Le mois de septembre commence à peine et il faut désormais oublier les merveilleuses vacances que vous venez de vivre pour vous concentrer sur cette nouvelle année qui débute. Cependant, si vous avez pensé à acheter les fournitures scolaires de vos enfants ainsi qu’à vous offrir une nouvelle mallette pour aller travailler, il est primordial de vous soucier aussi de l’état de votre voiture et, plus précisément, de vos pneus.

La pression d’un pneu

Comme chacun le sait, il est très simple de vérifier la pression de ses pneus en se rendant soit dans un garage, soit dans une station-essence proposant gratuitement l’utilisation d’un compresseur. Cependant, cette vérification est faite généralement avant les départs en vacances mais pas après, alors qu’il est vivement conseillé de vérifier la pression de ses pneus une fois par mois. En effet, cette pression varie en fonction de la température ainsi que de la qualité des routes empruntées. Par ailleurs, une bonne pression de vos pneus vous permettra d’optimiser leur performance, mais aussi de diminuer votre consommation de carburant tout en diminuant votre distance de freinage.

Pour bien gonfler ses pneumatiques, il vous suffit de respecter les indices de pression préconisés par les constructeurs. Ces informations propres à chaque véhicule sont généralement indiquées au sein du carnet d’entretien, sur  l’ouverture de porte côté conducteur ou bien sur une étiquette présente, par exemple, sur la trappe de carburant. Par ailleurs, la pression de vos pneus doit se faire à froid, c’est-à-dire que votre véhicule ne doit pas avoir roulé plus de 5 kilomètres durant les deux dernières heures. Si ce n’est pas le cas, il vous faudra ajouter 0,3 bar supplémentaire à chacun de vos pneus.

Comment voir l’usure de ses pneus ?

La partie principale d’un pneumatique est sans conteste sa bande de roulement, car c’est elle qui assure principalement l’adhérence de votre véhicule sur la route. Si celle-ci est usée ou endommagée, vous risquez la crevaison ou l’aquaplaning si vous conduisez sur des chaussées trempées. Pour éviter cela, vous devez impérativement connaître le niveau d’usure de vos pneus. Pour ce faire, il faut vous assurer que la bande de roulement n’atteint pas le témoin d’usure ou que celle-ci est supérieure à 1,6 mm de profondeur. Si ce n’est pas le cas, votre pneu doit être changé rapidement et sachez que des pneus trop usés sont susceptibles d’une contravention.

Pour être sûr que vos pneus sont encore fiables, vous pouvez utiliser la technique de la pièce de 1€. En effet, si en plaçant cette pièce au sein de la bande de roulement vous voyez la couronne dorée de la pièce, sachez qu’il est grand temps de changer vos pneumatiques. De plus, les pneus disposent d’une durée de vie maximale de 10 ans, mais il est vivement recommandé de les changer entre 6 et 8 ans d’utilisation s’ils n’ont pas subi d’usure majeure depuis leur montage sur votre véhicule.

Quel est l’état général de vos pneus ?

Si vos pneus vous semblent sains après vérification de la pression ainsi que de leur usure via la bande de roulement, il est tout de même conseillé de vérifier l’état général de vos gommes en les regardant tout simplement. En effet, en positionnant votre volant à environ 45°, vous pourrez obtenir une visibilité parfaite sur l’état de vos pneumatiques. Cette vérification portera principalement sur les coupures ou les déformations qui peuvent être engendrées suite à des nids-de-poule ou des chemins en terre par exemple. Pour être un peu plus efficace, vous pouvez aussi passer votre main sur vos pneus et cela vous permettra de vous rendre compte de l’état du caoutchouc, car vous sentirez toutes les aspérités de vos gommes afin de détecter certains défauts tels que des bosses ou des renflements inhabituels comme sur ce pneu été Bridgestone Turanza.

Pneu Bridgestone Turanza bosselé

Ce genre de déformation (hernie) n’est pas à prendre à la légère, l’éclatement n’est pas loin

L’âge de ses pneus est-il important ?

Pour ceux et celles qui roulent très peu durant l’année, il faut savoir qu’un pneu dispose d’une durée de vie moyenne de 7 ans. Cependant, on ne connaît pas toujours l’année de production de ses pneumatiques. Pour ce faire, il vous suffit de scruter le flanc de vos pneus afin d’y découvrir sa date de production et, par conséquent, son âge. Celle-ci est indiquée par quatre chiffres dont les deux premiers relatent la semaine de fabrication de vos pneus alors que les deux derniers chiffres font référence à l’année. Par exemple, si vos pneus portent la mention « 1807 », comme sur le pneu été Michelin Energy Saver ci-dessous, cela signifie qu’ils ont été conçus la dix-huitième semaine de l’année 2007. Par ailleurs, il faut savoir qu’une forte exposition de vos pneumatiques au soleil augmentera leur vieillissement. Cela pourra alors se voir à l’œil nu, car vous verrez que le caoutchouc devient plus terne, mais il pourra aussi se désintégrer à certains endroits.

Pneu Michelin Energy Saver fabriqué en 2007

Savoir lire un pneu comme sa date de fabrication (ici le numéro DOT est « 1807 »), c’est quand même mieux !

Se préoccuper de l’état de ses pneus est donc très important, car nous nous servons quotidiennement de notre véhicule. De plus, la période de la rentrée est propice à des réductions que vous trouverez facilement avec des comparateurs de prix de pneus alors si vous devez changer vos gommes, c’est le moment idéal pour le faire sans pour autant dépenser des sommes faramineuses. Par ailleurs, cela vous évitera bien des désagréments, car des pneus usés peuvent nuire à la maniabilité de votre véhicule et, de ce fait, à votre sécurité ainsi qu’à celle des autres conducteurs qui vous entourent !

Article rédigé et proposé par Pneumatique-Pas-Cher.com