Peugeot semble définitivement réconcilié avec le sport automobile. Sa gamme de voitures particulières comporte de nouveau des « vrais » modèles musclés, comme la 208 GTI (voir notre essai) ou la RCZ R (voir notre essai). Surtout, la marque a retrouvé le goût de la compétition. Remarquez, elle ne l’avait pas vraiment perdu depuis l’arrêt du programme d’endurance. C’est le budget qui coinçait ! Le lion a donc décidé de s’engager différemment : il ne souhaite plus participer à des championnats annuels, coûteux. Il veut privilégier des événements plus ponctuels mais renommés. Il y a eu par exemple la victoire de Sebastien Loeb à Piles Peak en 2013 avec une 208 très spéciale. Et le prochain défi de la marque est de taille : remporter de nouveau le Dakar !

Peugeot Sport a débuté la mise au point en conditions réelles de la 2008 DKR, qui tentera de gagner le Dakar en janvier 2015.

Peugeot Sport a débuté la mise au point en conditions réelles de la 2008 DKR, qui tentera de gagner le Dakar en janvier 2015.

340 ch, 800 Nm de couple

Peugeot a officialisé son retour sur le plus célèbre des rallye-raid en mars. Un mois plus tard, le lion a dévoilé le look de l’engin imaginé pour cette course, nommé 2008 DKR. Mais à l’époque, les informations techniques s’étaient faites rares. On avait tout de même appris un élément très important : le 2008 DRK n’a que deux roues motrices ! Peugeot a pesé le pour et le contre de l’option transmission intégrale… et ne l’a donc finalement pas retenue.

Peugeot 2008 DKR - 6

Aujourd’hui, la marque française détaille un peu plus la fiche technique. Et on découvre enfin ce qu’abrite la carrosserie en carbone ! En position centrale arrière, on trouve un V6 diesel bi-turbo de 340 ch. Ce bloc développe un couple de 800 Nm ! Il est envoyé aux roues arrière via une boîte de vitesses séquentielle à 6 rapports. La vitesse maxi du 2008 DKR est de 200 km/h.

Peugeot 2008 DKR - 5

Peugeot 2008 DKR - 4

Auto très compacte

Si Peugeot a fait le choix audacieux de la propulsion, c’est parce que le règlement des deux roues motrices donne quelques libertés très intéressantes par rapport aux quatre roues motrices. Pour commencer, l’auto est autorisée à embarquer un poids nettement inférieur. Ensuite, elle a le droit à des roues plus grandes. Le DKR est doté de roues de 37 pouces ! Enfin, le débattement des suspensions est bien plus généreux : 460 mm au lieu de 250 mm. C’est un bel avantage pour améliorer la capacité de franchissement et l’absorption des obstacles. Il y a deux ressorts et deux amortisseurs par roue.

Peugeot 2008 DKR - 3

Le 2008 DKR a un gabarit très compact, il ne mesure que 4,10 mètres de longueur. Il est d’ailleurs un peu plus court que le modèle de série auquel il emprunte son nom et quelques éléments de style… mais dont au final il est visuellement très éloigné. Il est vrai que la hauteur n’est plus du tout la même : l’auto mesure ici 1,91 mètre ! La petite taille du DKR a d’ailleurs été un défi pour les ingénieurs de Peugeot Sport. Loger au cœur de la structure tubulaire en acier tous les organes indispensables aurait été un casse tête !

 Peugeot 2008 DKR - 2

Peugeot 2008 DKR - 1Le Peugeot 2008 DKR en vidéo