La future Renault Twingo est presque prête !

La future Renault Twingo est presque prête !

Renault Twingo 2014 - Scoop

Depuis quelques semaines, des prototypes de la prochaine Twingo « à la forme » circulent sur les routes européennes. L’auto devrait être dévoilée au printemps prochain.

En 2014, Renault va renouveler les deux extrémités de sa gamme, la Twingo et l’Espace. Deux véhicules qui à leur apparition avaient révolutionné le marché automobile. Mais si ces derniers temps il a beaucoup été question du grand monospace suite à la présentation du concept annonciateur Initiale Paris, c’est la puce qui sera changée en premier.

L’auto devrait faire ses débuts en public lors du Salon de Genève en mars prochain. Et à la vue des nombreux prototypes « à la forme » surpris ces derniers temps sur les routes européennes, elle semble presque prête. Certes, la carrosserie est encore recouverte d’une seconde peau censée cacher les volumes de l’engin, mais on distingue bien les grandes lignes de la Twingo 3.

Renault Twingo 2014 - Scoop - Profil

Sur cette image, on voit que les portes à faux sont réduits au minimum. L’empattement va donc être allongé pour une meilleure habitabilité.

Feuille blanche

Pour le cru 2014, Renault change tout. Il fallait bien ça pour faire oublier une seconde mouture très décriée à ses débuts pour son design fade… mais qui au final ne s’est pas si mal vendue grâce au boom du marché des petits modèles et à la bonne réputation de la Twingo, qui avait corrigé le tir avec son restylage de mi-carrière.

Feuille blanche donc pour l’auto, qui reposera sur une nouvelle plate-forme, mise au point avec Daimler, qui s’en servira pour les prochaines Smart Fortwo et Forfour. Une base où le moteur est implanté à l’arrière ! Les blocs devraient être des trois cylindres essence, entre 60 et 90 ch. Le diesel devrait disparaître du catalogue Twingo.

Renault Twingo 2014 - Scoop - 3/4 arrière

Gros changement pour la prochaine Twingo : l’auto sera directement proposée avec 5 portes. La base est toute nouvelle, avec moteur arrière !

5 portes pour plus de polyvalence

Les proportions sont revues : si la Twingo devrait perdre quelques centimètres en longueur, son empattement prendra plus de dix centimètres. Cela se voit d’ailleurs sur les prototypes photographiés : les portes-faux sont réduits au strict minimum ! On aperçoit aussi une autre chose, qui n’est pas vraiment une surprise : la présence de 5 portes. La Twingo 3 devrait donc gagner en polyvalence avec un meilleur accès aux places arrière et une habitabilité toujours aussi bonne. Les poignées des ouvrants arrière sont cachés dans les montants.

Le design semble très proche du concept Twin’z (et Twin’Run) dévoilé en avril. Et on constate que la Twingo ne sera finalement pas très rétro. On avait longtemps parlé d’une sorte de R5 moderne, ou du moins d’une influence de la citadine des années 1980, mais force est de constater que la presse s’est un peu emballée à ce sujet. Au final, seuls quelques mini-détails rappelleront la « 5 », comme les optiques presque carrées ou les feux arrière décalés sur les hanches.

Renault Twingo 2014 - Scoop - Arrière

On ne devrait accéder au coffre que via une lunette arrière agrandie comme sur une VW Up. Les charnières apparentes ne sont pas du meilleur effet. Si la série pouvait cacher ça.

Le style devrait faire moins débat qu’en 2007 même si au final il ne sera pas hyper original. Décidément, il est difficile de réinventer une auto qui avait bousculé les conventions en 1992… La face avant conservera les optiques rondes additionnelles haut perchées du modèle actuel.

La mode de la personnalisation

A bord, c’est le grand mystère. Le concept n’avait donné aucun indice particulier et les prototypes vus cachaient encore bien l’habitacle. Il faut s’attendre à une présentation joyeuse en espérant que la finition soit un peu plus soignée que celle du Captur.

La Twingo 3 devrait s’inspirer du crossover du losange en mettant l’accent sur la personnalisation, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Une façon de bien concurrencer la Fiat 500, rivale toute désignée. Et pour attirer les amateurs de chic, la Twingo devrait avoir droit à sa finition haut de gamme Initiale Paris.

Renault Twingo 2014 - Scoop - Habitacle

L’habitacle a juste été aperçu de cette manière. Un peu maigre pour avoir de bonnes infos. On distingue juste quelques rondeurs et touches de couleur, surement personnalisables.

Source photos : autoevolution.com

La prochaine Mini surprise sans aucun camouflage

La prochaine Mini surprise sans aucun camouflage

Mini Cooper S 2014 - Face avant

De l’avant, on reconnaîtra la nouvelle Mini à sa calandre agrandie ou (plus facile) à l’éclairage diurne en forme d’arc de cercle.

Pour les marques allemandes, il n’y a pas que la Chine qui offre de belles perspectives pour augmenter les volumes de ventes. Les Etats-Unis restent un marché où la marge de progression est encore intéressante. BMW souhaite donc lancer une offensive dans cette région du globe dans les prochaines années.

Sans renier ses origines européennes (on l’a vu d’ailleurs avec le festival de nouveautés à Francfort), BMW veut créer l’événement de l’autre côté de l’Atlantique avec des premières mondiales dans les salons US. Quitte à faire des choix un peu déroutants pour les européens. Il a ainsi décidé que la prochaine génération de la Mini, une voiture à la base calibrée pour le Vieux Continent, ferait ses débuts à Los Angeles, en novembre prochain (journées presse le 20 et 21).

Avant-première le 18 novembre

L’auto a donc volontairement séché le show de Francfort, pourtant plus médiatisé que celui de L.A. Mais quand on parle d’une petite chic qui s’adresse en priorité à des fashionistas, quoi de mieux que de faire sa première apparition sous le soleil Californien.

Mini Cooper S 2014 - Poupe

Il faudra un œil plus attentif pour distinguer la nouvelle Mini de l’ancienne à l’arrière. Cela se joue surtout au niveau des feux, très gros cette fois.

Bon, il y a quand même un petit respect de la tradition par Mini puisque l’auto sera quand même montrée légèrement en avance en Angleterre, lors d’une fête organisée dans l’usine de la marque à Oxford, le 18 novembre. Un jour pas choisi au hasard puisqu’il correspond à la date de l’anniversaire de naissance de Sir Alec Issigonis, créateur de la première Mini.

La révélation de la prochaine Mini ne devrait pas réserver beaucoup de surprises car BMW vient de donner les premières informations officielles sur la technique… mais surtout l’auto a été encore une fois surprise sans aucun camouflage lors d’une séance photo.

Too much …

La Mini 2014 ne marquera pas les mémoires par son originalité. Il ne fallait pas s’attendre à autre chose. Une auto qui joue la carte du néo-rétro ne peut pas être synonyme de révolution. On retrouve donc la silhouette légendaire de l’auto et les codes incontournables de Mini : vitrage dessiné d’un bloc, toit suspendu, optiques ovales… Evidemment, tous les éléments ont quand même été redessinés. Et les premiers avis sont plutôt partagés.

Les traits semblent tous avoir été forcés, donnant un côté jouet à l’engin. La calandre tombe plus bas, intégrant la plaque d’immatriculation. Elle a un petit côté grimaçant. Les feux arrière sont épais. Sur cette version Cooper S, l’intégration de la prise d’air supplémentaire dans le bouclier avant est douteuse, alourdissant l’ensemble. Dommage. On a l’impression que cette génération en fait trop.

Mini Cooper S 2014 - Profil

On retrouve les codes Mini incontournables, comme le vitrage dessiné d’un bloc, donnant l’impression que le toit flotte au dessus de l’ensemble.

A bord, on attend des progrès en finition et en ergonomie. D’ailleurs à ce niveau, petite révolution : le compteur de vitesse sera placé en face du conducteur et non plus au milieu. Une bonne idée pour la lisibilité de l’information, même si cela faisait parti du charme de la Mini.

La partie technique modifiée en profondeur

Si le style ne sera pas bouleversé, il en est tout autrement de la technique, revue en profondeur. Et là, on parle avec des infos officielles. L’auto reposera sur un nouveau châssis. Les proportions ont été modifiées, avec notamment un porte-à-faux avant étiré pour une meilleure protection des occupants. Pour la sécurité des piétons, un capot actif sera disponible.

Pour toujours plus de plaisir au volant, la direction assistée électromécanique est toute nouvelle, contrôlant mieux les remontées de couple. Que l’on se rassure, Mini promet toujours l’agilité qui a fait la réputation de ses modèles (le comportement d’un kart). D’ailleurs, pour plus d’efficacité, l’auto adopte un train arrière multibras. La suspension sera pour la première fois réglable, avec deux modes de fonctionnement : sport et confort.

Mini Cooper S 2014 - Vue arrière

Une fois de plus, c’est lors de la séance photos/vidéos pour le dossier de presse que l’engin a été surpris. Faire ça en pleine rue aussi…

Il y aura aussi du changement sous le capot, avec une gamme de moteurs entièrement renouvelée. On n’en connait pas tous les détails. Mini n’a par exemple pas parlé des versions d’accès, les One, qui pourraient d’ailleurs n’être présentées qu’en mars prochain à Genève. Pour l’essence, exit les blocs mis au point avec PSA. A la place, on trouve un tout nouveau 3 cylindres turbo de 134 ch qui annonce un couple de 220 Nm. La Cooper S passera au quatre cylindres 2.0 de 192 ch (couple de 280 Nm, 300 avec l’overboost). Pour le diesel, on annonce là aussi un nouveau trois cylindres 1.5 de 116 ch. Grâce à un poids moyen annoncé en baisse, les consommations devraient être meilleures.

Source images : caradvice.com.au