (Antai) se faisant payer par le Trésor public ses procès verbaux reçus pour sa voiture fonction (il ne perdait pas non plus de points de permis), les contrats qu’il a pu passer ne semblent pas très clairs et notamment avec la société Atos aujourd’hui dirigée par l’ancien ministre Thierry Breton.

Jean-Jacques Debacq surnommé "Monsieur Contravention" a fait sauter 700 € de contravention et le nombre de points correspondant au volant de sa Peugeot 508

Jean-Jacques Debacq surnommé « Monsieur Contravention » a fait sauter 700 € de contraventions et le nombre de points correspondant au volant de sa Peugeot 508

Par conséquent, le ministère de l’intérieur qui a obtenu un rapport laissant « supposer des dysfonctionnements dans la gestion de cet établissement public » (selon le communiqué) poursuit l’enquête. La première piste serait que certains prestataires aient été payés plus que de raison

Des découvertes semblent encore possibles, affaire à suivre !…

Porsche Macan : le petit Cayenne sous toutes les coutures

Porsche Macan : le petit Cayenne sous toutes les coutures

[MAJ 3] : Finalement, il s’agit bien de vraies photos du Macan, on peut découvrir le nouveau 4×4 Porsche dans l’Automobile Magazine… mais le dessin de l’ouverture du capot n’apparaît pas ! Donc gros doute !

Après des spyshots et un teaser, voici que le futur 4×4 Porsche se dévoile en avance ! En effet, c’est une petite série d’images tirées d’un magazine auto allemand qui ont été lâchées sur la toile pour notre plus grand plaisir. Voici donc la présentation du cousin de l’Audi Q5 qui est aussi le petit frère du Cayenne : le Macan.

Massif, mais mieux équilibré qu'un Cayenne, le Porsche Macan semble davantage séduire les foules

Massif, mais mieux équilibré qu’un Cayenne, le Porsche Macan semble davantage séduire les foules

De profil on peut se rendre compte de cette allure plus sportive, cela aidant pour dégager une impression de dynamisme

De profil on peut se rendre compte de cette allure plus sportive, cela aidant pour dégager une impression de dynamisme

Sur cette image, on remarque les feux à LED spécifiques et les moteurs au programme (une version S V6 3,0 l de 340 ch et une version Turbo V6 3,6 l biturbo de 400 ch). D'autres blocs moins puissants arriveront ultérieurement

Sur cette image, on remarque les feux à LED spécifiques et les moteurs au programme (une version S V6 3,0 l de 340 ch et une version Turbo V6 3,6 l biturbo de 400 ch). D’autres blocs moins puissants arriveront ultérieurement

Ici, nous avons les habitacles des Audi Q5 et Porsche Macan comparés. Les dimensions (plus généreuses que celles du Q5) sont également communiquées : 4,69 m de long, 1,92 m de large et 1,62 m de haut

Ici, nous avons les habitacles des Audi Q5 et Porsche Macan comparés.
Les dimensions (plus généreuses que celles du Q5) sont également communiquées : 4,69 m de long, 1,92 m de large et 1,62 m de haut

Les poupes de l'Audi Q5 et du Porsche Macan

Les poupes de l’Audi Q5 et du Porsche Macan

Il reste maintenant à connaître son prix et à l’essayer pour se faire un avis définitif. Pour l’approcher de plus près, il faudra attendre le salon de Los Angeles (du 22 novembre au 1er décembre). Par ailleurs, sa production démarrera au mois de décembre prochain et par conséquent sa commercialisation interviendra dans le courant de l’année 2014.

A suivre.

Où va Alfa Romeo ?

Où va Alfa Romeo ?

Alfa Romeo 4C

La gamme d’Alfa Romeo se meurt mois après mois. Si la MiTo et la Giulietta viennent de bénéficier d’un léger restylage, les concessionnaires ne peuvent compter que sur ces deux modèles pour assurer leur volume de vente.

Si la 8C et plus récemment la 4C ont reçu un accueil extrêmement positif, leurs ventes, de par la philosophie de ces modèles, sont anecdotiques. Le temps passe et les nouveautés peinent à arriver : la Giulia est toujours dans les cartons (aucun spyshot n’a été repéré jusqu’à présent) et la variante break de la Giulietta, un temps soupçonnée, semble désormais enterrée. Aucune nouveauté n’est désormais plus espérée avant l’horizon 2015/2016.

Alfa Romeo est donc bien loin des objectifs de vente annoncés en 2010 par Sergio Marchionne, PDG du groupe Fiat. Alors que le dirigeant italien tablait sur 300.000 ventes en 2013, la marque au biscione ne devrait même pas dépasser 100.000 ventes cette année (51.000 véhicules vendus sur les 9 premiers mois).

Alfa Romeo Giulietta 2014

Pourtant, Sergio Marchionne, toujours optimiste, a déclaré qu’il révèlerait au printemps 2014 un plan stratégique sur 5 ans pour le groupe. La marque milanaise devrait toujours y occuper une place de choix et nourrir de fortes ambitions.

Actuellement, une petite équipe d’ingénieur travaillerait sur une nouvelle plateforme de type propulsion. Optionnellement, la transmission pourrait se faire aux quatres roues. Cette plateforme serait suffisament flexible pour être utilisée aussi par Chrysler et Dodge aux Etats-Unis (à l’image de la Giulietta dont la plateforme est réutilisée pour la Dodge Dart).

Alfa Romeo MiTo 2014

Il faudra donc patienter jusqu’au printemps pour connaître les intentions de Sergio Marchionne, en espérant que ses projets se concrétisent cette fois-ci. En effet, il apparaît plus qu’urgent pour Alfa Romeo et le groupe Fiat plus généralement, de renouveler ses gammes. Outre les difficultés d’Alfa Romeo, Fiat ne vit pratiquement plus qu’autour de la 500 et de ses déclinaisons tandis que Lancia ne survit que grâce à des modèles américains rebadgés.

Source : Automotive News