Sans aucun doute, la Renault Zoé attire de nombreux regards. Il semble bien que ce soit la première électrique « normale ». Elle a un design plaisant, une habitabilité honnête, des innovations que d’autres véhicules électriques n’ont pas (prise caméléon qui permet de recharger avec la même prise à des intensités différentes : 22 ou 43 kW, récupération d’énergie à haut rendement, …) et un prix relativement accessible (surtout avec le bonus de 7 000 € de l’Etat).

la zoé en train de rouler

La Renault Zoé dont la date de sortie est attendue au printemps

Le seul bémol, c’est son autonomie de 150 km (bien que meilleure que d’autres VE) et son impossibilité d’être rechargée sur une prise électrique standard domestique sans installer une Wallbox et une prise sécurisée. Exit la recharge chez un ami le temps d’une soirée. Cela étant, la petite électrique au losange est passée au test du crash-test par l’organisme européen Euro NCAP et le bilan est positif puisque la voiture a obtenu le nombre d’étoiles maximum, c’est-à-dire cinq. Voici la vidéo :

[sublimevideo poster= »http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/03/crash-zoe.jpg » src1= »http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/03/Euro-NCAP-Renault-Zoe-2013.m4v » uid= »5a9206a0″ id= »5a9206a0″ width= »576″ height= »432″]

Et pour connaître le détail de la note, voici une image extraite du fichier PDF :

la fiche de la renault zoe au cras-test

Tout est au vert à part le thorax dans le cas d’un choc latéral et le fameux coup du lapin pour la Zoé. Le choc piéton (66 %) est perfectible