Sans surprise, l'extérieur ne change pas beaucoup. Le plus visible se trouve au niveau de l'avant, avec une nouvelle prise d'air.

Sans surprise, l’extérieur ne change pas beaucoup. Le plus visible se trouve au niveau de l’avant, avec une nouvelle prise d’air.

On peste souvent contre les excès de sobriété du design Volkswagen. Avec leur style trop sage, les productions de la marque allemande ne font pas vraiment tourner les têtes mais elles ont un bel avantage : elles ne vieillissent jamais prématurément. Regardez la Polo : la cinquième génération de la fourmi va fêter à Genève ses cinq années et elle n’a pas pris une ride ! Ses formes sont toujours d’actualité et les ventes se maintiennent encore à un bon niveau.

Les immatriculations ont quand même commencé à baisser, avec par exemple – 7 % en 2013 en Europe par rapport à 2012. Volkswagen ne reste donc pas les bras croisés et offre une bonne mise à jour à sa citadine. Mais sans surprise, le design ne change pas beaucoup. La vraie révolution se trouve sous le capot.

Le gamme de moteurs revue en profondeur

La firme germanique a fait le grand ménage du côté des motorisations, aussi bien du côté de l’essence que du diesel. C’est bien simple, pour le sans-plomb, les 1.2 60 et 70 ch ainsi que le 1.4 85 ch ont été mis au placard. Pour le gazole, tout ce qui existait (1.2 TDI 75 ch et 1.6 TDI 90 ou 110 ch) passe aux oubliettes !

Le fond des optiques a été modifié tout comme la calandre. Si, si : la baguette chromée n'est plus au centre mais en bas ! Enorme, non ?

Le fond des optiques a été modifié tout comme la calandre. Si, si : la baguette chromée n’est plus au centre mais en bas ! Enorme, non ?

Pour les TDI, on trouve à la place un unique et inédit trois cylindres 1.4 litre décliné en 75, 90 et 105 ch. Pour l’essence, les versions de base reprennent le trois cylindres 1.0 MPI de 60 ou 75 ch de la Up ! La Polo inaugurera courant 2014 un nouveau 1.0 turbo TSI de 90 ch, qui annonce déjà une consommation en cycle mixte de seulement 4,1 litres tous les 100 km. En attendant, il y a un 1.2 TSI 90 ch. Une version 110 ch est aussi au catalogue.

Les modèles les plus puissants ne sont pas oubliés, au contraire. La BlueGT dotée d’un 1.4 TSI avec fonction désactivation des cylindres lors des faibles charges passe de 140 à 150 chevaux. Et la GTI voit son bloc grimper de 180 à 192 ch. Elle se rapproche ainsi des Renault Clio RS et Peugeot 208 GTI, qui annoncent 200 ch. On attend maintenant de pied ferme la version R WRC qui devrait avoir 250 ch !

C'est au niveau des moteurs que la Polo change le plus, avec de nouveaux blocs 3 cylindres, toujours moins gourmands.

C’est au niveau des moteurs que la Polo change le plus, avec de nouveaux blocs 3 cylindres, toujours moins gourmands.

Le jeu des 7 erreurs pour le style

Revenons-en au design de la voiture pour détailler ce qui change. La transformation la plus visible se situe au niveau du bouclier avant, avec une nouvelle prise d’air. Plus grande, elle intègre des antibrouillards horizontaux reliés par une baguette chromée, comme sur les berlines de VW. La calandre évolue légèrement et un œil exercé remarquera le nouveau fond des phares. Les versions les plus chics adopteront une signature lumineuse inédite à base de LED. A l’arrière, il y a un nouveau bouclier, qui montre un petit renfoncement au niveau de la plaque d’immatriculation.

A l’intérieur, le regard est attiré par le nouveau volant et la toute nouvelle instrumentation, inspirée par la Golf 7 (voir notre essai). Les compteurs sont logés dans des petits fûts, pour une meilleure lisibilité. Au niveau de la console centrale, on remarque une organisation revue des commandes. De nouveaux systèmes multimédia prennent place, avec des écrans tactiles de 5 ou 6,5 pouces. La Polo cru 2014 se veut ainsi plus connectée, avec par exemple une fonction qui permet de piloter les applications de son smartphone directement via l’écran de la voiture.

Les habitués de la Polo remarqueront le nouveau volant et l'instrumentation revue, inspirée par la Golf.

Les habitués de la Polo remarqueront le nouveau volant et l’instrumentation revue, inspirée par la Golf.

Côté équipements, la Polo imite les grandes. En option, elle pourra être dotée du système FrontAssist, un dispositif qui freine automatiquement la voiture jusqu’à 30 km/h si celle-ci détecte un risque de collision. Vous pourrez aussi disposer d’un régulateur de vitesse actif qui maintient les distances de sécurité.

Cette « nouvelle » Polo fera ses débuts en public lors du Salon de Genève.

>> Voir les tarifs et équipements

Galerie photo