Depuis 2010, Renault se contentait du rôle de motoriste en Formule 1, mais dès 2016 le constructeur aura de nouveau une voiture à ses couleurs !

Renault passe de motoriste à écurie

Après une lettre d’intention à la mi-septembre, Renault vient de confirmer le rachat de Lotus F1 Team… qui était auparavant une écurie Renault ! Carlos Ghosn, PDG de l’alliance Renault-Nissan, poursuit donc l’engagement de la marque au losange qui s’étale déjà sur 40 ans et correspondant à 168 victoires, 12 titres constructeurs et 11 titres pilotes sur plus de 600 Grand Prix.

La route vers le succès sera sûrement longue pour Renault F1 (estimée à 3 ans par M. Ghosn). Néanmoins, on leur souhaite de réussir comme en 2005 et 2006 du temps de Fernando Alonso

La route vers le succès sera sûrement longue pour Renault F1 (estimée à 3 ans par M. Ghosn). Néanmoins, on leur souhaite de réussir comme en 2005 et 2006 du temps de Fernando Alonso

M. Ghosn est convaincu de l’intérêt de la Formule 1 pour Renault. Il s’agit d’une « vitrine de technologies […] un moyen d’accélérer le développements des innovations de la gamme sportive«  proposée au grand public. Voilà qui tombe à pic pour la future Megane IV RS… du moins on l’espère chez Abcmoteur ! Il ajoute également qu’en tant que motoriste uniquement, les gains en terme d’image sont trop faibles malgré les 450 millions de téléspectateurs par an.

Bien entendu, la victoire ne sera pas atteignable dans l’immédiat. Il faudra de la patience pour revenir parmi les favoris, surtout que le V6 turbo de Renault ne donne pas encore entièrement satisfaction.

Pour en savoir plus sur ce retour, des détails seront donnés en janvier prochain. Les pilotes annoncés jusque-là pour 2016 par Lotus étaient le Vénézuélien Pastor Maldonado et le Britannique Jolyon Palmer. Le Français Romain Grosjean a préféré quitter l’équipe pour courir avec Haas. La nouvelle saison de F1 démarrera le 20 mars sur le circuit de Melbourne en Australie.