Opel est sûr de « faire mouche » avec son dernier argument commercial : le constructeur vous propose une garantie « à vie » de ses véhicules, pas courant chez les marques automobiles. Seul Kia avait marqué les esprits avec une garantie de 7 ans. Mais qu’en est-il de cette garantie, peut-on y croire sans se faire avoir ?

Arrière de l'Opel Insignia

L'Opel Insignia, comme tous les modèles de la gamme, profiteront de la nouvelle garantie "à vie"

Une garantie qui a ses limites !

Ne croyez pas faire une affaire en or avec la garantie « à vie » d’Opel (et Vauxhall), la marque auto a prévu ses petites restrictions et conditions que voici :

  1. la garantie s’applique au premier propriétaire jusqu’à 160 000 kilomètres
  2. la garantie peut perdurer de 6 ans avec un deuxième propriétaire uniquement si :
  • le premier propriétaire à payé les « frais d’activation » annuels
  • a respecté les intervalles d’entretien préconisés par Opel
  • la voiture doit avoir moins de 100 000 kilomètres au compteur

La fausse garantie « à vie » d’Opel concerne aussi les pièces et la main-d’œuvre. Ainsi, les 50 000 premiers kilomètres et 2 premières années les frais engendrés par l’auto sont remboursés à 100 %, mais ensuite c’est de manière dégressive. A 160 000 km par exemple, ce sera plus que 40 % des frais qui seront couverts.

Une offre réservée pour le moment à l’Allemagne et la Grande-Bretagne

Opel propose cette offre de garantie exclusivement dans ces deux pays mais il se pourrait qu’elle soit étendue si le succès est à la hauteur des attentes du constructeur.