Exclusive Drive 2018, c’était les 23, 24 et 25 mars derniers au circuit Bugatti du Mans. Au programme, des roulages libres pour gentlemen drivers, la présence de constructeurs qui font découvrir leur gamme, mais aussi de nombreux exposants et de nouvelles activités proposées à un public ayant accès à toute l’enceinte, y compris tribunes et pitlane. Un véritable « moving motor show » permettant d’en prendre plein les yeux, les oreilles et le ventre. On était sur place du vendredi matin au dimanche midi afin de profiter d’un maximum des activités proposées. Voici ce que nous avons retenu de cet événement, réussi malgré une météo maussade une grande majorité du weekend.

Les essais routiers 2018 sur Exclusive Drive

Dans un premier temps, nous avons pu prendre le volant de différentes autos pour des essais sur route ouverte, dans les alentours du circuit. Une bonne manière de se faire une première idée sur les modèles proposés par BMW, Jaguar et Infiniti.

  Habitués de l’événement, les bavarois proposaient comme chaque année un système de convoi à 8 autos maximum. Parmi lesquelles M240i avec pack M Performance, 440i Gran Coupé, 540i ou encore la nouvelle Série 6 GT. Bien huilé, l’exercice a toutefois perdu un peu de sa superbe par l’emprunt du circuit (Hunaudières, Mulsanne, Arnage) à un rythme très modéré, réduisant les possibilités de libérer les chevaux de nos bêtes. Au vu des permis subtilisés sur les précédentes éditions, difficile d’en vouloir au constructeur… Nous avons tout de même apprécié prendre le volant de la 540i, une berline aussi confortable que technologique, dont le 6 cylindres souple et envoûtant distille un agrément de conduite AU TOP.

Du côté de Jaguar, exit les essais routiers en F-Type, malgré la commercialisation du 4 cylindres. Les stars sont les SUV, à savoir le F-Pace (personnellement essayé sur Exclusive Drive 2017) et le plus jeune e-Pace, dans lequel j’ai embarqué. Une configuration flatteuse pour un SUV très confortable, qui toutefois peine à convaincre dynamiquement tant les circonstances limitent cet usage. Lourd, le e-Pace ne mérite pas moins que ce bloc diesel bi-turbo de 240 chevaux pour l’amener. Effectivement, « parfait pour le quotidien et partir en vacances » comme me l’a décrit mon accompagnateur sur cet essai, mais le petit SUV Jaguar fait payer un prix élevé pour ses prestations, rappelant qu’il s’attaque définitivement aux premiums allemands. Affaire à suivre !

Enfin, c’était le premier passage d’Infiniti sur l’événement. L’agréable équipe, en quête d’élargir la notoriété de la marque, m’a fait découvrir sur route le coupé Q60 S, une automobile sexy et plutôt statutaire, équipée d’un V6 3.0 turbo de 407 chevaux. Très typée GT, la Q60 se montre plaisante à cruiser, avec un moteur coupleux et feutré, offrant de belles reprises au besoin. Toutefois, le créneau de la sportivité est délaissé (volontairement) malgré son look ultra-dynamique, pour privilégier une identité de luxe avec un riche équipement… le tout pour moins cher qu’une rivale allemande équivalente. Quelques progrès à faire sur le multimédia mais la copie est plus que propre. On a hâte de découvrir la gamme plus en profondeur (à suivre sur Abcmoteur !).

  

Les essais sur la piste du Bugatti

Première participation remarquable de Honda

La bonne surprise de cette année ! Pour leur première participation, Honda ont apporté dans leur escarcelle la nouvelle Civic Type R, disponible au pilotage sur le Bugatti, et la NSX en baptême. De quoi faire plaisir aux passionnés !

 

Pour ma part, je garde un souvenir intarissable de ces deux expériences avec pour même pilote instructeur Bertrand. 4 tours fous au volant de la Civic m’ont permis d’en apprécier l’incroyable efficacité sur piste. Facile à placer, monstrueusement prompte à enchaîner les courbes, la Type R dispose d’un moteur qui ne s’essouffle jamais en outre d’un châssis parfait et d’un train avant qui dévore le tarmac. Saine, elle ne m’a jamais gratifié d’un sous-virage durant ces 4 boucles, et le seul décrochage de l’arrière est dû à un freinage appuyé à demi sur piste humide que la voiture m’a pardonné en une fraction de seconde. Epatante !

La NSX, en dehors de ses freins ayant du mal à encaisser autant de roulage piste, est une machine superbe. Puissante, elle fait oublier son poids par une agilité étonnante, grâce à la vectorisation du couple et à la répartition des masses. Digne héritière de l’originale, cette NSX utilise à bon escient la technologie hybride afin de se gratifier du statut prisé de supercar. Mon live à son bord est à retrouver sur la page Facebook Abcmoteur.

C’est clairement le gros point positif d’Exclusive Drive : pouvoir prendre le volant de diverses sportives, un pilote-instructeur à ses côtés, pour un ou plusieurs tours sur le mythique circuit Bugatti. Un cadre fantastique pour des expériences inoubliables.

BMW et Mini vous ouvrent la piste !

Comme les années précédentes, BMW et Mini occupent le terrain en grande pompe. Un simple petit tour en Mini JCW (contre deux pour les précédents pilotes…), peu pour l’attente, mais il est toujours agréable de se laisser surprendre par ce petit karting. L’instructeur en confiance a pris la mesure de ma modeste expérience et m’a laissé cravaché les quelques virages du Bugatti avec quelques conseils.

Ci-dessous, trois photos de l’ambiance vraiment sympathique qui régnait dans la longue file d’attente du box Mini. Une atmosphère Mini classic qui donne envie de poser ses fesses dans la vraie !

Côté BMW, le stand est pris d’assaut et il est difficile d’obtenir le saint Graal d’un essai piste. Prévoyant, c’est toutefois mon cas ! C’est au volant de la M2 que je me suis laissé guider par Greg pour deux tours de circuit. Hélas gêné par le trafic, j’ai tout de même pu apprécier la sonorité plaisante du L6 et l’appréciable agilité du petit coupé bavarois. Et ça gouache relativement fort une fois le point de corde passé. On en redemande !

Exclusive Drive, l’occasion de faire des baptêmes d’exception

Divers acteurs proposaient des baptêmes sur piste en tant que passager. C’était notamment le cas de Jaguar sur F-Type SVR et F-Type 400 Sport, ainsi que de Continental sur BMW M4 et Lamera Cup. Pour ma part c’est cette dernière qui a retenu mon attention, pour la vraie ambiance voiture de course. Effectivement, la puissance n’est pas extraordinaire en Lamera Cup, néanmoins le freinage et la vitesse de passage en courbe restent impressionnants. Les pieds directement posés sur un extincteur, la tête bloquée dans un casque avec minerve fixe, le bruit assourdissant dans l’habitacle… l’atmosphère est au top du top pour apprécier la démonstration du grip des pneus Conti. Très belle expérience.

Les clients de chaque marque bénéficiaient de privilèges avec des baptêmes ou des prises de volant d’autos dédiées. Mercedes-Benz, outre une AMG GT-R, offraient comme les années précédentes l’expérience incroyable d’être passager d’une SLS AMG GT3 au rugissement tout simplement diabolique. J’en profite pour souligner que l’accès à la pitlane et aux box étant libre, vous avez l’opportunité de voir toutes les coulisses du roulage de cette GT3. L’embarquement du pilote et du passager et les interventions des mécaniciens sont à portée de regard et c’est à mon sens vraiment ludique et intéressant.
Des baptêmes étaient également disponibles à la réservation (moyennant finance) pour des prototypes Le Mans ! D’autres sportives et GT faisaient également partie du catalogue proposé par l’organisation d’Exclusive Drive.

Alpine : on touche avec les yeux…

Ma petite déception, c’est la réaction très fermée d’Alpine à l’idée de nous faire découvrir la nouvelle A110 sur piste. « Réservée aux clients ayant commandé ! » Pourtant, j’ai sympathisé avec d’autres visiteurs, et certains ont eu la chance d’en prendre le volant… Dommage pour nous. Cela ne nous a pas empêché d’en admirer la ligne néo-rétro, en bleue, noire et blanche. Parfois bien cravachée sur piste, l’A110 délivre une sonorité extérieure feutrée mais plutôt jolie, avec un échappement expressif aux passages de rapport. Il nous tarde de trouver une opportunité de l’essayer !

Une sixième édition d’Exclusive Drive riche en nouveautés !

Challenge Talon Pointe by Abarth

Offrir le volant d’une flopée de 500 Abarth à des femmes célèbres, faisant la course pour défendre la cause d’associations : une belle initiative qui aura attisé la médiatisation de l’événement. En effet, au lancement du challenge le samedi soir, les séances photo et interviews s’enchaînent pour nos pilotes, accompagnées par d’autres people incluant Le Tone et Brune Jouanny, les bagnolards de Top Gear France. Une belle cause et une démonstration de la féminisation possible du sport auto, deux bonnes raisons d’acclamer l’initiative d’Exclusive Drive sur le sujet. Notre seul regret c’est qu’Abarth ne nous a du coup pas laissé la chance de rouler dans leurs voitures !

Félicitations à la mannequin Marie-Ange Casta qui remporte le challenge et rapporte la somme de 5000€ à l’association Estrelia (petite enfance), financés par Abarth. Laurie Cholewa remporte une deuxième position qui permet à la fondation ARCAD de recevoir 3000€ de dons. Enfin, le podium est complété par Aïda Touihri qui ramène 2000€ pour son association Genetic Cancer. Félicitations aux autres participantes Hapsatou Sy, Melle Agnès, Emma de Caunes, Sarah Lavoine, Karole Rocher, Sonia Sieff et Samar Seraqui de Buttafoco.

Land Rover : The Above & Beyond Tour passe par Exclusive Drive

Comme sur un certain nombre d’événements, Land Rover se plait à démontrer les qualités de motricité de leurs 4x4. Deux pilotes vous embarquent en passager pour un parcours d’obstacles simulant une pente très raide ainsi qu’une simulation de franchissement, comme le montrent les photos ci-dessous. Une expérience à vivre au moins une fois pour ressentir la roue qui se soulève et sentir la gravité vous plaquer au siège lors de la montée. Retrouvez notre live à bord du Discovery Sport avec Léon sur la page Facebook Abcmoteur, rubrique Vidéos.

Un atelier d’initiation au drift

Un moniteur vous guide au volant d’une 350z méchamment armée pour la dérive. Autour de deux cônes sur un bitume humidifié à souhait, le but est de pratiquer le drift en jouant sur l’accélérateur et le contre-braquage de la nippone. Pas facile ! Joli succès pour la proposition qui aura connu de belles files d’attente tout au long de ce weekend.

Exposition de véhicules par Cecil Cars et Exclusive Drive

Le chapiteau accueillant les visiteurs depuis l’entrée principale réunissait de jolies pépites. A retrouver également en vidéo sur Facebook.

Toujours du statique pour les exposants !

Evidemment, constructeurs et exposants présentaient dans l’enceinte de l’événement un certain nombre de véhicules pour faire briller les yeux des visiteurs ! De quoi déambuler pendant de longs instants entre deux activités, sans jamais s’ennuyer. Toujours avec la possibilité d’échanger avec des professionnels globalement à l’écoute et tout à fait disposés à partager sur leur passion et leur activité. Pour la convivialité, vous pouviez même compter sur Obut pour une pétanque improvisée ! Dans les allées, on croise aussi de beaux bébés, parmi lesquels une GT2 RS de chez Porsche ou encore une Mclaren 720S.

Les roulages privés Exclusive Drive

J’en termine avec un album photo non exhaustif vous montrant à quoi le parc de participants à ces roulages piste ressemblait. Un joli melting-pot de sportives et voitures de prestige, issus de toutes les époques et de tous les pays ! Cet événement tout particulier permet d’en prendre la vue et les oreilles avec de superbes autos, qu’elles soient sur le parking, dans les stands ou évidemment, sur la piste ! D’ailleurs, les Gentlemen Drivers partageaient le Bugatti avec les autres acteurs de l’événement, y compris quelques écuries spécialisées dans le sport automobile. Ambiance !

Conclusion

Malgré une météo fort moyenne notamment vendredi et samedi, quelques remous médiatiques précédant l’événement, Abcmoteur a beaucoup apprécié l’atmosphère sur place et la vraie liberté qu’offre Exclusive Drive. Avec un tant soit peu d’organisation, en connaissance de cause, le weekend permet de prendre le volant de belles voitures sur piste et sur route, et dans tous les cas de profiter de la magie du Bugatti dans un esprit bon enfant. La libre circulation dans les stands permet d’échanger avec de nombreux passionnés et de voir de très près les autos et les coulisses des marques / écuries. Exclusive Drive reste donc un événement aussi plaisant qu’enrichissant, réservant émotions fortes et un peu de rêve à tous les passionnés dont nous faisons partie. A l’année prochaine !