A la fin du mois de juillet avait lieu le M Festival, premier du nom, lancé en grande pompe par le récent BMW M Club France. Si nos voisins allemands connaissent les rassemblements officiels BMW M – notamment avec le M Festival sur la Nordschleife du Nürburgring –, nous n’avions pas encore cette chance en France jusqu’à peu. Issu du forum M-Passion, organisant notamment des sorties circuit depuis une dizaine d’années, le BMW M Club France a été motivé par BMW France de l’idée de créer un club officiel BMW M chez nous.

parade BMW M4 Safety Car Magny Cours M Festival

Depuis sa création en janvier dernier, des sorties touristiques sur route ou plus sportives sur circuit sont organisées une à deux fois par mois. Mais le clou du spectacle est incontestablement ce M Festival, organisé dans la région de Magny-Cours. L’annonce d’un événement d’ampleur consacré à ces autos renommées ne peut qu’exciter les passionnés, notamment certains blogueurs… Et voici que BMW France a l’excellente idée de nous y convier pour un petit « road-trip » bien spécial depuis Paris… Moteur !

« Rendez-vous à 4 h 45 au Brand Store BMW George V »

Réveil matinal donc, mais vite oublié ! Voilà qu’un X6 M50d blanc immaculé nous attend sur la belle avenue. Avouez qu’il y a pire « navette » pour rejoindre le parc presse BMW dans les Yvelines, et récupérer le reste de nos autos pour le trajet ! Nous découvrons alors nos voitures dans la pénombre : deux autos menaçantes que sont les BMW i8 et une M4 bien spéciale qu’est la Safety Car du GT Tour !

BMW M4 Safety Car i8 parc presse avant BMW M4 Safety Car nuit avant BMW i8 nuit BMW M4 Safety Car i8 phares BMW M4 Safety Car feux nuit

Un vaisseau spatial… roulant ?!

Rapidement, le silence du petit matin laisse place au bruit rauque de l’échappement M Performance de la M4… quand nous nous réservons, Ugo (Blog Automobile) et moi, l’i8 ! En plus de son style si aérien, aérodynamique et futuriste, nous ouvrons ses portes en élytre, qui donnent sur son habitacle élégant et plus épuré que ses cousines BMW. Ajoutons un éclairage d’ambiance travaillé et un doux son pour nous accueillir.

sieges BMW i8 Magny Cours M Festival volant BMW i8 Magny Cours M Festival

Démarrage, et par contraste à la brute sonore qui nous précède, notre i8 se met en mouvement en tout électrique et nous prenons la direction de Nevers tout en douceur, et pourtant au ras du sol ! L’électrique en milieu urbain reste une fabuleuse idée par son silence, sa douceur et  son couple immédiatement disponible. Sur cette hybride rechargeable, la batterie permet une petite trentaine de kilomètres en tout électrique. Si le pied droit se fait plus lourd, le moteur thermique, à savoir le trois-cylindres 1.5 l 231 ch, se met en route promptement et nous gratifie d’une forte poussée en avant, signe d’un couple généreux de l’union hybride des deux moteurs. Le fonctionnement est parfaitement huilé, grâce notamment à un autre moteur électrique servant d’alterno-démarreur.

BMW i8 dynamique M Festival

Mais voici que le X6 et la M4 haussent déjà le rythme, il est temps de basculer le levier sur la gauche pour passer en « mode sport » pour rendre la boite automatique à six rapports et l’accélérateur plus réactifs, la direction plus ferme, à défaut de modifier la suspension, qui ne peut être pilotée. Là, le moteur laisse entendre sa pleine voix artificiellement et joliment inspirée selon moi du flat-6 Porsche… quand les 362 ch cumulés n’amusent pas le terrain et permettent de suivre convenablement la M4 et ses 431 ch ! Le moteur électrique, que l’on entend souvent en fond sonore et surtout à bas régime, apporte son « boost » en continu, et son couple immédiat annule tout temps de réponse du moteur thermique turbocompressé…

BMW M4 Safety Car X6 M50d autoroute

Si nous pouvions être dubitatifs l’an dernier au Ceram, sur la disponibilité de l’électrique « sur le long terme », force est de constater que l’autonomie électrique se maintient aux environs de 10 km dans cette utilisation soutenue : la récupération d’énergie, notamment au freinage, a été bien étudiée ! Autre a priori annulé : la poussée de l’i8 s’essouffle à peine à haute vitesse. Nous devons alors régulièrement bien avoir la puissante cumulée… Sur autoroute, la voiture semble très bien posée sur la route par ses voies larges quand sa direction semble idéale. La boite est assez rapide et nous gratifie de petits « braaps » au passage de rapport et de bons coups de gaz au rétrogradage : super !

BMW i8 M4 Safety Car X6 M50d station service

BMW i8 M4 Safety Car X6 M50d aire autoroute

Seuls griefs, le freinage est  parfois peu naturel par le travail du régénératif, le confort semble un peu ferme malgré tout, et des passages au péage sont rendus compliqués notamment par une carrosserie bien plus large que l’habitacle et des portes en élytre difficilement ouvrables !

Je passe ensuite le relais à mon confrère Antoine de Contreappel qui semble également surpris par les bonnes performances de l’auto sur les grands axes, puis nous tombons bien d’accord sur l’agrément du retour en électrique en ville, quand la M4 se fait toujours remarquer. Notons tout de même qu’à nos arrêts pour ravitailler nos autos, l’i8 était bien celle qui électrisait le plus les regards, même si notre M4 n’était pas discrète ! Sur les petites routes, mon confrère a trouvé que l’i8 manquait peut-être d’agilité, qu’il fallait un peu « l’emmener » pour qu’elle prenne la trajectoire, en dépit de ses copieuses relances. Ses pneus avant relativement étroits pour préserver la dimension écologique de l’hybride seraient responsables d’un sous-virage arrivant plus tôt que ses rivales GT… Chose que nous n’avons pu vérifier. Dynamique oui, mais vraiment sportive, non ! Et nous n’en sommes pas étonnés.

Plaisir des yeux entre belles pierres et belles carrosseries…

Voilà que nous atteignons le superbe château de Prye, terre d’accueil du premier jour du M Festival. A l’entrée du château trône une belle sélection de modèles M et M Performance de BMW France. Les terrains intérieurs servent alors à l’exposition des voitures des membres. Preuve du soutien de BMW France, les modèles exposés seront à la disposition des membres du club pour des sessions d’essais routiers.

BMW M4 Safety Car chateau Prye M Festival BMW M Festival chateau Prye BMW M Festival chateau Prye-2 BMW M3 E36 E46 M Festival

avant BMW M3 E92 M Festival

Les essais routiers BMW France ou comment convaincre du respect de la lignée BMW M ?

Après un premier repérage de belles BMW M, nous nous inscrivons vite aux essais et constatons le naturel succès de ceux réservés à la M4 : Ugo et moi commencerons donc par un X5 M ! Après la surprenante découverte de son dérivé coupé X6 M sur circuit, il était temps de voir ce que cela donnait sur route ! L’organisation prévoyait judicieusement une voiture « ouvreuse » avec des moniteurs, de quoi être informé des difficultés qui peuvent se présenter sur la route (voitures arrivant en face, courbe dangereuse, radars…) et ainsi permettre aux essayeurs de profiter des autos au mieux, mais dans les limites du raisonnable… Le V8 de 555 ch est toujours un régal de souplesse, de force et d’allonge ; rien ne l’arrête et nous pouvons oser dire qu’il excelle partout… L’itinéraire est sympathique et propose quelques portions sinueuses où l’on apprécie son absence de roulis, qui serait pourtant assez naturel vu le poids de plus de 2,2 tonnes !

BMW X5 M F15 M Festival BMW X5 M F15 M Festival-2 interieur BMW X5 M F15 M Festival

Il est ensuite temps qu’Ugo prenne le volant d’une M135i qu’il connaît bien avec Adrien depuis le Tour Auto… Si elle pouvait paraître trop gentille sur piste, bien que compétente et joueuse, elle est très agréable sur route ; là encore, la réputation de meilleur motoriste de BMW est bien vraie, la voiture est à « taille humaine » et le conducteur se retrouve assis près de la route, ce qui peut rendre le conducteur plus à l’aise et à l’écoute des réactions de l’auto…

avant BMW M135i xDrive M Festival arriere BMW M135i xDrive M Festival conduite BMW M135i xDrive M Festival

Quand des passionnés et leurs autos ont rendez-vous…

De retour au château, il est temps de prendre place pour le déjeuner… Notre table de blogueurs accueillera deux propriétaires de BMW M. L’un est jeune propriétaire d’une M3 E46 Cabriolet noire et cuir fauve dont le superbe état attire l’œil ! Elle a été achetée récemment avec seulement 60 000 km au compteur ! Egalement détenteur d’une M3 E36 Cabriolet bleue, voilà un amoureux des ballades cheveux au vent agrémentées du doux son du légendaire six-cylindres atmosphérique ! Autrement, un autre voisin est un récent propriétaire d’une M5 F10 choisie car la l’Audi RS6, routière sportive également, ne rentrait pas dans son garage… Il ne regrette d’ailleurs pas son choix car, sans négliger le confort avec ses jantes de 19’ « seulement », le moteur V8 de 560 ch de sa monture présente toute la souplesse agréable au quotidien, mais renferme une bonne dose de caractère idéale pour les promenades plus musclées !

avant BMW M3 E46 Cabriolet M Festival

Les essais routiers continueront de battre leur plein lors de cette chaude après-midi : les divers occupants de la M6 Cabriolet devaient être doublement ravis ! Des places qui étaient chères dans l’organisation de cette demi-journée !

BMW M6 Cabriolet M Festival

Après une ballade rythmée en M4 aux côtés de nos confrères Antoine et de David (MyGT), il est temps de repérer attentivement les différentes autos des membres. Du côté des raretés, nous trouvons un Z1 rouge vif et ses fameuses portières encastrables, un Z3 M Coupé et ses formes généreuses ou encore une méchante M3 E30 blanche dont les doubles phares avant nous rappellent une certaine Lancia Delta de la même époque, des autos qui ont brillé en compétition ! Impossible de passer à côté des deux 1M Orange Valencia et de la noire et bandes « M » équipée d’une sortie Akrapovic du trésorier du club ou encore de quelques autos préparées pour la piste.

BMW Z1 M Festival arriere BMW Z3 M Coupe M Festival avant BMW M3 E30 M Festival BMW 1M dynamique M Festival jante BMW 1M M Festival

Un petit trajet en M4 pour bien finir la journée…

La dernière session d’essai revient au château, il est temps de reprendre nos M4 Safety Car et i8 direction l’hôtel ! Nous apprécierons la M4 en passager, soit le premier trajet dans une M4 équipée d’un échappement M Performance ! Nous y reviendrons. La soirée sera encore et toujours agréablement passée à discuter d’auto avec nos amis du jour, puis à profiter d’un instant magique : celui de voir tant de BMW M dormir côte à côte sur le parking… Ambiance !

BMW M4 Safety Car M Festival BMW i8 M Festival

On enfile le casque : c’est parti pour le 2ème jour du M Festival !

Direction le circuit de Magny-Cours F1 en ce deuxième jour ! Après les essais route de la gamme actuelle, les membres du club sont cette fois invités à se mettre en piste avec leurs autos. Les plus inquiets pourront même compter sur des instructeurs pour mieux les guider sur la piste mais aussi mieux exploiter les capacités de leurs autos. Royal !

BMW E36 preparees Magny Cours M Festival BMW M4 pitlane Magny Cours M Festival pitlane Magny Cours M Festival pitlane Magny Cours M Festival-2

Cerise sur le gâteau, des baptêmes en M4 sont organisés avec Yannick Dalmas, ambassadeur BMW M vainqueur du Mans sur BMW/McLaren en 1995. Adrien a pu côtoyer sur le Bugatti et à Pau-Arnos. Le pilote-instructeur Philippe Châtelet est aussi de la partie. J’ai eu la chance de le faire avec Yannick Dalmas qui a le « flegme britannique » d’un grand pilote… Un pilotage « propre », tout en finesse (Philippe Châtelet semblait davantage porté vers la glisse !) et pourtant des courbes avalées goulûment par une M4 imperturbable, tant en performances, qu’en adhérence en virage, en motricité et en freinage assuré ici par des disques en carbone-céramique. Pendant que nous parlons de freinage, plusieurs M3 étaient équipées de freins Porsche (!) ; de nombreuses autos ont en tout cas changé spécialement cet élément : le freinage de série trop peu endurant reste l’éternel hic de nombreuses autos griffées Motorsport, quand le carbone-céramique optionnel permet désormais d’avoir une excellente endurance pour la gamme actuelle M !

BMW M4 box Magny Cours M Festival BMW E36 M3 E46 Magny Cours M Festival BMW M3 E30 dynamique Magny Cours M Festival BMW M4 dynamique Magny Cours M Festival

BMW Mitjet Magny Cours M Festival BMW Serie 1 preparee dynamique Magny Cours M Festival-2 BMW Serie 1 preparee dynamique Magny Cours M Festival freins Porsche BMW M3 E46 Magny Cours M Festival

La vidéo pour obtenir un aperçu de cette journée sur piste :

Le baptême en M4 du possesseur de la M3 E46 Cabriolet noire :

La M3 E46 Cabriolet noire dont on vous parlait plus haut :

BMW M3 E46 Cabriolet Magny Cours M Festival

La parade du M Festival :

parade Magny Cours M Festival BMW M3 E46 preparee Magny Cours M Festival BMW E36 Cabriolet Magny Cours M Festival parade Magny Cours M Festival-2 parade Magny Cours M Festival-3 parade Magny Cours M Festival-4 parade Magny Cours M Festival-5 parade Magny Cours M Festival-6

Une 435i très spéciale

Alors qu’une Mitjet signée BMW est surprise en train d’être pilotée à la limite sur la piste, je décide d’aller voir de plus près la 435i M Performance de BMW France.

BMW Mitjet dynamique Magny Cours M Festival BMW 435i M Performance Magny Cours M Festival

Cette auto a été configurée pour montrer les différentes possibilités de personnalisation de cette griffe. Le carbone est un invité majoritaire ; nous le retrouvons brillant sur le diffuseur avant, les coques de rétroviseurs et l’aileron arrière spécifique. Les boucliers avant et arrière sont plus « aérés » que les versions M Sport, de quoi vraiment tutoyer l’agressivité de la grande sœur M4 !

avant BMW 435i M Performance Magny Cours M Festival coque retroviseur carbone BMW 435i M Performance Magny Cours M Festival aileron carbone BMW 435i M Performance Magny Cours M Festival

A bord, le carbone est non verni, « pur » et garnit le levier de vitesse (ici la BVA8), la console centrale, et accompagne l’Alcantara sur la planche de bord et le volant (muni d’un repère central rouge, c’est du sport !). L’Alcantara se retrouve aussi sur les sièges, mixé avec du tissu, et l’accoudoir central.

interieur BMW 435i M Performance Magny Cours M Festival insert carbone brut BMW 435i M Performance Magny Cours M Festival BVA8 BMW 435i M Performance Magny Cours M Festival volant BMW 435i M Performance Magny Cours M Festival appui tete BMW 435i M Performance Magny Cours M Festival

En plus de ces éléments esthétiques sportifs, cette 435i voit son L6 3.0 turbo grimper de 306 à 340 ch, quand l’échappement M Performance rendra la sonorité du moteur plus suggestive, à l’image de notre M4… Notons les supports de GoPro à l’extérieur et à l’intérieur ; pour une mise en route commandable directement depuis l’iDrive de l’auto…

aile avant BMW 435i M Performance Magny Cours M Festival bouclier arriere BMW 435i M Performance Magny Cours M Festival arriere BMW 435i M Performance Magny Cours M Festival support GoPro BMW 435i M Performance Magny Cours M Festival

Tristesse de rentrer à Paris ? Attendez un peu… !

Voir des autos « se tirer la bourre », écouter leurs moteurs tonitruants (mention spéciale aux M3 E36 et E46 préparées très sonores !), sentir la gomme brûlée, être en bord de piste est toujours un grand moment lors des trackdays ! Nous aurions alors pu amèrement nous diriger vers nos voitures pour remonter à Paris, nostalgiques de ce beau séjour BMW M dans la Nièvre. Mais c’était oublier que nous remontions avec nos i8, M4 SafetyCar et X6 M50d !

BMW M4 Safety Car i8 Magny Cours M Festival

Un échappement qui manquait à la M4…

En inversant les rôles par rapport à l’aller, c’est cette fois la M4 qui nous accueille, Ugo et moi.  C’est au départ à nouveau en tant que passager que je profite de cet échappement M Performance… les vitres ouvertes bien entendu ! Après quelques accélérations en régime – notons que chacun d’entre nous s’est senti obligé de faire le « kéké » avec la M4… – et un passage d’autoroute, Ugo me cède gentiment – même si c’était difficile ! – le volant. Reprendre en main l’auto qui me paraissait indomptable sur la zone humide du Céram et qui m’avait dernièrement un peu impressionné, je l’avoue, sur la piste de La Ferté-Gaucher… Vous nous pardonnerez, chers lecteurs, de ne pas avoir essayé le mode Eco Pro sur la M4… Nous le ferons, promis, si BMW nous offre la possibilité de la découvrir sous toutes ses coutures en longue durée… A bon entendeur !

interieur BMW M4 Safety Car Magny Cours M Festival sieges BMW M4 Safety Car Magny Cours M Festival

Dès les premières accélérations, un timbre très métallique et aigu s’échappe de l’échappement en accélération prononcée, signe d’ouverture des valves d’échappement… De quoi rappeler des certaines M3 et leurs L6 atmo… Voici le son qui manquait à la M4 : son bruit d’origine pouvait sembler trop grave, presque terne et sans vraiment de finesse. Voie d’insertion sur l’autoroute, voilà que l’i8 prend le large ; à notre tour, la M4 bondit en avant ! Comme sur la piste, il n’y as pas de mystère : la M4 est bien nettement plus radicale que toutes ses sœurs de gamme…

Outre ce moteur plein comme un œuf dès les bas régimes (où d’ailleurs nous entendons largement le turbo travailler… contre le moteur électrique sur l’i8) dont la poussée s’intensifie toujours en haut régime, la direction, offrant un bon retour d’informations, devient bien ferme en mode Sport+, quand la boite DKG 7 nous gratifie de généreux à-coups aux passages de rapport furtifs en mode Sport+. Ajoutez à cela le chant libéré du L6 biturbo et ses « braaap » au relâchement des gaz, et une motricité semblant facilement prise en défaut sur les premiers rapports et nous pouvons confirmer que la M4, c’est du sport ! Un bruit qui nous donne irrémédiablement l’envie de jouer avec les palettes sur l’autoroute, pour jouer de toute la partition de l’auto, bien grave à bas régime à plus métallique dans les tours… Sur cette petite prise en main routière, nous remarquerons tout de même que, passée en mode Confort, la suspension n’a vraiment plus rien d’inconfortable, et la M4, comme ses devancières, reste une auto parfaitement polyvalente. Un superbe moment de roulage en somme, à admirer l’arrière spectaculaire de l’i8…

BMW M4 Safety Car station service M Festival

BMW i8 dynamique Magny Cours M Festival

Après le loup, l’agneau ?!

D’accord, j’exagère ! Mais il n’empêche, et malheureusement pour ce cher X6 M50d et ses modestes (!) 381 ch, prendre son volant après la virulente M4 est cruel pour lui… A la brutalité du moteur de la M4 succède une certaine linéarité du moteur diesel tri-turbo dans cette insertion d’autoroute… La position de conduite est bien plus haute et naturellement le poids bien plus élevé confirment également ces moindres sensations !

BMW X6 M50d conduite

Malgré le retard pris sur les deux autos de devant, la prise de vitesse est conséquente, remise hors contexte… quand l’agrément est de très haute volée. Nous confirmons la merveilleuse association du L6 diesel BMW et de la BVA8, que nous avions découvert sur le X3 xDrive 35d. L’association entre ces crèmes de diesel, forts en couple, aussi pleins à bas régimes que dotés d’une excellente allonge, à la soyeuse et bien connue boite automatique ZF de la marque, ne peut être qu’un mariage réussi. De quoi vouloir aligner les kilomètres, confortablement installé et appréciant l’excellent système audio Harman Kardon… Arrivés dans l’agglomération parisienne, le X6 semble étonnamment « agile » et à l’aise dans la circulation, malgré son gabarit conséquent. La position de conduite dominante doit largement aider…

Nous atteignons finalement à nouveau le parc presse BMW pour rendre nos bijoux… Trois autos décidément attachantes pour se rendre à un premier M Festival réussi ! Les évènements du BMW M Club seront donc à suivre de près !

N.B. : Votre serviteur n’avait hélas pas sa GoPro lors de l’instant T du baptême avec Yannick Dalmas. Nous retrouverons alors dans la vidéo du M Festival le baptême en M4 de notre ami propriétaire de M3 E46 Cab’ avec Philippe Chatelet : à cause sans doute d’une M4 réglée en « Confort » sur route, il n’avait pas trouvé la bestialité qu’il attendait de cette auto ! Un baptême qui lui a, semble-t-il, fait changer d’avis ! Il nous aura également offert un tour dans sa belle auto ; un grand merci à lui et… peut-être à bientôt sur Abcmoteur pour une découverte de près de son auto !