L’Audi Q5 RS vient d’être surprise en phase de test comme en témoignent les photos du prototype que l’on peut voir ci-dessous montrant les modifications habituelles de la série RS. Cela laisse croire qu’un moteur 3 litres TSFI sur-vitaminé se trouve sous le capot…

spyshot de l'Audi Q5 RS

Les 4 pots d'échappement de ce prototype de l'Audi Q5 série S permet de dire avec sureté qu'il s'agit ici d'une moteur essence TSFI

Le véhicule qui figure sur ces clichés espion arbore un sigle TDI Quattro. Mais, les quatre pots d’échappement, qu’on ne retrouve jamais sur un diesel, ont trahi la véritable identité de la voiture. On peut aussi constater que le pare-chocs arrière a été modifié pour pouvoir faire de la place aux quatre tuyères. De plus, les jantes en aluminium sont typiques des voitures de tests de la série RS, tandis que les ailes avant pourraient être un peu plus larges.

Autre signe qui ne trompe pas, ce prototype Q5 est immatriculé avec des plaques d’Heilbronn, la ville où se trouve le centre de recherche et de développement Audi qui travaille sur les RS.

photo espion de l'audi sq5

Concernant le moteur, le doute plane encore. On se rappelle qu’en 2009, Audi avait présenté un concept customisé Q5, équipé d’un moteur 3 l TSFI de 408 chevaux, développant un couple de 500 Nm. À l’époque, il se chuchotait déjà que ce concept allait servir de base au développement de la Q5 RS.