On a beau être pionnier, on n’a pas toujours les bonnes idées. Comment Toyota, longtemps leader du marché des SUV compacts avec le RAV4 et spécialiste de la motorisation hybride, n’a pas proposé avant aujourd’hui une synthèse des deux ? Cela fait un moment que l’association essence et électricité n’est plus réservée à la Prius. La marque en est par exemple à la deuxième Auris HSD. C’est d’autant plus étonnant que ce RAV4 écolo partage apparemment une bonne partie de sa mécanique avec le cousin premium Lexus NX300h (voir notre essai), commercialisé en septembre dernier.

L'arrivée de la motorisation hybride s'accompagne d'un restylage.

L’arrivée de la motorisation hybride s’accompagne d’un restylage.

Patience, il sera lancé en 2016

Pour l’instant, Toyota ne donne pas beaucoup d’informations techniques sur ce véhicule. Rien d’étonnant : la marque ne le commercialisera pas chez nous avant janvier 2016 ! On sait juste qu’il y a sous le capot un bloc 2.5 essence couplé à un moteur électrique qui entraine les roues arrière. La puissance cumulée des deux est inconnue tout comme les valeurs de consommation. Mais une chose est sûre : ce RAV4 est un hybride simple, qui ne pourra parcourir que 2/3 kilomètres sans utiliser de l’essence.

Dommage que Toyota ne propose pas de version rechargeable, comme pour la Prius, ce qui lui aurait permis de prendre de l’avance sur la concurrence qui commence à réagir (notamment le groupe Volkswagen avec les GTE et e-tron). Le RAV4 hybride est doté d’une transmission intégrale gérée par l’électronique, qui autorise une capacité de traction de 1.650 kg. Un dispositif anti-louvoiement sécurise le remorquage.

Toyota Rav4 Hybride - 3

Toyota Rav4 Hybride - 1

interieur Toyota-Rav4-restyle

Nouveau visage

Toyota fait coup double puisqu’il profite de la présentation du RAV4 hybride pour dévoiler le restylage de l’auto. Pour l’instant, en Europe, la firme japonaise a montré uniquement le « nouveau » modèle en hybride (en blanc sur les images, le bleu correspond à la version américaine dévoilée au Salon de New York). Le reste de la gamme sera révélé plus tard… mais sera commercialisé avant l’hybride, en fin d’année. La face avant a été redessinée, avec les nouveaux codes esthétiques en vogue chez Toyota : optiques aiguisées, bouclier agressif… A l’arrière, la partie des feux sur le hayon est modifiée et leur habillage a été revu.

Le dessin de la planche de bord ne change pas. Mais Toyota signale la présence de nouveaux matériaux moussés, qui feront progresser la qualité. Il y a plus d’animation dans la liste des équipements, avec par exemple l’arrivée d’un système de vision à 360°, qui facilite les manœuvres.

Toyota-Rav4-restyleToyota-Rav4-restyle-2Toyota-Rav4-restyle-3

Le plein d’aides à la conduite

Mais c’est au chapitre de la sécurité que progressera le plus le RAV4, avec le nouveau pack Toyota Safety Sense, qui sera inauguré par les nouvelles Auris et Avensis. Il comprend un système précollision, une alerte de franchissement de ligne, le gestion automatique des feux de route, le freinage automatique et la lecture des panneaux de signalisation. Il y aura aussi un régulateur de vitesse adaptatif.

Le RAV4 millésime 2016 devrait faire ses débuts européens en public au Salon de Francfort en septembre.