Pour rentrer les meilleurs chronos dans une course, il y a la préparation de la voiture qui rentre en compte, mais aussi et surtout la conduite du pilote. Un des éléments fondamental du pilotage, c’est la gestion de ses trajectoires et plus particulièrement lorsqu’il s’agit de négocier un virage.

Trois moments clés pour déchaîner les chronos

deux honda civic sur circuit

Deux indices permettant d’identifier une mauvaise négociation de passage en courbe : l’utilisation de la pédale de frein après le point de braquage (la voiture aura tendance à chasser de l’arrière) et une allure plus réduite au point de sortie qu’au point d’entrée

Afin de perdre le moins de temps possible lorsque l’on a une courbe à passer, voici les trois étapes à suivre (souvent matérialisées par un plot lors de stages) :

1. Le point de braquage : La réussite de l’entrée en virage va être déterminante pour la suite. Ici, il va falloir se placer le plus à l’extérieur de la courbe (à gauche pour un virage à droite et à droite pour un virage à gauche) et freiner jusqu’au point de braquage pour atteindre la vitesse adéquate. Ensuite, on appuie légèrement sur la pédale d’accélération pour garder un filet de gaz.

la trajectoire dans une courbe avec les differents points

En respectant cette méthode, on effectue la rotation du volant la moins grande tout en ménageant la mécanique

2. Le point de corde : A ce moment-là on se situe au milieu du virage, il faut être le plus près de la corde (l’intérieur) afin d’obtenir une trajectoire la plus adoucie possible dans le but de ralentir au minimum son allure. On maintient toujours un filet de gaz.

3. Le point de sortie : Dernière phase pour négocier sa courbe, il s’agit de bien élargir sa trajectoire et de réaccélérer progressivement.

Le regard : un élément capital

Les trois étapes précédemment décrites ne peuvent être réussies sans une bonne orientation du champ de vision. Le conducteur doit toujours regarder loin et anticiper. C’est pourquoi lorsqu’il se trouve au point de braquage, il doit déjà fixer le plot suivant, c’est-à-dire le point de corde.

Comme toute technique, elle demande de la pratique. La trajectoire est une composante de la conduite sur circuit qui demande du temps et des ajustements avant d’être maitrisée tout en sachant que de nombreux paramètres rentrent en compte à chaque prise de virage. On pourra notamment citer l’état du revêtement, l’usure et le choix de la monte pneumatique, les intempéries, la météo, …