Nouvelle Opel Insignia 2013 : bien plus qu’un nouveau design !

Nouvelle Opel Insignia 2013 : bien plus qu’un nouveau design !

Voilà déjà 5 ans que l’Opel Insignia est produite. Il est temps pour Opel, de passer la berline et le Sport Tourer à un lifting complet.

La nouvelle famille Insignia au complet !

La nouvelle famille Insignia au complet !

Nouvelle Opel Insignia avec de légères modifications à l’avant et à l’arrière

Jetez un œil de plus près à l’extérieur de la nouvelle Opel Insignia pour découvrir les changements. La grille chromée est légèrement plus grande et se trouve un peu plus bas. Les optiques sont des lampes bi-xénon ainsi que les meilleurs équipements en LED. Les prises d’air avec antibrouillards intégrés sous les phares ont été légèrement modifiées. A l’arrière, la barre de chrome (voir image ci-dessous) s’étend désormais dans les feux arrière, qui sont systématiquement équipés de LED et ont également reçu un lifting.

Une calandre et des phares retravaillés

Une calandre et des phares retravaillés

La barrette de chrome vient maintenant s’intégrer dans les optiques de feu

La barrette de chrome vient maintenant s’intégrer dans les optiques de feu

La nouvelle Opel Insignia sera disponible en quatre portes, cinq portes à hayon et Sports Tourer. Selon Opel, le nouveau modèle d’entrée de gamme sera près de 2 000 euros moins cher que son prédécesseur.

Deux moteurs essence et diesel nouvellement développés

Les évolutions de l’allemande ne se situent pas seulement à l’extérieur. En effet, deux nouveaux turbo diesel et essence complètent la palette des motorisations de l’Opel Insignia. Le tout nouveau diesel de deux litres avec 120 ou 140 ch demande seulement 3,7 litres aux 100 km pour sa consommation de carburant. Le plus puissant des diesel continue d’être le 195 ch deux litres bi-turbo.

En essence, il apparaît le 1,6 l SIDI turbo issu de la nouvelle génération et offrant 170 ch avec un couple de 260 Nm, et même 280 Nm avec l’overboost (SIDI = Spark Ignition Direct Injection, moteur à allumage commandé à injection directe). Il bénéficie d’une très bonne répartition de la puissance sur toute la plage de régimes, d’un fonctionnement remarquablement silencieux et d’une excellente sobriété. Il peut être accouplé à une boîte manuelle à six vitesses avec une fonction Start/Stop ou à une nouvelle boîte automatique à six vitesses à faibles frictions.

Touchpad maintenant disponible dans la nouvelle Opel Insignia

Sous la devise « simple, claire et intuitive », ce sont les ingénieurs d’Opel qui ont pris le cockpit de l’Insignia. L’objectif était de simplifier le panneau de touches sur la console centrale, tout en intégrant des technologies et des fonctionnalités modernes. Highlight : le nouveau touchpad Opel. Il complète les installations d’exploitation existants du système de divertissement de boutons sur le volant grâce à la commande vocale. Le bouton intégré à la console centrale avec une surface tactile qui permet de commander le système de divertissement à travers des mouvements simples du doigt.

Surface tactile intégrée à la console centrale

Surface tactile intégrée à la console centrale

Le panneau de commande sur la console centrale a été encore simplifié. Moins de boutons sont présents afin de laisser place à un grand écran tactile couleur avec une facilité de manipulation pour la climatisation, les sièges chauffants et le système d’info-divertissement avec le nouveau 8 pouces. La même chose s’applique pour les boutons sur le volant multifonctions.

L’intérieur se distingue par un aspect luxueux et sportif

L’intérieur se distingue par un aspect luxueux et sportif

Une console centrale retravaillée, avec un écran tactile 8 pouces

Une console centrale retravaillée, avec un écran tactile 8 pouces

Cependant, seule la finition OPC n’a pas été présentée, la variante OPC est susceptible d’être alimentée en outre par le moteur V6 de 325 ch. Des rumeurs existent… pronostiquant une version plus musclée de l’Insignia OPC avec un moteur de six-cylindres développant 406 ch et équipé d’une suspension modifiée et des freins plus grands.

2013 : tout savoir des différents radars (nombre, coût, …)

2013 : tout savoir des différents radars (nombre, coût, …)

Malgré la crise économique, le déficit et les budgets de l’Etat qui sont pour certains réduits, celui de la Sécurité Routière ne semble pas inquiété comme en témoigne le florilège de radars qui parsèment les routes françaises.

nombre radars 2013

Statistiques sur les radars en tous genres pour 2013

Plus de 6 000 radars pour « sauver des vies »

On compte neuf types de radars différents qui n’ont qu’une seule fonction : sanctionner la vitesse qui est responsable de tous les maux, qu’il faut diaboliser. Voici la liste de ces appareils si rentables… :

Type de radarDescriptionNombreCoût
radar pedagogiqueRadar pédagogique
Il précède souvent un radar fixe et il annonce avec plus ou moins de précision la vitesse au conducteur lorsqu’il fonctionne…1 898 au 1er mai 2013 soit + de 11,9 millions d’€6 300 € l’unité + 1 200 € d’entretien annuel contre 2 300 € pour un panneau classique
radar fixeRadar fixeIl flashe les conducteurs au-dessus de la limitation de vitesse à un point donné (voir marge technique).2 180 au 1er mai 2013 soit + de 163 millions d’€75 000 € l’unité + 21 015 € de maintenance en moyenne (dont 8 010 € de vandalisme)
radar mobile sur piedRadar mobileDissimulé dans le coffre d’une voiture banalisée ou simplement posé sur le bas-côté926 au 1er mai 2013 soit 64,8 millions d’€70 000 € + 11 000 € d’entretien
voiture radar-mobile-embarqueRadar mobile mobileCe nouveau radar embarqué à bord d’une voiture banalisée flashe (de manière invisible) tout en roulant.
[MAJ] : il y a maintenant des Peugeot 208 en service
46 au mois de juin 2013 (+ 254 supplémentaires d’ici 2016) soit 3,2 millions d’€ sans le prix des véhicules70 000 € voiture non comprise + coût de mise en service de 2 857 €
vue av ar radar feuRadar de feu rougeQuasiment jamais signalé, le radar de feu tricolore sanctionne les automobilistes passant au rouge713 au 1er mai 2013 soit + de 81,9 millions d’€115 000 € + 24 980 € de contrôles dont 1 000 € de dégradations
radar franchissement passage a niveau trainRadar de passage à niveauIl flashe en cas de franchissement d’un passage à niveau alors que le signal sonore a retenti38 au 1er mai 2013 (+ 20 supplémentaires en 2013) soit 5,7 million d’€150 000 € + coût de maintenance s’élevant à 9 677 €
radar fixe discriminantRadar discriminantIl flashe toutes les voies de circulation et il reconnait les différentes types de véhicules (poids lourds…)150 au 1er mai 2013 (+ 70 supplémentaires en 2013) soit 15 millions d’€100 000 € + coût d’entretien à 9 032 €
Radar-vitesse-moyenne-tronconRadar tronçonIl calcule la vitesse moyenne sur un intervalle de quelques kilomètres45 au 1er mai 2013 (+ 50 supplémentaires en 2013) soit 7,4 millions d’€ 165 000 € + 10 909 € de maintenance
radar de chantier aximumRadar de chantierPosé sur une remorque il est placé sur des zones de vitesse réduite suite à des travaux10 (+ 12 supplémentaires en 2013) soit 600 000 €60 000 € + 4 545 € de maintenance
 Total– 9 types de radars
– 6 006  unités en fonction et 406 à venir
– Soit 288 897 000 € et 20 748 000 € à venir

Sources : Sécurité Routière et budget 2013 « programme 751 radars »

La tendance est au ralentissement du déploiement des dispositifs avec une sophistication toujours plus grande de ces derniers afin d’être plus précis et d’obtenir un taux de conversion en PV plus important. En 2010, le taux de fonctionnement des radars est de 92 % (contre 40 % en Espagne !), ce qui se traduit par des coûts de maintenance très élevés tandis que plus de la moitié des clichés permettent de reconnaître la plaque.