Il n’y a pas que le Grand Prix de Formule 1 de Monaco ce week-end. Une autre célèbre course automobile se déroulera aujourd’hui, de l’autre côté de l’Atlantique : les 500 Miles d’Indianapolis. Et l’édition 2016 sera très suivie, puisque ce sera la 100ème !

Dernière victoire tricolore en 1920 !

L’Indy 500 est une manche du championnat Indycar (châssis identique pour tous, deux fournisseurs de moteurs V6 turbo : Chevrolet et Honda), qui compte 16 courses. Mais Indianapolis, c’est l’épreuve à gagner dans l’année, celle que tous les pilotes rêvent d’inscrire à leur palmarès. Une comparaison simple pour bien comprendre : les 24 Heures du Mans. On se souvient facilement de la voiture gagnante dans la Sarthe, mais pas vraiment que celle qui a remporté le championnat !

Simon Pagenaud 3

Epreuve mythique, les 500 Miles d’Indianapolis restent peu connues en France. Cela semble assez logique, car l’Indycar est un championnat purement américain (une seule épreuve se déroule en dehors des USA, au Canada). Mais lundi matin, la presse généraliste pourrait en parler pour une raison précise : l’un des favoris de l’épreuve est français ! Il se nomme Simon Pagenaud et fait figure d’homme à battre puisqu’il vient d’aligner trois victoires d’affilée, en cinq courses !

Ce ne serait pas le premier tricolore qui remporterait l’épreuve. Mais le dernier remonte à… 1920 ! C’était Gaston Chevrolet, qui faisait suite à Jules Goux et René Thomas, sacrés respectivement en 1913 et 1914. A noter que le premier était au volant d’une Peugeot !

Simon Pagenaud

8ème sur la grille de départ

Simon Pagenaud a débuté son épopée américaine en 2006, avec un titre en « Atlantic Championship », formule d’accès au Champ Car, un championnat de monoplaces aux USA disparu en 2007 car absorbé par l’Indycar. Il a ainsi obtenu un baquet en Champ Car pour la saison 2007.

N’ayant pas trouvé un volant pour la saison 2008 d’Indycar, il a rejoint le championnat d’endurance nord américain « American Le Mans Series ». Il a débarqué en Indycar en 2011 en tant que remplaçant puis est devenu titulaire dès 2012, au sein du team « Schmidt Peterson Motosports ». Il a fini l’année 5ème du championnat. Il a été 3ème en 2013 et 5ème en 2014. En 2015, saison de transition, il a rejoint la Team Penske, où il officie toujours, et a terminé 11ème.

Simon Pagenaud 2

Ce dimanche, Simon Pagenaud n’aura pas la tâche aisée, puisqu’il partira en 8ème position sur la grille de départ à 18 h 29 (heure française). Il aura la pression au volant de sa monoplace motorisée par Chevrolet, sous les yeux de près de 400.000 personnes, présentes autour du célèbre ovale « Indianapolis Motor Speeway », qui mesure 2,5 miles, soit 4,023 km. Croisons les doigts pour que cette foule entende au bout des 500 Miles la Marseillaise.

Photos : Twitter Simon Pagenaud