Maserati a choisi l’Allemagne pour la mise au point de son futur SUV, baptisé Levante. Les clichés pris par nos photographes révèlent un prototype à l’allure incongrue, basé sur la berline Ghibli.

Des détails qui ne trompent pas

Plusieurs aspects du mulet de développement que nous avons sous les yeux permettent de nous en apprendre plus sur le prochain modèle de la marque au trident.

La garde au sol tout d’abord, généreusement rehaussée par rapport à une Ghibli classique.

Maserati Levante

spyshot SUV Maserati

future Maserati SUV

On note ensuite les proéminentes extensions d’aile, signe que le SUV aura des voies plus larges que sa petite sœur, bien que le Levante, la Ghibli et la luxueuse Quattroporte reposent en réalité sur la même architecture modulable.

photo espion Maserati Levante

photo volee futur SUV Maserati

Enfin, il y cette espèce de cache noir qui court du pare-brise jusque sur le toit du véhicule. Il s’agit en réalité d’un poids supplémentaire qui permet de simuler un centre de gravité plus haut, comme le sera celui du SUV. Ingénieux de la part du constructeur, puisqu’il peut ainsi mener des essais dynamiques du Levante sans en dévoiler la forme définitive !

Transplantation mécanique

Au niveau des motorisations, il est quasiment certains que Maserati ne proposera pas de blocs inédits pour son SUV.

On retrouvera donc logiquement toutes les motorisations de la Ghibli – à savoir deux V6 biturbo essence de 330 et 410 chevaux et un V6 turbo diesel de 275 chevaux. Le V8 biturbo de la Quattroporte GTS (530 ch) pourrait éventuellement figurer lui aussi sous le capot du Levante en vue d’affronter les ténors de la catégorie que sont les Porsche Cayenne Turbo, BMW X5 M et autre Mercedes ML 63 AMG, mais rien n’a été confirmé par la marque.

profil Maserati Levante

vue 3-4 arriere Maserati Levante

Toutes les motorisations seront équipées d’une boîte automatique à 8 rapports développée par ZF. SUV oblige, le Levante sera dotée de la transmission intégrale maison Q4. Simple propulsion quand les conditions d’adhérence sont bonnes, elle peut toutefois transmettre jusqu’à 50 % du couple sur les roues avant en cas de besoin, le tout en 150 millièmes de secondes.

Changement de cap

Les puristes crieront sûrement au scandale face à cette orientation plus marketing que passionnelle. Un SUV diesel chez une marque sportive italienne, mais où va-t-on ?! L’idée n’est en fait pas si nouvelle que ça, rappelez-vous le concept-car Urus de Lamborghini dont on a dit pendant un temps qu’il pourrait recevoir un V8 diesel.

arriere Maserati Levante

mule Maserati SUV

En outre, devant le succès du Cayenne, on ne peut en vouloir à la marque transalpine d’essayer d’élargir sa gamme, surtout qu’elle était dans une situation très délicate au début de la décennie précédente.

Le Maserati Levante devrait se montrer en septembre 2015, à l’occasion du salon de l’auto de Francfort.

Crédits photos : CarPix pour Abcmoteur