Le projet « Iles de Rêve » de Tomtom

Le projet « Iles de Rêve » de Tomtom

Tomtom, qui est reconnu dans le monde entier pour ses produits de localisation et de navigation (distribués dans plus de 35 pays), lance une opération pour le moins originale afin de cartographier cinq îles paradisiaques. Voici la vidéo :

Le but est donc que les cinq groupes gagnants parcourent Saint Lucia, les Fiji, les Seychelles, le Cap Vert et l’Ile Maurice. C’est durant deux semaines que les heureux participants contribueront à l’élaboration de cinq cartes navigables avec à la clef 10 000 €.

le jeu des iles paradisiaques de tomtom

L'idée est originale. Bien joué de la part du géant des logiciels pour GPS !

Voici davantage d’explications sur le fonctionnement du jeu Iles de Rêve :

  • Le candidat doit remplir une fiche d’inscription sur cette page en expliquant pourquoi son groupe doit être sélectionné
  • Quelques conditions pour faire partie de l’aventure : au moins un des membres de l’équipe est capable de conduire, il faut un sens de l’orientation acceptable (aucune expérience en cartographie n’est nécessaire) et ne pas craindre le beau temps et l’exploration d’endroits magnifiques

Corinne Vigreux, directrice générale de TomTom précise : « Ce projet n’aboutira pas seulement à la création de cinq nouvelles cartes navigables, il donnera aussi aux participants une occasion unique de découvrir comment nos cartes sont réalisées. »

Une belle opportunité qui mérité d’être tenté pour tous les passionnés de voyages et d’aventure !

Article sponsorisé.

Découverte de la Deltawing de Nissan

Découverte de la Deltawing de Nissan

[NOTE] : Mathieu a écrit cet article le mois passé, mais suite aux perturbations sur le blog la publication a été reportée.

A un bon mois des 24h du Mans, Nissan et Deltawing ont conviés journalistes et blogueurs à assister aux essais de leur prototype sur un autre circuit français bien connu, puisqu’il s’agit de celui de Magny-Cours, dans la Nièvre.

la nissan deltawing vue de l'avant

La Deltawing est une impressionnante voiture par son dessin totalement atypique

Si personne dans le public ne croira trop en la voiture du garage 56, il est amusant de voir que la situation n’est pas tout à fait la même du côté des investisseurs. Highcroft Raçing, Deltawing Raçing, Panoz, Michelin et Nissan sont partenaires sur ce projet au final plutôt ambitieux, et se posent la même question : « En misant un maximum sur l’aérodynamisme, en divisant le poids, la consommation, les performances…enfin bref, tout par deux, peut-on faire la différence au Mans ? »

la nissan deltawing en preparation

Derniers réglages pour la Nissan Deltawing...

le volant de la deltawing

Le petit volant de la Delta'

Le projet est assez ancien, puisqu’il remonte à août 2008. À cette époque, Ben Bowbly décide de créer un concept qui aurait sa place en IndyCar. Le premier prototype est présenté en février 2010 à Chicago. Manque de chance, le championnat d’Indycar se prononce contre la Deltawing, et préfère se cantonner au vieillissant châssis Dallara pour encore quelques années. Qu’à cela ne tienne, Don Panoz décide d’apporter son soutien au constructeur, et très vite la voiture s’empare du garage 56 au Mans. Les autres partenaires suivront.

La nissan delatwing avec un pilote

Une auto "pas plus difficile à conduire qu'une autre"

Sa conception s’est toutefois faites sur le tardif: finalisée en septembre 2011, ce n’est qu’en février dernier que cette batmobile recevra son premier jeu de pneus Michelin, aux dimensions assez particulières: 10/31 à l’avant, 31/62 à l’arrière, le tout en 15 pouces. Le moteur définitif, qui n’est autre que le 1.6L 4-cylindres DIG-T du Nissan Juke gonflé à 300ch à l’aide d’un turbo, ne sera monté que lors du mois de mai dernier. Autant dire qu’il est maintenant temps de tester, tester, et retester.

la nissan deltawing en vue 3/4 avant

La Deltawing pèse seulement 575 kg, soit moitié moins qu'une LMP1

Et c’est ce que la team fait. Elle parcourt le monde pour faire manger de l’asphalte au prototype, avec l’aide de ses pilotes Dan Gurney, Marino Franchitti et Lucas Ordonez. Qui, contrairement à ce que l’on pourrait croire, qualifient la voiture de « pas plus difficile à conduire qu’une autre ».

la nissan deltawing vue de profil

Une véritable fusée à deux deux places disposant de 300 chevaux

Le rendez-vous et donné pour le 16 et le 17 juin, souhaitons-leur bonne chance !

La vidéo de la sortie

[sublimevideo poster= »https://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2012/06/nissan-delatawing-magny-cours-6.jpg » src1= »https://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2012/06/Essais-Nissan-DeltaWing-Magny-Cours.m4v » width= »576″ height= »324″]

La fiche technique

Moteur :
Type: 4 cylindres 1.6L Nissan DIG­?T (Direct Injecton Gasoline Turbo)
Puissance maximale: 300ch
Couple maximal: 312Nm

Suspension :
Amortisseurs: Hydroliques
Barres anti-roulis: Barre de torsion arrière

Transmission :
Boîte de vitesse: 5 vitesses séquentielle
Embrayage: 2 plaques de carbone de 4,5″
Changement des vitesses électrique, au volant

Freins :
Type: Carbone
Ventilation: À air

Pneus :
Avant: 10/31/15 Michelin
Arrière: 31/62/15 Michelin

Châssis :
Poids: 575kg
Type: Monocoque homologuée par la FIA

Carburant :
Réservoir de 40 litres

La galerie photo