20 ans ! En dehors du fait que l’A4 est presque aussi vieille que votre serviteur, cet anniversaire est surtout symbolique et Audi ne pouvait pas le passer sous silence. C’est donc un tout nouveau modèle que nous découvrirons cette année et il est pour l’heure activement testé dans le rude hiver scandinave.

Copier/coller

Ctrl + C/Ctrl + V, Pomme + C/Pomme + V, peut importe le logiciel, le principe est le même. Audi décline ses modèles invariablement, en appliquant les mêmes procédés jusqu’à harmoniser l’ensemble de sa gamme. Ainsi, pour se faire une idée du design de la nouvelle A4, il suffit d’observer comment le TT 2 est devenu TT 3 (voir notre essai) : moins de rondeurs, plus d’agressivité et d’arêtes saillantes. Maintenant prenez une image de l’actuelle A4 (B8) et placez-la à côté de nos spy-shots. Vous voyez où je veux en venir ? La calandre se fait plus carrée, les optiques plus minces et menaçantes, mais dans l’ensemble la silhouette reste identique. Il faudra attendre de découvrir la carrosserie non camouflée pour repérer les autres petits détails qui feront que l’A4 pourra prétendre au nom de code B9. On remarque toutefois que les rétroviseurs sont désormais solidaires des portières.

avant future Audi A4 Audi A4 2015 Audi A4 B9

Bien que nous n’ayons point de photos de l’intérieur pour le moment, on sait que les passagers profiteront d’un peu plus d’espace grâce à un empattement allongé et à des porte-à-faux réduits. Au niveau de l’équipement embarqué et de la finition, il n’y a pas vraiment de soucis à se faire : la marque aux anneaux est étiquetée premium et compte bien rester leader en terme de qualité perçue.

spyshot Audi A4 B9 vue profil Audi A4 2015 vue 3-4 arriere Audi A4 B9

Le plus important ne se voit pas

Si l’extérieur est plus une évolution qu’une révolution, les choses bougent en revanche un peu plus sous la carrosserie. L’A4 B9 reposera sur la plateforme MLB evo du groupe VAG, ce qui lui assure un gain de poids d’environ 90 kg par rapport à sa devancière. Combinée aux porte-à-faux réduits, elle permettra une meilleure répartition des masses.

prototype Audi A4 2015 prototype Audi A4 B9

Une large palette de moteur essence et diesel sera disponible, sans que nous ne sachions encore précisément quels blocs seront retenus. Gageons que la majorité des mécaniques actuelles seront remaniées et adaptées pour plus d’efficience et de performance. Un modèle e-tron viendra assurer la présence de l’A4 sur le segment hybride (voir notre essai de l’A3 e-tron). En outre, il a été question pendant un temps d’une transmission intégrale « e-quattro » avec un moteur thermique pour les roues avant et un ou deux moteurs électriques pour les roues arrière. Si l’idée pourrait fonctionner sur des modèles classiques, il est difficile de l’imaginer pour les déclinaisons sportives S4 et RS 4.

photo volee Audi A4 B9 poupe future A4

Ces dernières seront bien évidemment de la partie. La S4 sera vraisemblablement équipée du même V6 à compresseur que l’actuelle, avec une puissance d’environ 350 chevaux. La RS 4 devrait en revanche laisser tomber le V8 et revenir à ses premières amours, avec un V6 biturbo (comme la première RS 4, la B5) porté à environ 500 chevaux. Dommage pour le bruit fantastique du V8, mais bonne nouvelle pour la consommation.

L’Audi A4 B9 berline sera présentée cette année, probablement durant le salon automobile de Francfort en septembre. Le break pourrait quant à lui faire son apparition dans un an, pour le salon de Genève 2016.

Crédit photos : CarPix pour Abcmoteur