La nouvelle saison de Formule 1 qui débutera le 16 mars prochain par un premier Grand Prix à Melbourne, en Australie, a en réalité déjà commencé pour les pilotes. Depuis le 28 janvier 2014, les essais des nouvelles machines ont démarré.

L’arrivée du moteur hybride

La Fédération internationale de l’automobile (FIA) impose que les monoplaces ne soient plus équipées d’un moteur atmosphérique V8 de 2 400 cm3, mais d’un V6 1,6 l turbo (environ 600 ch) accompagné de deux moteurs auxiliaires électriques de 160 ch.

Les F1 équipées du V8 ou du V6 turbo comparées lors des essais libres à Jerez (crédits : Jon Z / YouTube)

Les F1 équipées du V8 ou du V6 turbo comparées lors des essais libres à Jerez (crédits : Jon Z / YouTube)

Un véritablement bouleversement pour les écuries et une pression énorme sur les épaules des motoristes responsables de la fiabilité de la mécanique. Pour le public, c’est aussi une sonorité bien différente depuis les gradins.

La raison ? Diminuer la consommation d’essence (limitée à 100 kg, soit 130 litres par course) de 40 % et ainsi rejeter moins de CO2 dans l’atmosphère.

Vidéo : Le V6 turbo face au V8 atmo

Pour vous faire une idée de nouveau son des monoplaces cru 2014, voici une première vidéo comparant les deux types de moteur. A moins d’être fan du turbo, il est difficile de ne pas dire que c’était mieux avant !…

Pour les mélomanes mélancoliques, encore un peu de V8 qui vont nous manquer, c’est sûr…