L’aventure Chevrolet – celle du rêve américain

L’aventure Chevrolet – celle du rêve américain

James Truslow Adams est l’un des premiers a avoir décrit le rêve américain : « le rêve d’une terre sur laquelle chaque vie devrait être meilleure, plus riche et accomplie, avec des opportunités pour tous en fonction de leurs propres capacités d’auto-réalisation ».

louis chevrolet

Louis Chevrolet, fondateur de la marque d'automobile "Chevrolet" qui est apparue en 1911

Chevrolet – la fameuse marque du groupe General Motors avec ses véhicules 4×4 ou encore ses véhicules utilitaires de sport, peut être désignée comme le fruit de ce rêve américain. Ce rêve qui s’est réalisé, est celui de Louis Chevrolet, un européen né en Suisse en 1878.

Passionné de technique et d’automobile, après quelques années en France puis au Quebec, en 1900 il prend la décision de partir pour les États-Unis. Il s’installe à New-York – ville de la Côte Est qui connait durant cette période un accroissement de sa population et de son activité à vitesse éclaire.

Louis Chevrolet réussit à se faire embaucher comme mécanicien automobile. Il va ainsi acquérir un savoir-faire qu’il saura mettre en œuvre quelques années plus tard lorsqu’il se lancera dans la conception de ses propres voitures automobiles.

Mais en attendant, Louis a une passion : la course. Ce qui fit le succès aux États-Unis de notre entrepreneur c’est bel et bien ses talents de pilote automobile. Le nom de Louis Chevrolet est connu aux États-Unis comme le nom de Schumacher résonne à l’esprit de beaucoup comme un pilote historique du début du 21e siècle.

Pourtant durant quelques années Chevrolet décide de mettre de côté sa passion. En 1911, il lance sa propre entreprise en s’associant avec William Durant – fondateur quelques années plus tôt de General Motors. La marque Chevrolet est née.

Les deux entrepreneurs décident de s’installer à Detroit dans le Michigan. Ville qui aura été marquée durant le 20e siècle par l’essor incroyable de l’industrie automobile américaine, évoluant depuis au gré des succès et des échecs de celle-ci.

louis chevrolet au volant d'une voiture de courseLouis ne restera pas longtemps dans la nouvelle entreprise dont il est pourtant le fondateur. Une succession de désaccords avec son associé et sa passion pour la course vont le poussé à revendre l’ensemble de ses part à William Durant, cédant ainsi à General Motors l’intégralité de la marque Chevrolet. Marque sur laquelle il aura pourtant laissé sa trace.

En 1913, Louis Chevrolet est de retour sur les circuits automobiles. Sa marque automobile continuera son développement jusqu’à devenir aujourd’hui l’une des marques phares du leader mondial de la construction automobile.

Exportée sur tous les continents, la « Chevy », comme elle est communément surnommée a été  vendue à plus de 1,5 millions d’exemplaires sous différents modèles en 2010 avec en tête a fameuse Silverado et la gamme de la Voiture Cruze.

la chevy en vue 3/4 avant

La Chevrolet Chevy

L’histoire de Chevrolet c’est celle du rêve américain : un immigré européen venu chercher le succès aux États-Unis et qui a su mettre ses talents et ses qualités d’entrepreneurs au service d’une nouvelle entreprise qui sera un succès planétaire.

Renault Twingo 2012 restylée : grosse retouche esthétique

Renault Twingo 2012 restylée : grosse retouche esthétique

La Twingo 2 lors de sa sortie avait surpris : ce n’était plus la petite citadine à la bouille joviale que l’on a connu pendant un peu plus de dix ans, mais une citadine avec plus de prétentions mais aussi un côté moins fun… Pour la Renault Twingo 2 phase 2, le constructeur a effectué un restylage d’envergure pour sa commercialisation en 2012 et il s’agit une nouvelle fois d’un tournant.

la renault twingo 2 phase 2 surprise en démonstration

La Renault Twingo restylée change de visage...

l'arrière de la renault twingo 2012

Drôles de feux arrière pour le restylage de la Twingo

La face avant comme la face arrière de la Twingo 2 phase II changent radicalement. La calandre paraît quelque peu torturée avec l’apparition de deux énormes anti-brouillards (pour une citadine ?) en-dessous des feux de route. Pour la partie arrière, Renault a choisi d’également appliquer les nouveaux codes stylistiques de la marque, ce qui donne un résultat peu convaincant avec des feux en deux parties (la séparation étant marquée par la fermeture du hayon).

Les photos officielles n’ont pas encore été transmises, mais il devrait sans doute y avoir quelques changements pour l’intérieur.