Dans le monde du premium, Volvo prouve qu’il est possible de tenir tête aux marques allemandes. Par exemple, son XC60 se vend mieux que les modèles germaniques ! La firme suédoise espère bien renouveler cette prouesse avec le XC40, son premier SUV urbain. Le nouveau venu semble avoir tout ce qu’il faut pour réussir, avec à la fois les éléments qui séduisent la clientèle de ce genre d’engin et des ingrédients typiquement Volvo, qui apportent une touche d’originalité.

Déjà, le XC40 fait le plein d’équipements dédiés à la sécurité : freinage d’urgence avec une détection des véhicules, mais aussi cyclistes, piétons et grands animaux, protection anti-sortie de route qui corrige la trajectoire, freinage automatique en cas de véhicule en approche lors d’une marche arrière… En matière de confort, on trouve un toit ouvrant panoramique ou un système de vision 360°.

Accueillant

Ensuite, l’habitacle regorge d’astuces pour faciliter le quotidien. Par exemple, les portes peuvent accueillir une tablette et l’accoudoir central cache une poubelle. Le coffre est facilement modulable grâce à un séparateur pliable. Pour agrandir le volume de chargement (460 litres), il suffit d’appuyer sur un bouton et la banquette se rabat, en formant un plancher plat. La planche de bord est proche de celles des dernières Volvo, avec un grand écran tactile vertical de 9 pouces au niveau de la console centrale. L’instrumentation 100 % numérique est de série.

Enfin, le XC40 mise sur la personnalisation. Il est possible d’avoir une silhouette bicolore, avec une partie supérieure peinte en noir ou blanc. On aime le design de ce véhicule, qui ne se contente pas d’être un petit XC60. La face avant en impose, avec sa calandre verticale et son large capot plat. On aime les surfaces lisses, qui dégagent une impression de pureté. L’habitacle n’est pas en reste : on peut opter pour une moquette rouge !

Gros moteurs pour commencer

Basé sur une nouvelle plate-forme, conçue avec la maison-mère chinoise Geely, le XC40 va débuter sa carrière avec des versions puissantes : une essence T5 de 257 ch et une diesel D4 de 190 ch. Sur ces versions, la boîte de vitesses automatique 8 rapports et la transmission intégrale sont de série. Cela donne un ticket d’entrée un peu défrisant pour un SUV compact, à 45 100 €. Heureusement, Volvo lancera par la suite de plus petits moteurs, dont un trois cylindres essence de 150 ch.

La marque innovera aussi avec une formule de location sous forme d’abonnement tout compris, sans apport, un peu comme pour un smartphone. Les mensualités seront fixées à l’avance et les mêmes pour tous dans le pays.

Photos du Volvo XC40