Souvenez-vous, cet été Pirelli nous avait proposé de nous mettre dans la peau d’un essayeur au Céram. Cette fois-ci, le manufacturier italien nous a convié sur le prestigieux circuit Bugatti qui accueille chaque année les 24H du Mans.

Ferrari 458 Speciale

Le but étant ici de conduire des véhicules puissants montés en P Zero ou P Zero Trofeo R afin de faire monter en température les gommes sur ce tracé rapide et exigeant !

Des bolides de rêve pour découvrir la gomme sportive Pirelli

Chez Pirelli, dès lors que l’on parle de voiture sportive, trois pneus peuvent correspondre. Il y a le P Zero, puis le P Zero Corsa et enfin le P Zero Trofeo R qui est un semi-slick ! Pour ce dernier, on atteint la limite entre un pneu homologué pour la route et une enveloppe réservée à la compétition.

voitures P Zero Experience

C’est au cours d’une journée « trackday » où les possesseurs de GT sont invités à participer, que Abcmoteur a pu prendre le volant de cinq autos d’exceptions, segment sur lequel la marque milanaise règne en leader. Contact !

Ferrari 458 Italia Spider

D’entrée de jeu, on commence avec la Ferrari 458 Italia Spider ! Heureusement que la piste est maintenant entièrement sèche, car la supercar de 570 ch, dont les seules roues arrière sont motrices, ne demande qu’à se dandiner !

Ferrari 458 Italia Spider couverte

pneu P Zero Ferrari 458 Italia Spider

Une fois en piste, cette première fois aux mains d’une Ferrari se révèle être un délice ! La sonorité du V8 donne des frissons, les commandes sont viriles et la boîte envoie une décharge lors d’un rétrogradage ! Equipée en P Zero, la 458 est restée collée au bitume, tandis que la motricité s’est montrée irréprochable.

Audi R8 V10 Plus

Tout autre ambiance : nous passons sur l’Audi R8 V10 Plus. Forte de 550 ch et allégée, cette version de la R8 est plus orientée circuit.

Audi R8 V10 Plus

vue 3-4 arriere Audi R8 V10 Plus

Ici aussi, nous sommes en P Zero et pourtant le grip se révèlera d’un très bon niveau, le caoutchouc n’aura pas crié une seule fois. Pour autant, la supercar aux anneaux ne se refusait pas des dérobades de l’arrière, un comportement que l’on est pas habitué à retrouver chez  la reine du quattro !

Audi R8 V8

En retirant deux cylindres à la R8, nous tombons à 420 ch, mais en échange nous gagnons quatre pneus P Zero Trofeo R !

Audi R8 V8 P Zero Trofeo R

Audi R8 V8 pneu semi-slick Trofeo R

Audi R8 V8 Trofeo R PZE

Ayant effectué que deux tours à son bord, c’est difficile de se prononcer sur la différence entre les P Zero et les Trofeo R, d’autant plus que la voiture n’est pas exactement la même (moteur et châssis). Néanmoins, l’arrière n’a jamais décroché, preuve que les limites du pneu sont repoussées plus loin grâce à une surface d’adhérence plus importante.

Jaguar F-Type R Coupé

Passons désormais chez les « british » avec la Jaguar F-Type R Coupé !

avant Jaguar F-Type R Coupe

poupe Jaguar F-Type R Coupe

vue 3-4 arriere Jaguar F-Type R Coupe

pneu P Zero Jaguar F-Type R Coupe

Tant applaudie par la presse, la F-Type R se savoure avec un V8 5,0 l compressé de 550 ch tout de même ! Pilotée sous la pluie et en P Zero, la bête demandait un peu de doigtée pour limiter les glissades du train arrière plutôt mobile. Les relances sont impressionnantes, cette grosse cylindrée est gavée de couple !

Alfa Romeo 4C

Pour finir, nous retrouvons le petite Alfa Romeo 4C (voir notre essai complet) ! Une vieille connaissance que nous avions pu tester sur le circuit du Nogaro, malheureusement très gras à cause de la pluie.

Alfa Romeo 4C PZE

Alfa 4C

P Zero Alfa 4C

Lors de ce second essai, la piste est sèche, c’est donc l’occasion d’aller titiller davantage l’italienne et par conséquent les pneus P Zero ! On apprécie grandement la légèreté de l’ensemble (1 000 kg tous pleins faits) offrant une réactivité et un pouvoir directionnel bien supérieur aux grosses sportives précédemment essayées. Attention à son faible gabarit donnant l’impression de rapidement la connaître, il faudra toujours rester en éveil au volant de la 4C, car celle-ci peut vivement réagir en montant sur certains vibreurs notamment. Par ailleurs, on notera qu’il est nécessaire de bien « charger » le train avant afin de ne pas créer du sous-virage en courbe.

Un premier contact

A l’issue de cette journée forte en sensations, nous avons déjà un premier aperçu sur les pneus P Zero et Trofeo R de Pirelli. Le manufacturier semble très bien maîtriser son sujet, aucun des pneumatiques n’a révélé ses limites sur le tracé du Mans.

Pirelli P Zero Trofeo R

En définitive, cet événement est idéal pour tester les différents produits de la marque italienne grâce aux modèles équipés et mis à disposition. Une bonne opportunité pour (re)découvrir les gommes milanaises dans des conditions adéquates !