Introduite sur le marché en 2012, la troisième génération du SUV coréen s’offre une petite cure de jouvence pour rester dans le coup.

Timides évolutions

En ce qui concerne le design, le moins que l’on puisse dire est que ce dernier n’est pas chamboulé. Pas de ravalement de façade au programme, une simple mise à jour. Sous l’épais camouflage on distingue ainsi une nouvelle grille de calandre, des phares légèrement redessinés et des feux de jours à LED qui semblent être positionnés au-dessus des antibrouillards et non plus en dessous. Pour l’arrière, c’est encore plus timide : seuls les feux voient leur dessin remanié, bien que le bloc optique en lui-même conserve la même forme. Enfin, la double sortie d’échappement n’est plus ronde mais adopte un design carré, très proche de ce que l’on trouve sur une Mercedes-AMG par exemple.

avant Hyundai Santa Fe 2016 prototype Hyundai Santa Fe 2016 mulet Hyundai Santa Fe 2016

Nos photographes espions ont réussi à capturer une image de l’intérieur et soyons honnêtes, il nous a fallu regarder avec attention pour distinguer que les boutons situés en-dessous de l’écran de la console centrale étaient différents. Ce menu changement traduit l’arrivée d’un nouveau système multimédia de dernière génération. Pour le reste, jugez vous-même, rien ne bouge.

interieur Hyundai Santa Fe 2016 feux interieur Hyundai Santa Fe 2016

Hybride dans les cartons

D’un point de vue technologique, le Santa Fe restylé pourrait être proposé avec un système à quatre roues motrices hybride baptisé e-4WD. Plus qu’une véritable transmission intégrale, il s’agit en fait d’une traction et propulsion combinées, sorte de 2+2. Un moteur thermique classique entraine les roues avant et une (ou deux) unité électrique s’occupe du train arrière. Nous ne savons pas si un mode tout électrique sera disponible pour les petits trajets urbains.

spyshot Hyundai Santa Fe 2016 photo espion Hyundai Santa Fe 2016 futur Hyundai Santa Fe 2016

Actuellement, le Santa Fe se contente de deux blocs diesel sur le sol français : un 2.0 150 chevaux pour l’entrée de gamme et ensuite un 2.2 197 chevaux. L’arrivée de l’hybride pourrait éventuellement marquer l’introduction d’un moteur essence, mais rien n’est moins sûr.

Le Hyundai Sante Fe facelift arrivera l’année prochaine, sans plus de précision quant à sa commercialisation.

Crédit photos : CarPix pour Abcmoteur