Une Dacia, c’est généralement le choix que l’on fait quand on a besoin d’une voiture. Quand on aime l’automobile, ce n’est pas exactement la première marque qui vient à l’esprit. Pourtant, le prototype que nous vous présentons aujourd’hui pourrait faire un peu évoluer l’équation !

Les détails qui font la différence

Stylistiquement parlant, on pourrait presque passer à côté du prototype sans s’émouvoir plus que ça. Presque. Cependant, en y regardant de plus près, on observe des jantes de Clio IV GT, une double sortie d’échappement et des disques de frein au diamètre majoré. Voilà qui devient intéressant ! Le reste est pour le moment identique à une Sandero classique. Pas sûr que Dacia greffe un kit carrosserie complet sur la citadine, mais on peut quand-même envisager quelques ajouts sur les pare-chocs, des jupes latérales et des jantes spécifiques (consultez notre article avec des illustrations de la Sandero RS).

avant Dacia Sandero RS proto Dacia Sandero RS spyshot Dacia Sandero RS frein a disque arriere Dacia Sandero RS jante Dacia Sandero RS

L’intérieur montre lui aussi quelques signes de sportivité, avec des éléments piqués directement chez la maison mère, Renault. Le volant est ainsi repris de la Clio RS (voir notre essai), le pommeau de levier de vitesses est gainé de cuir avec surpiqures contrastées et enfin un siège semi-baquet accueille le conducteur et se charge de le maintenir efficacement.

habitacle Dacia Sandero RS interieur Dacia Sandero RS

Moins radical que la Clio RS

Sous le capot, on devrait retrouver le 1.2 turbo qui anime la Clio GT. Il affiche 120 chevaux et 190 Nm de couple dans cette dernière, néanmoins on ne sait pas si ces valeurs demeureront, ou bien seront revues un peu à la hausse. Toujours est-il que la Dacia Sandero RS (le nom est provisoire) sera moins radicale que sa cousine sportive au losange, tandis qu’elle fera vraisemblablement l’impasse sur la boîte à double embrayage EDC.

arriere Dacia Sandero RS

Là où elle pourrait surprendre, c’est au niveau du châssis. Les ingénieurs de Renault Sport n’en sont en effet par à leur coup d’essai, en témoigne le longue lignée des Clio survitaminées (Williams, 2RS, 3RS et 4RS) et des Mégane portant le fameux logo. On s’attend ainsi à un comportement fun et joueur, doublé d’une efficacité insoupçonnée.

vue profil Dacia Sandero RS

Et le plus fort, c’est que badgée Dacia, cette petite sportive pourrait se négocier autour des 15 000 euros. Vivement un essai de celle qui pourrait devenir une base prisée des amateurs de trackday (journée circuit pour le loisir) à moindre coût. La présentation devrait intervenir en septembre, pour le salon de Francfort.

Crédit photos : CarPix pour Abcmoteur