Pour des raisons de santé, un licenciement, une panne mécanique, un bug informatique ou toute autre raison, vous pouvez vous retrouver dans la difficulté, voire dans l’impossibilité de payer votre prime d’assurance. Cependant, tout n’est pas perdu pour vous à condition de bien réagir.

Avertir son conseiller sans tarder

Lorsque vous vous rendez compte que votre situation financière se dégrade au point de ne plus pouvoir honorer vos paiements envers votre assureur, il convient de l’en informer au plus vite avant d’être en défaut de paiement. Cela pourrait vous coûter la résiliation de votre contrat, sans oublier que vous devrez encore payer le reste de la prime même une fois mis à la porte.

N'attendez pas votre avis d'échéance pour intervenir

N’attendez pas votre avis d’échéance pour intervenir

En prenant contact avec votre compagnie avant le contentieux, vous êtes en meilleure posture afin de négocier un aménagement pour votre cas. Par exemple, vous pouvez demander un report de mensualité(s), basculer vers une formule moins chère ou étudier toute possibilité pouvant soulager votre effort financier.

Il est à noter que la Macif se distingue dans ce domaine. En effet, la mutuelle offre un protection spécifique pour ses sociétaires de plus trois ans étant au chômage : la cotisation est prise en charge jusqu’à 99 % et cela pendant deux ans au maximum. Une bonne initiative contre la non-assurance, un véritable fléau en France représentant environ 500 000 conducteurs (une part en augmentation de 20 % dans les accidents ces cinq dernières années).

Changer d’assurance ?

Avec la mise en application prochaine de la loi Hamon (on parle de décrets d’application d’ici fin juin 2014), l’assuré a une carte de plus en main. Il pourra résilier à tout moment auprès de son assurance s’il a au moins un an d’ancienneté.  Pour une 308 neuve achetée sur peugeot.fr, le consommateur peut réaliser des économies substantielles en utilisant le comparateur d’assurance auto Turbo notamment. En un clin d’oeil, ce type de service permet de comparer les prix du secteur. Une première piste permettant de savoir si l’on casque un peu trop et ainsi boucler plus facilement cet onéreux poste budgétaire pour tout propriétaire d’une voiture…