Voiture d’ingénieur pour certains, tueuse de supercars pour d’autres, qu’on le veuille ou non la GT-R a fait couler beaucoup d’encre. Mise à jour tous les ans depuis son lancement en 2008, nos photographes espions sont tombés sur un prototype avec l’avant camouflé, préfigurant le cru 2015.

Aérodynamique revue

Le premier changement que l’on remarque sous le camouflage concerne la calandre, qui se scinde désormais en trois parties. La prise d’air est aussi légèrement modifiée et perd sa forme trapézoïdale au profit d’un design rectangulaire. En partie basse, la lame avant semble légèrement plus travaillée que sur la génération actuelle. Les extrémités de la face avant  ont également une forme retravaillée, qui n’est pas sans rappeler la GT-R Nismo.

Nissan GT-R 2015

Nissan GT-R 2016

spy Nissan GTR

Si aucune autre modification n’est visible pour le moment, Nissan pourrait tout de même proposer de nouvelles peintures ou de nouvelles jantes, comme il l’a fait avec les précédentes versions.

Quid de la partie technique ?

Avec l’introduction d’une suspension Bilstein faite sur mesure pour la Nismo, il y a fort à parier que la GT-R 2015 reçoive une mise à jour de ses trains roulants et profite des avancées technologiques du constructeur. Le travail effectué sur la rigidité de la caisse devrait également être repris. Au niveau de la puissance, gageons que Nissan décide d’augmenter légèrement cette dernière pour la situer entre un millésime 2014 (550 chevaux) et une Nismo (600 chevaux).

spyshot Nissan GT-R

future Nissan GT-R

profil proto Nissan GT-R

Nissan GT-R restylee

Ces améliorations pourraient d’ailleurs être les dernières apportées à la GT-R telle qu’on la connaît, si la marque décide d’introduire une hypothétique GT-R R36. Les rumeurs voudraient que la remplaçante de Godzilla (surnom affectif donné à la GT-R par les Japonais) soit animée par un moteur hybride fort de 700 chevaux.

Prix en hausse

L’un des atouts majeur de la GT-R à sa sortie, c’était son prix. En effet, elle était disponible en version de base aux alentours de 76 000 €. Certes elle n’était alors donnée « que » pour 475 chevaux, mais au fil des ans son tarif a gonflé pour atteindre un ticket d’entrée fixé à 94 200 € aujourd’hui.

photo volee Nissan GT-R

photo espion Nissan GT-R

prochaine Nissan GT-R

Avec les modifications, la prochaine devrait encore faire grimper l’addition, se rapprochant dangereusement de la barre des 100 000 €. Plus si bon marché.

Crédit : CarPix pour Abcmoteur