Comme nous vous l’avions annoncé, Abcmoteur a eu la chance de participer à la finale des Audi endurance experience (Audi2E). Le lieu n’était plus un circuit en asphalte à l’image des qualifications du Mans, mais un tracé recouvert de glace tout près du cercle polaire arctique !

La Laponie suédoise comme lieu de rendez-vous !

Plus précisément, Audi avait donné rendez-vous en Suède aux vainqueurs des qualifications des Audi2E (Magny-Cours, Mans et Castellet) regroupant des clients, des partenaires et cinq blogueurs dont nous faisions partie ! Nous avons atterri vendredi soir à l’aéroport de Luleå, une petite ville de 45 000 habitants située au nord du pays dans la région de Norrbotten. Les températures hivernales sont très rudes en oscillant entre – 5 et – 20 degrés. Pour l’anecdote, c’est d’ailleurs à cet endroit que Facebook a installé en 2011 ses serveurs qui ont de grands besoins de refroidissement…

aeroport Lulea

C’est tout petit !

Un circuit qui prend l’eau !

Alors qu’à l’origine la finale devait se dérouler sur le grand lac gelé de Luleå (il y a un an votre serviteur était dans des conditions similaires en Finlande derrière le volant d’une S5 Sportback !), la météo clémente des jours précédant notre arrivée a obligé au tout dernier moment les équipes d’Audi en charge de l’organisation de trouver un plan B. Il faut dire qu’un tracteur a pris l’eau en allant poser ses roues sur l’étendue fortement fragilisée !…

On voit nettement les traces lorsque la glace était ramollie

On voit nettement les traces lorsque la glace était ramollie

C’est donc un circuit de rallye cross situé dans les environs qui a permis de faire courir les douze voitures. Seulement, avant d’emmener les Audi A3, il fallait encore tout déblayer ! La piste était complètement impraticable en étant sous plusieurs dizaines de centimètres de neige !

Impressionnant, non ??

Impressionnant, non ??

Le tracé, particulièrement lent et technique

Le tracé, particulièrement lent et technique

Des pneus cloutés s’il vous plaît !

Motorisé par un quatre-cylindre essence 1.8 TFSI 180 ch, notre A3 S tronic S line (boîte à double embrayage 7 rapports) disposait du quattro pour profiter d’une motricité optimum. De plus, pour nous faciliter la tâche – ce n’était pas de trop ! –, le constructeur a équipé ses autos de pneus cloutés Dunlop. Le train avant a reçu des clous plus conséquents afin de favoriser le pouvoir directionnel. De cette façon, l’arrière plus mobile facilitait la prise d’un virage.

stands finale Audi2E Laponie

Sympas les paddocks !

Audi A3 Audi2E Laponie

vue 3-4 avant Audi A3 Audi2E Laponie

vue 3-4 arriere Audi A3 Audi2E Laponie

arriere Audi A3 Audi2E Laponie

pilotes Audi A3 Audi2E Laponie

pneu cloute Audi A3 Audi2E Laponie

Les pneus cloutés, combinés à la technologie quattro, assurent une belle motricité

casse Audi A3 Audi2E Laponie

Parfois ça passe, parfois ça touche !

blogueurs A3 quattro Audi2E Laponie

Chacun avait son logo sur la carrosserie,on ne prend pas les choses à la légère aux Audi2E !

Pilotage sur glace : les blogueurs assurent !

Pour appréhender le tracé de 800 m avec beaucoup de dévers et de dénivelée, nous avions la matinée et l’après-midi de vendredi pour s’entraîner (essais libres). Si sur l’asphalte on bénéficie d’un grip élevé. Ici, malgré les pneus clouté, l’antipatinage désactivé, l’ESP en mode sport et la boîte en S, le verglas requiert une grande précision de la part du pilote pour ne pas aller visiter le décor tout en sachant qu’un mur de neige est comparable à du béton (la neige située en haut fond et se transforme en eau, puis elle se durcit). Une accélération légèrement trop brutale fera dévier la voiture. Une vitesse trop élevée de seulement 4-5 km/h peut se payer très cher…

pilotage glace Audi A3 Audi2E Laponie pilotage glace Audi A3 Audi2E Laponie-2 pilotage glace Audi A3 Audi2E Laponie-3

pilotage glace A3 Audi2E Laponie

Heureusement, notre coach prend en permanence la place du passager afin de nous conseiller et de nous faire progresser le plus rapidement possible. Dès les premiers instants, on comprend que le pilotage sur glace demande une grande rigueur, une concentration de tous les instants (la réactivité avec le volant est primordiale) et surtout de la patience. Les habitudes prises au circuit Bugatti doivent être mises de côté. Les trajectoires sont clairement différentes, puisque Benoît m’explique « qu’il faut sacrifier l’entrée du virage pour ressortir plus vite tout en prenant la corde ». Lorsque l’A3 glisse, cela se traduit par une perte de temps. C’est uniquement en sortie de virage que l’on peut se permettre de dévier quelque peu des quatre roues à la remise des gaz en ayant les roues droites.

stands nuit Audi2E Laponie

circuit nuit Audi2E Laponie

pilotage glace Audi A3 Audi2E Laponie-9

pilotage glace Audi A3 Audi2E Laponie-8

De nuit, un premier tour est nécessaire pour retrouver ses repères

Au fil des tours, chacun d’entre nous commence à mieux ressentir l’auto. Les chronos descendent régulièrement pour s’établir autour des 1 min 07. Oui, cela peut paraître assez lent, cependant le peu d’adhérence oblige à allonger les freinages sans déclencher l’ABS – ce qui aurait pour effet de diminuer le ressenti – et utiliser la pédale des gaz avec progressivité dans le but de limiter autant que possible le patinage. Le 2ème rapport est le plus souvent enclenché, mis à part en ligne droite où la 3ème intervient (30-40 km/h en virage et 70 km/h en ligne droite).

pilotage glace Audi A3 Audi2E Laponie-4 pilotage glace Audi A3 Audi2E Laponie-5 pilotage glace Audi A3 Audi2E Laponie-6 pilotage glace Audi A3 Audi2E Laponie-7

Le premier moment fort se déroulait dans la nuit du vendredi soir. Le soleil se couche tôt (à 16 heures la luminosité était déjà réduite) et c’est donc dans l’obscurité que nous avons débuté la finale à proprement parlé. Celle-ci se déroulait en trois manches avec cinq séries (A, B, C, D et E). Les douze teams (composées de partenaires, myaudi et extra) doivent donc réaliser trois fois cinq séries de quatre tours chacune. L’objectif étant de franchir quatre fois la lignée d’arrivée dans un laps de temps aussi court que possible. Le cumul des chronos des quatre tours permet d’attribuer 4, 3, 2 ou 1 point pour le plus lent.

pilotage glace Audi A3 Audi2E Laponie-10 pilotage glace Audi A3 Audi2E Laponie-11

pilotage glacei A3 Audi2E Laponie-2

Le vendredi, la team blogueurs ne se fait pas remarquer en se positionnant troisième derrière les équipes Audi France et Dunlop. M6 se laisse distancer en dernière position. La journée de samedi sera bien différente, puisque dès le début de la 2ème manche, nous avons pointé entre la 2ème et la 1ère place en se battant face à Dunlop. Le classement définitif en surprendra plus d’un, puisque nous avons pris la première place dans notre catégorie (extra) et la troisième places au classement général. Un grand bravo à toute l’équipe et à notre coach qui nous a secoué dès le départ pour obtenir un beau résultat !

coupe extra team finale Audi2E Laponie

Revivez la finale en vidéo !

Pour revivre ces trois jours exceptionnels, voici deux vidéos avec différentes prises dont notamment des commentaires à chaud et une vue embarquée !

Le départ de Paris jusqu’en Laponie :

Le pilotage sur glace avec les commentaires de notre coach, Benoît Brunet :