Les voitures hybrides ont le vent en poupe et pourraient bien devenir la figure de proue des valeurs écologiques et économiques du 21ème siècle. Flambée des prix du pétrole, baisse du pouvoir d’achat, prise de conscience environnementale sont autant de facteurs propices à leur popularité et à leur commercialisation massive.

Pourtant, leur popularité ne date pas d’hier et remonte à la fin du 19ème siècle lorsque l’ingénieur américain H. Piper demande l’octroi d’un brevet pour le premier moteur essence-électrique. Les années 1970 sont particulièrement glorieuses puisque les crises pétrolières successives suscitent un intérêt très vif pour ces véhicules aux émissions polluantes et aux consommations énergétiques limitées. Les constructeurs automobiles tels que Honda, Mitsubishi, Toyota et Volkswagen investissent des sommes colossales dans l’hybride. Un million de Toyota Prius sont écoulées en 1997. Honda reproduit le même schéma deux ans plus tard avec la Insight, sa première voiture hybride, qui connait également un succès phénoménal. Ford, Chevrolet, Dodge, BMW et d’autres concurrents leur emboitent le pas et se mettent à la page hybride. La concurrence fait rage, l’hybride devient très tendance et le phénomène atteint une apogée médiatique sans précédent.

photo d'un Wrightbus à londres

Un Wrightbus

Aujourd’hui, la plupart des constructeurs proposent une gamme diversifiée de véhicules hybrides dernière génération: Honda propose par exemple la CRZ, le premier coupé essence-électrique, et la Honda Jazz Hybride, la première citadine-électrique. Outre les voitures, d’autres types de véhicules hybrides sont en train de se développer, parmi lesquels les bus, les camions et les 4×4 hybrides. Les pays anglophones sont particulièrement friands de ces véhicules à forte avancée technologique. Il y a par exemple le Wrightbus, une version moderne et écolo du fameux bus à double-étage britannique. Aux Etats-Unis, le projet du « Plug-in Hybrid Electric School Bus Project » vise à remplacer les bus des écoliers par des bus hybrides 100% électriques et rechargeables. L’hybride a encore de beaux jours devant lui. La page n’est pas encore tournée.