L’embrayage d’une voiture remplit une fonction indispensable : il accouple (embraye) ou désengage (débraye) le boîte de vitesse du moteur. L’utiliser correctement est essentiel pour ne pas diminuer sa durée de vie et ainsi conduire à un coûteux remplacement par le garagiste.

Les bonnes pratiques pour ne pas fumer son embrayage

Pour vous aider à ménager votre embrayage, voici une liste de quelques astuces faciles à mettre en œuvre au quotidien. Certaines concernent les utilisateurs de boîte manuelle et la dernière s’adresse aux adeptes de boîte robotisée. Suivez le guide !

Un embrayage qui commence à coller ou qui broute ? La douloureuse n'est malheureusement plus très loin pour vous !...

Un embrayage qui commence à coller ou qui broute ? La douloureuse n’est malheureusement plus très loin pour vous !…

  • En douceur. Premier point évident, mais que l’on ne pense pas toujours à appliquer : éviter de brutaliser la commande d’embrayage. D’autres éléments y sont reliés et n’apprécient guère les chocs violents. On prendra donc la peine de débrayer et ensuite d’embrayer calmement et sans précipitation. Il faut toujours accompagner la pédale du début à la fin.
  • Débrayer à 100 %. Avant de passer un rapport, il faut absolument avoir enfoncé la pédale d’embrayage jusqu’en butée. Autrement, les mécanismes seront prématurément usés et fragilisés.
  • Ne pas garder le pied sur l’embrayage. Certains conducteurs ont pris la mauvaise habitude de se servir de la pédale d’embrayage comme d’un repose-pied. De cette façon, on agit quand même sur l’embrayage qui se dégrade et surchauffe.
  • Frein à main électrique. Le traditionnel frein à main à câble disparaît peu à peu dans nos voitures, mais son remplaçant électrique grignote l’embrayage. Pendant un court instant, il retient l’auto malgré le fait que vous appuyez sur l’accélérateur. Ce temps de réaction fait patiner l’embrayage. Pour éviter cela, il faut légèrement relever le pied gauche tout en mettant un petit coup de gaz. Les freins relâchent les roues. Vous pouvez partir.
  • Aide au démarrage en côte. Ici aussi, le petit délai entre le moment où vous accélérez et le moment où l’auto s’élance abîme l’embrayage. Pour contourner ce problème, il faut commencer par s’élancer lentement et attendre que les freins se desserrent. Puis, vous pouvez accélérer franchement.
  • Boîte de vitesses robotisée et arrêt prolongé. Bien que vous n’avez pas de pédale d’embrayage (que deux au total : le frein à gauche et l’accélérateur à droite), le système commandant la boîte robotisée utilise bien un embrayage ! Ainsi, lorsque vous êtes à l’arrêt et pas en neutre (position « N », aussi appelée « point mort »), vous restez débrayé. A la longue, cela usure les mécanismes et la butée d’embrayage, comme nous vous en parlions dans le premier point. La solution ? Passer en neutre le temps que le feu rouge passe au vert ou que l’embouteillage disparaisse.

A votre tour, n’hésitez pas à commenter ces conseils et à proposer vos propres astuces via les commentaires !