En Europe, le RAV4 s’est d’abord fait reléguer au second plan sur son segment par une flopée de nouveaux concurrents : Ford Kuga, Peugeot 3008, Volkswagen Tiguan… Puis, le C-HR est venu lui voler la vedette au sein de sa propre famille ! Pourtant, selon Toyota, il est le SUV le plus vendu dans le monde.

Un statut qu’il doit beaucoup à sa popularité aux Etats-Unis. En 2017, il a même été le véhicule le plus écoulé là-bas après les gros pick-up. Priorité donc aux USA pour la cinquième génération, qui vient de faire ses débuts au Salon de New York. Pour le voir dans les concessions, la clientèle européenne devra attendre le premier trimestre 2019.

Style anguleux

Après avoir grandi au fil des générations, le RAV4 stagne enfin, avec une longueur qui reste à 4,60 mètres. L’empattement est cependant allongé de 3 cm, grâce à l’adoption de la nouvelle plate-forme de Toyota, la TNGA, déjà utilisée par la Prius et le C-HR. Ces proportions revues devraient un peu améliorer l’habitabilité.

Le style change en profondeur. Toyota n’est pas du genre frileux avec une évolution timide à chaque génération. Les designers sont partis d’une feuille blanche, dessinant un RAV4 plus musclé et plus aventurier. La forme des passages de roues résume parfaitement ce changement de philosophie. Le look est cependant trop chargé, avec des plis de carrosserie inutiles. Le RAV4 pourra avoir une silhouette bicolore, qui donne un aspect curieux à la custode.

Hybride à un ou deux moteurs électriques

Si l’extérieur en fait trop, l’intérieur est presque minimaliste ! L’écran tactile assez petit ne fait pas très moderne et son intégration aurait pu être plus soignée. La présentation dégage tout de même une bonne impression de qualité, on espère que les matériaux sont au diapason.

En France, le RAV4 ne laissera pas le choix côté moteur, ce sera une offre unique avec un ensemble hybride qui combine un bloc 2.5 essence et un moteur électrique. La puissance cumulée devrait tourner autour de 200 ch. Innovation avec cette nouvelle génération : la version à transmission intégrale aura un deuxième moteur pour entraîner les roues arrière, une belle source d’économie de carburant. Toyota promet que le RAV4 sera plus dynamique, avec une caisse plus rigide et un centre de gravité abaissé.