L’Etat déclenche la guerre aux automobilistes français avec l’interdiction totale des avertisseurs de radars combiné à la suppression des panneaux signalant un radar automatique. Par ailleurs, une gigantesque traque aux « délinquants routiers » est prévue dans les mois à venir (hiboux, contrôle en roulant, etc…). Alors que les automobilistes sont tous les jours victimes des prix du carburant et d’un budget auto qui explose chaque année, voici le top 5 des meilleures raisons de continuer à utiliser un avertisseur de radar. Le racket du permis ça suffit !

les avertisseurs de radars deviennent interdits par la loi française

Les avertisseurs de radars interdits, les solutions pour contrer !

  1. La chasse à l’avertisseur, vaste blague ! : Premièrement, le fait que le comité interministériel de la sécurité routière annonce qu’il est désormais interdit d’utiliser un avertisseur de radar, de le transporter ou même de le détenir, on se dit que… ça tiendra jamais ! Déjà qu’aujourd’hui connaître un contrôle de la police relève de l’exceptionnel, on voit mal comment les forces de l’ordre pourraient contrôler plus d’1 % des conducteur pour vérifier si dans le fin fond de la boîte à gant ne se trouve pas un avertisseur de radars recouvert de poussière… Et quid de la protection de la vie privée, on ne fouille pas un véhicule sans aucun motif ?!
    Il est vrai que les sanctions encourues (une amende de 5ème classe de 1 500 € et un retrait de 6 points) sont dissuasives, mais n’est-ce pas là un aveu que les contrôles de police seront rares ?
  2. Pas de date, pas de loi validée par le Parlement : Profite-t-on en ! Aucune loi n’existe pour le moment, c’est encore le moment d’acheter un avertisseur de radars, ce comparatif des meilleurs produit de l’année 2011 sera fort utile…
  3. Je possède déjà un GPS faisant avertisseur de radars automatiques fixes : Pas de problème, détenir un GPS qui fait déjà avertisseur est le bon plan. Comment forcer des millions de Français à racheter un système de navigation sous prétexte que le leur est hors-la-loi du jour au lendemain ? Les gendarmes devront laisser passer…
  4. Smartphone et applications Coyote, Wikango, … : Voici une autre situation illustrant la difficulté des contrôles à laquelle vont se confronter les policiers. Comment prouver que l’iPhone servait à détecter les radars ? Quid de la vie privée encore une fois ? On ne peut quand même pas confisquer les téléphones portables qui servent, eux aussi, de GPS ! D’autant plus que l’on peut très bien imaginer cacher l’application…
  5. Les fabricants préparent leur riposte : Plus de 4 millions de conducteurs utilisent au quotidien un petit boîtier afin de sauver leurs permis, les taxis y compris. Vont-ils se laisser faire ? Sûrement pas, et les fabricants non plus. Ils se sont d’ailleurs regroupés (Inforad, Wikango, Coyote et Avertinoo) sous l’Association Interprofessionnelle de l’AFFTAC pour unir leurs forces ! Sans parler que internet sera toujours au secours du papier rose, et si il le faut les cartes des radars français… seront hébergées sur des serveurs étrangers !

Quel pays !