Voici déjà six saisons (2008) que le Grand Prix de France n’est plus. Alors qu’en 2012 son retour en 2013 avait été espéré pour le Castellet, mais sans succès, le sujet refait surface cette fois-ci avec Magny-Cours. Explications.

Une énième tentative ?

Le lundi 19 mai dernier, c’est sur la chaîne Infosport+ que Serge Saulnier, président du directoire du circuit nivernais, a affirmé être « toujours en négociations » avec la Formula One Administration (FOM) afin d’intégrer le calendrier 2015 de la F1. Un contrat est en cours, mais il a bien indiqué que « pour l’instant rien n’est signé ».

Accueillant la Formule 1 de 1991 à 2008, le circuit de Magny-Cours est un haut de lieu de la course automobile – (crédit : Cjp24 / Wikimedia)

Accueillant la Formule 1 de 1991 à 2008, le circuit de Magny-Cours est un haut de lieu de la course automobile – (crédit : Cjp24 / Wikimedia)

Malheureusement, comme à chaque fois c’est la partie financière qui pose problème, la question des infrastructures routières et hôtelières semblant résolues. Etant donné que le gouvernement apporte son soutient – mais pas financier ! –, M. Saulnier a du mal à apporter les garanties pour la redevance – se chiffrant en dizaines de millions d’euros – demandée par Bernie Ecclestone, en charge de la gestion des droits commerciaux.

Pour tenter de faire avancer les choses, « un groupe d’intérêt public » intégrant les départements de la Nièvre, du Cher, de l’Allier, de la Région Bourgogne, ainsi que l’agglomération de Nevers s’est réuni. Ces acteurs joueront un rôle déterminant. Le financement pourra également venir en partie des recettes liées à la billetterie, mais cette source de revenus reste aléatoire.

Bientôt la réponse

Pour connaître l’issue de cette affaire, l’attente devrait être assez courte puisque le président du circuit Magny-Cours a déclaré que la réponse sera donnée « avant l’été » 2014. Il précise qu’il a « de l’espoir » et que ses équipes et lui ont « travaillé là-dessus pendant plus de trois ans ». M Saulnier ajoute que « cela s’est construit lentement, mais sûrement, et j’ai le sentiment que le moment est arrivé de signer cet accord« .

Vidéo : Michael Schumacher sur le circuit Magny-Cours

Caméra embarquée datant de 2004…