Fausse plaque d’immatriculation : en seulement quelques clics

Fausse plaque d’immatriculation : en seulement quelques clics

La multiplication des systèmes de surveillance et l’amélioration des systèmes de détection de véhicules volés obligent les fraudeurs à faire preuve de plus en plus habilité pour échapper aux forces de la police. Leur allié depuis quelques années est internet. Explication d’un phénomène face auquel les forces de l’ordre tentent de lutter.

La méthode à suivre ?

Si l’usurpation d’immatriculation n’est pas nouvelle, la tendance est à la forte hausse dernièrement. En effet, en 2010 5 000 hors-la-loi ont été repérés avec de fausses plaques soit une hausse de 40 % par rapport à 2009. Si les outils informatiques sont de plus en plus performants pour faire la chasse aux fraudeurs, cela n’explique qu’en partie cette statistique.

une plaque minéralogique

Le web permet d’obtenir des plaques frauduleuses bien plus aisément qu’autre part

L’autre facteur qui a permis une telle hausse, c’est la multiplication des sites internet permettant de créer sa plaque minéralogique en quelques clics. Alors que certains sont agréés par le Ministère de l’Intérieur et qu’ils demandent une copie de la carte grise, carte d’identité ou certificat d’immatriculation pour s’assurer que les chiffres et lettres qui seront apposés soient bien ceux de l’acheteur, on peut aisément trouver un site internet bien moins regardant pour le même résultat. Plus besoin de s’embêter avec des vendeurs à la sauvette !

Comment s’en protéger ?

Il faut tout d’abord contester les PV reçu mais cela n’empêchera pas le paiement. Les photos du radar automatique peuvent également être demandées mais si comme bien souvent la voiture ayant les fausses plaques est rigoureusement la même que celle de la victime, les choses deviennent plus difficile à prouver…

Le mieux est encore de faire une demande de changement d’immatriculation.

Le prochain Citroën C4 Picasso joue la carte du design

Le prochain Citroën C4 Picasso joue la carte du design

Lors de la sortie de la première génération du Citroën C4 Picasso en 2006, on annonçait le monospace familial comme un « Scenic killer ». Aussi pratique, confortable et bien motorisé que son concurrent au losange, le modèle aux chevron n’a guère détrôné le Scenic qu’à la fin de la carrière de ce dernier. Aujourd’hui encore, le monospace Renault reste leader de sa catégorie. Pour le C4 Picasso II, l’objectif reste donc le même pour Citroën tout en modifiant quelque peu la recette :

le futur citroen c4 picasso vu de l'avant

Le regard plus affiné, le prochain monospace Citroën jouera la carte futuriste à l'extérieur... et sous doute à l'intérieur également lors de sa sortie. Il serait très habile de la part du constructeur de s'inspirer de la DS5 pour ce qui est de la planche de bord. Le succès serait assuré !

le c4 picasso 2 en vue 3/4 arrière

La partie arrière, quant à elle, change moins et tente de faire oublier le gabarit de l'auto. Espérons qu'il ne s'agisse pas d'un gros restylage déguisé

Prévu pour une commercialisation en mars 2013 (avec d’abord la version courte), le C4 Picasso 2 pourrait être présenté en tant que surprise au Mondial de Paris en fin d’année. Cela pourrait se faire sous la forme d’un concept-car notamment.

Affaire à suivre !

Source iconographique : l’Argus

Renault Clio RS 2012 : des visuels de plus en plus précis !

Renault Clio RS 2012 : des visuels de plus en plus précis !

Alors que les premiers photoshops avaient été diffusés il y a plus d’un an et que des spyshots de plus en plus légers se laissent prendre en photo, les dernières informations circulant à propos de la Clio 4 RS permettent d’établir de nouvelles images retouchées par ordinateur pour le moins crédibles. C’est le magazine Auto Express qui s’est collé à la tâche :

la face avant de la future clio rs 2012

Nouveaux codes stylistiques, phares à LED et seulement disponible en cinq portes, la Renault Clio RS prévue pour 2013 se métamorphose

Du côté de la fiche technique, il faudra très certainement s’attendre à un poids réduit légèrement comme c’est la tendance et le moteur essence turbo 1,6  TCe de 210 ch rejettant 150 g de CO2/km (contre 190 g sur le modèle précédent).

la clio 4 rs en vue 3/4 arrière

On note les bas de caisse joliment dessinés et abaissés (on dirait les clichés officiels !), la sortie d'échappement directement tirée de l'actuelle Megane RS (à confirmer) et aussi les très probables poignées des portes arrière dissimulées dans les montants

Pour la découvrir dans sa version officielle et de plus près, il faudra attendre le Mondial de l’Auto de Paris à la fin du mois de septembre prochain.