Assurance & jeune conducteur : 5 astuces pour un petit prix

Lorsque vient l’âge de la majorité, cela rime souvent avec inscription – coûteuse – à l’auto-école. Et puis pour certains il s’agit en plus du début des études longues, du premier logement étudiant, d’un budget – serré – à gérer soi-même tous les mois…

Une Renault Twingo 1. Une petite voiture peu puissante et pas trop récente qui est idéale pour commencer

Une Renault Twingo 1. Une petite voiture peu puissante et pas trop récente qui est idéale pour commencer

Alors forcément, on cherche à faire des économies et le lourd poste de dépenses lié à la voiture (voir aussi “4 trucs malins pour diminuer votre budget auto”) doit être raboté autant que possible. Seulement, quand on est jeune et avec un permis probatoire, c’est la surprime assurée (sans jeu de mots) !

5 conseils pour payer son assurance auto le moins cher possible

Tout l’enjeu lors de ses trois premières années d’assurance, c’est de payer le moins de surprime possible. En règle générale, elle est de 100 % la première année (soit le double par rapport à une personne sans ce “malus”), de 50 % la deuxième année et de 25 % pour la troisième année (12,5 % pour les conducteurs ayant fait la conduite accompagnée, car ils ont cinq fois moins de risques d’avoir un accident). Pour les compagnies, vous êtes leurs “bêtes noires” : statistiquement 22 % des accidents mortels intègrent les 18 à 25 ans1.

Voici quelques conseils pour réduire la note autant que possible pour ne pas faire partie de ces 28 % de jeunes qui envisagent de ne pas s’assurer… :

1. Limitez la puissance et détournez-vous des modèles récents tout en prenant la formule de base

Vous rêviez d’une voiture tendance trouvée pour pas trop cher tout en payant une petite prime d’assurance ? Ces deux éléments sont incompatibles. Cantonnez-vous à des véhicules plus modestes et dans la mesure du possible qui ne sont pas côtés à l’Argus (plus de dix ans). Une puissance inférieure à 100 chevaux sera quasi-inévitable.

L’autre point, c’est de prendre l’offre la moins couverte chez l’assureur – cela ne veut pas dire choisir une mauvaise compagnie – qui est appelée l’assurance au tiers. Une formule “tous risques” serait inutile, car la valeur de la voiture est trop faible et cela ferait surtout multiplier au moins par deux le prix à payer. Dans ces conditions, on s’en sortira avec environ 275 € par an pour une Peugeot 205 de plus vingt ans2. Essayez de faire un devis d’assurance auto avant d’acheter.

2. Vérifiez la couverture de l’assurance

Comme nous l’avons vu, une formule au tiers sera suffisante, mais il faut qu’elle inclue l’assurance personnelle du conducteur. Et en cas de sinistre grave (invalidité…), il faut que le plafond d’indemnisation soit assez élevé. 2 – 300 000 € qui peuvent sembler “beaucoup” à première vue sont trop peu. Un bon contrat couvrira à la hauteur de 1 million d’euros.

3. Ajoutez des options utiles à votre contrat

Même si le prix est à compresser au maximum, il peut être plus réfléchi de choisir une formule plus protectrice à partir du moment où vous utilisez plusieurs par semaine votre auto. Cela correspond à ce qu’on appelle “tiers étendu”. En cas de vol, d’incendie ou de bris de glace, les réparations seront faites ou vous serez dédommagé, mais attention à bien comparer le montant des franchises demandées !

Pour mieux se rendre compte, voici un exemple concert : si le pare-brise de votre 205 vient à être remplacé cela vous en coûtera 250 € ou seulement 65 (baisse de 74 %) si vous avez pris la formule tiers étendu au préalable. Au regard de l’économie qui peut être réalisée (sans parler de vol), l’option est vivement conseillée.

4. Ne déclarez pas la moindre rayure

Rappelez-vous de la surprime qui vous pèse pendant les trois premières années. Si malheureusement vous avez un accident, un accrochage ou autre type de sinistre responsable, vous serez “grillé” pendant un moment auprès des assureurs et vous écoperez d’un malus de 10 %, 15 %, 20 %, …. diminuant seulement de 5 % par an si vous n’avez plus de sinistre !

5. Cumulez les contrats pour obtenir des réductions tarifaires

Prendre plusieurs contrats chez un même assureur (voiture, moto, habitation, …) permet bien souvent d’obtenir une ristourne de 5 à 20 % et parfois même plus pour les mieux lotis. Il est donc incontournable d’effectuer un devis  avant de franchir le pas. C’est aussi bien souvent l’occasion de faire quelques ajustements…

Sources :
1 Chiffres donnés par Arnaud Giraudon, président du courtier A comme Assur
2 La Maif

  • 3 Responses

    1. François

      Autre conseil, n’hésitez pas de faire intervenir (beau) papa ou (belle) maman auprès de sa propre compagnie d’assurance s’il y a déjà plusieurs contrats chez elle, elle se montrera plus ouverte pour faire un geste commercial.

      Répondre
    2. Garage Toulouse

      C’est vrai le système français pénalise beaucoup les jeunes conducteurs qui ont des voitures un tant soit peu puissantes. Il faut essayer de cumuler les contrats (auto, habitation, santé) et de prendre un minimum de garantie. Certaines compagnies font aussi remise pour les “petits rouleurs”

      Répondre
    3. Gig

      Prendre une précaution c’est toujours utile. Actuellement, les courtiers en assurance font leur mieux pour mieux protéger nos biens en cas d’accidents et d’autres catastrophes imprévisibles, et propose des meilleures primes d’assurance avantageuses à moindre coût.

      Répondre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publié.