Il y a un mois, Nissan présentait sa GT-R LM Nismo qui est une barquette pour l’endurance. Celle-ci est atypique parce qu’elle est une traction ! Avec son moteur 3,0 l V6 biturbo positionné à l’avant, la Japonaise défie l’architecture traditionnelle en course : des roues motrices et un moteur à l’arrière.

La Nissan GT-R LM Nismo à Genève

Il en découle ainsi une allure originale, puisque les pneus avant sont plus larges que ceux situés à l’arrière. Pourtant, au salon de Genève, la bête a attiré les regards. Les critiques concernant son style étaient plutôt bonnes. Seule la face avant aurait peut-être mérité un dessin moins banal. On nous répondra probablement que la forme stylisée des optiques à led pallie à cela !

vue 3-4 avant Nissan GT-R LM Nismo Geneve 2015 vue 3-4 profil Nissan GT-R LM Nismo Geneve 2015

Encore quelques ajustements nécessaires

Malheureusement, la GT-R LM Nismo ne va pas apparaître immédiatement dans le championnat d’endurance WEC comme cela était prévu. Nissan a indiqué que la voiture fera son apparition pour les 24 Heures du Mans, au mois de juin prochain, alors qu’elle devait courir avant à Silverstone et Spa-Francorchamps. La cause est une défaillance de l’arceau de sécurité qui a fait échouer la LM P1 de 1 000 ch et 880 kg au crash-test d’homologation.

carrosserie Nissan GT-R LM Nismo Geneve 2015 profil Nissan GT-R LM Nismo Geneve 2015