Il va y avoir du mouvement chez les grands SUV haut de gamme d’ici cet été : Volvo commercialisera enfin son nouveau XC90, Mercedes lancera le GLE (qui n’est autre que le ML restylé) et Audi mettra en vente la deuxième génération du Q7, dévoilée en décembre et qu’Abcmoteur avait pu découvrir en avant-première à Bruxelles. Le constructeur aux anneaux vient de révéler la gamme et les tarifs de l’engin, qui peut donc être commandé dès à présent (mais ne sera visible dans les showroom qu’à partir du 18 juin).

roulage Q7 2015

Deux V6 pour commencer

Le nouveau Q7 débute sa carrière avec une toute petite gamme de motorisations. C’est bien simple : les clients ont pour l’instant le choix entre un essence et un diesel ! Les amateurs de sans plomb prendront donc le V6 3.0 TFSI 333 ch (22 CV). Les inconditionnels du gazole opteront pour le V6 3.0 TDI 272 ch (16 CV). Ces deux blocs sont associés d’office à une boîte automatique tiptronic 8 rapports. Evidemment, la transmission intégrale est de série sur de tels moteurs. L’hybride e-tron sera disponible en 2016.

Plutôt bien équipé

Quatre finitions composent la gamme. Le niveau de base évite les pingreries et adopte les détecteurs de pluie et de luminosité, le frein de parking électrique, la lecture des panneaux de signalisation, la banquette arrière fractionnable, la climatisation automatique bi-zone, le Bluetooth, les jantes 18 pouces, le hayon électrique, l’accès/démarrage mains libres, l’aide au parking avant/arrière, les phares xénon ou encore les rétroviseurs extérieurs dégivrants.

tout-terrain Audi Q7 II SUV Audi Q7

Le niveau S-Line gagne la suspension adaptative, l’instrumentation numérique Audi virtual cockpit, les jantes 20 pouces, la navigation MMI avec la commande tactile entre les passagers avant, la sellerie mixte cuir/alcantara ou encore les sièges avant électriques. L’Ambition Luxe hérite d’une sellerie entièrement en cuir et de la caméra de recul avec fonction créneau automatique. Enfin le haut de gamme Avus reçoit d’office la sono Bose 19 haut-parleurs, la colonne de direction à réglages électriques, les optiques avant full LED, les sièges avant chauffants, le toit ouvrant panoramique et la vision périphérique 360°.

Malus en forte baisse

Que l’on se rassure, il y a toujours une liste d’options longue comme un jour sans pain. Beaucoup d’assistants à la conduite restent facturés en supplément. Exemples : l’aide dans les embouteillages fait partie d’un pack facturé 2.290 € et l’assistant de changement de voie coûte 730 €. Les roues arrière directrices réclament 1.390 €.

profil Audi Q7 2015 arriere nouveau Audi Q7

Le Q7 diesel 272 ch débute à 63.500 €. C’est plus que l’ancien modèle, qui avec le TDI 245 ch commençait à 58.160 €. Mais grâce à un poids réduit (jusqu’à 325 kg en moins), le nouveau Q7 annonce des consommations en forte baisse (- 28 % en moyenne). Le malus du nouveau diesel est de seulement 900 €, contre 6.500 pour l’ancien ! En essence, le ticket d’entrée est fixé à 67.800 € (malus de 3.000 € au lieu de 8.000). Reste à savoir maintenant si ce nouvel opus va plaire à la clientèle habituelle, son design étant plutôt critiqué.

Les prix

Essence V6 3.0 TFSI 333 ch

> Q7 : 67.800 €, S Line : 74.700 €, Ambition Luxe : 75.600 €, Avus : 83.300 €

Diesel V6 3.0 TDI 272 ch

> Q7 : 63.500 €, S Line : 70.400 €, Ambition Luxe : 71.300 €, Avus ; 79.000 €

interieur nouveau Q7 2015 volant nouveau Audi Q7 2015