Le PDG de Lotus, Jean-Marc Gales, a récemment annoncé que la marque allait faire son grand retour sur le devant de la scène en proposant un modèle capable de rivaliser avec Porsche. Peu de temps après, nos photographes espions sont tombés sur une Lotus Evora camouflée.

Timide à l’extérieur

Nous vous présentons donc aujourd’hui les premières images de celle qui donnera peut-être du fil à retordre à quelques productions de Stuttgart. L’Evora actuelle arbore un style plutôt sage et sans fioritures, presque passe partout. Si vous vous attendiez à un changement radical avec le facelift, c’est raté.

Lotus Evora 2015 spyshot Lotus Evora

Les seuls changements que nous ayons observés sont en effet un bouclier avant aux entrées d’air élargies et un nouvel aileron à l’arrière. Nos photographes jurent également avoir décelé des feux de jour à LED camouflés sur le pare-choc avant, mais l’information est difficilement vérifiable à 100 % sur les clichés. En bref, si vous voulez un look de tueur, allez plutôt voir du côté de l’Exige.

avant Evora restylee vue profil prototype Lotus Evora

Nous n’avons pour l’heure aucune information concernant une éventuelle évolution de l’intérieur.

Et sous la carrosserie ?

Eh bien une fois encore, ce ne sont que des spéculations que nous pouvons faire. Avec les annonces de J-M. Gales, on s’attend à ce que la partie moteur et les trains roulants soient de très haut niveau. Il serait toutefois vain de s’emballer et de rêver d’un nouveau moteur, car les finances de l’entreprise ne sont pas exactement au beau fixe. Tout juste l’écurie de F1 du groupe a-t-elle réussi à finir 2014 quasiment à l’équilibre.

Lotus Evora restylee

On retrouvera donc vraisemblablement le V6 3.5 d’origine Toyota  équipant l’actuelle monture, sûrement avec un peu plus de puissance (pour rappel il développe 276 chevaux dans l’Evora et 345 dans l’Evora S). Lotus étant avant tout connu pour ses châssis d’exception à l’équilibre sans pareil, on est également en droit d’attendre une mise à jour de la suspension pour plus d’efficacité et un meilleur feeling de conduite. En digne héritière de ses ancêtres poids plumes, l’Evora pourrait aussi éventuellement perdre quelques kilos.

future Lotus Evora

Pour finir, Lotus a annoncé une « présentation excitante » pour le prochain salon de Genève qui ouvrira dans moins d’un mois. Evora ? Pas Evora ? Rendez-vous en mars pour le savoir !

Crédit photos : CarPix pour Abcmoteur