Bien que les ventes du Koleos peinent à vraiment décoller, Renault a décidé de donner une deuxième chance à son SUV et nos photographes espions ont justement surpris son remplaçant en plein test. Bien que lourdement camouflé, on note quelques différences à l’extérieur et à l’intérieur du véhicule.

Plus proche du reste de la gamme

Le plus gros reproche adressé à l’actuel Koleos concerne son style. Trop fade, pas assez Renault, pataud, le SUV en a vu des vertes et des pas mûres. Aussi, le constructeur de Boulogne-Billancourt se devait de rectifier le tir avec la deuxième génération.

Renault Koleos 2015

Sous la peinture psychédélique et les extensions destinées à tromper le chaland, l’œil aguerri remarquera tout de même quelques changements. Le pare-choc avant tout d’abord, modifié en partie basse et arborant une entrée d’air plus large. Les optiques ensuite, plus effilées et longues que sur la génération actuelle.

profil futur Koleos

Les feux arrières pour finir, arborant un dessin « 3D » (comprenez avec du relief) et plus anguleux. Pour le reste, il faudra attendre de croiser le Koleos un peu plus dévêtu pour repérer les changements de carrosserie.

arriere Renault Koleos II

L’intérieur bénéficiera lui aussi d’un sérieux coup de jeune. Premier constat, les compteurs numériques. On pourrait penser que Renault se plie à la mode en suivant les constructeurs premiums allemands (Audi et Mercedes en tête avec leur respectif TT et Classe S), mais ce serait oublier que le constructeur généraliste français proposait déjà, et de série en sus, d’abandonner les compteurs classiques sur… la Twingo première du nom. Bien sûr, du chemin a été fait depuis 1993, et c’est un tout nouveau combiné d’instrumentation avec ordinateur de bord que l’on retrouvera derrière le volant.

photo volee volant Koleos

interieur Renault Koleos II

La présentation intérieure change elle aussi avec l’adoption du système multimédia R-LINK et de son écran tactile. Les commandes de climatisation, situées sous l’écran, changent également et présentent un design très proche de celui que l’on retrouve dans le cousin japonais du Koleos, le Nissan Qashqai. La console centrale affiche quant à elle une présentation plus épurée et on note l’apparition d’une molette qui pilote la transmission intégrale.

console centrale futur Koleos

Motorisations : pas de révolution

Sauf surprise de dernière minute, on ne devrait pas retrouver de  moteur totalement nouveau dans la prochain Renault Koleos. En revanche, fruit de l’alliance Renault-Nissan, on pourrait avoir quelques motorisations du Qashqai dans le Koleos. Pour rappel, le français n’est actuellement disponible qu’avec deux diesels de 150 et 175 chevaux, ce qui le place en véhicule plutôt haut de gamme. Le japonais est disponible lui avec de plus petits moteurs diesel (110 et 130 chevaux) et deux blocs essences (115 et 163 chevaux). Disponible de série avec une boîte manuelle, le SUV pourra recevoir une boîte à variation continue CVT, garante d’une douceur de fonctionnement optimale. Comme sur la génération actuelle, la transmission intégrale devrait être proposée en option.

spyshot Renault Koleos

Au niveau des proportions, le Koleos pourrait grandir maintenant que la gamme Renault dispose d’un crossover compact avec le Captur.

Pas de date de sortie officielle ni de prix avancé pour le moment. On attend toutefois le nouveau Koleos pour 2015, avec une possible présentation à l’incontournable salon de Genève.

Crédit photos : CarPix pour Abcmoteur