La citadine de Volkswagen est en pleine force de l’âge. La tenue du plus grand salon au monde dédié aux voitures anciennes, le Techno Classica d’Essen en Allemagne, était l’occasion rêvée pour la marque de faire une rétrospective de sa citadine.

Programme complet

Le constructeur allemand a mis les petits plats dans les grands pour permettre aux visiteurs du salon de découvrir en profondeur la généalogie Polo. Outre la possibilité de se faire tirer le portrait à côté de séries spéciales de Polo, Volkswagen organisera des visites commentées sur les différentes générations du modèle, des conférences retraçant la vie du modèle et ses engagements en compétition et enfin, un tirage au sort quotidien récompensera les fondus de Polo. Des billets VIP pour les Classic Days de Schloss Dyck (www.schloss-dyck-classic-days.de, attention site en allemand) et des modèles réduits de la marque sont à gagner.

toutes generations VW Polo I II III IV V

De quoi devenir incollable sur les cinq générations de la citadine VW !

Plateau fourni

Volkswagen a choisi d’exposer sept versions différentes, toutes singulières, car représentatives d’une innovation ou d’une performance technique.

Volkswagen Polo I L 1975

La Polo 1, celle par qui tout a commencé en 1975, est bien évidemment de la partie. La vue de la fiche technique fait aujourd’hui sourire : 40 chevaux, boîte 4 rapports, 0 à 100 en 22 secondes… Des performances d’un autre âge ! Avec son poids contenue d’à peine 700 kilos, elle pouvait toutefois filer jusqu’à 132 km/h. Les dimensions étonnent également : de 3,5 m à l’époque, la Polo est passé à 3,9 aujourd’hui. Une sacrée différence, qui s’explique en partie par l’augmentation des normes de sécurité et la multiplication des modèles dans les gammes actuelles.

Volkswagen Polo IV GTI Cabriolet 2007

Une surprenante Polo IV GTI cabriolet a aussi sa place sur le stand. Carte blanche avait été donnée à Karmann, carrossier allemand à qui l’on doit les sublimes Ghia type 14 et 34 et qui a notamment produit la Porsche 356 dans les années 1950 ainsi que le toit articulé de la première génération de Mercedes SLK. Il en résulte une citadine décapsulée, faisant la part belle à la sportivité comme en témoigne sa double sortie d’échappement centrale.

Volkswagen Polo V R WRC 2013

Pour les mordu de compétition, la Polo R WRC de Sébastien Ogier se charge de rappeler que Volkswagen a régné en maître sur le championnat du monde des rallyes en 2013 et 2014. 1.6 turbo de plus de 300 chevaux, 4 roues motrices, elle est la Polo la plus efficace jamais produite. Nombre de passionnés (votre serviteur compris) rêvent d’ailleurs de voir un jour une version homologuée de la bête pour aller chatouiller la pétillante Audi S1 (voir notre essai) !

Parmi les autres modèles exposés se trouvent la Polo II G40 (1985) détentrice d’un record du monde de vitesse moyenne pour les moteurs de 1300 cm³ (208 km/h sur 24 h !), la Polo II G40 (1992) et son compresseur qui a donné lieu à des préparations de folies dans les années 1990, la Polo II Eco (1988) motorisée par un bicylindres (le downsizing ne date pas d’aujourd’hui…) et enfin la Polo III Open air (1998) dotée d’un toit ouvrant innovant pour l’époque.

Sachez que le Techno Classica fermera ses portes le dimanche 19 avril, ce qui vous laisse encore un weekend pour en profiter ! A défaut de vous déplacer, et pour peu que vous ne soyez pas germanophobe, le site www.volkswagen-classic.de propose aussi un historique sur la désormais mythique Polo.