A l’occasion du salon de Genève, Skoda présentera en première mondiale une version baroudeuse de l’Octavia Combi, un traitement qui n’est pas sans rappeler ce que fait Audi avec l’A4 et l’A6 Allroad.

SKODA-Octavia-Scout-2014

L’Octavia Scout est basée sur l’Octavia Combi, elle ne sera donc pas disponible en version berline. Elle reprend les mêmes dimensions et les mêmes cotes d’habitabilité que le break, excepté la garde au sol surélevée.

A l’extérieur, elle se caractérise par des boucliers avant et arrière spécifiques bi-ton (noir / argent) ainsi que d’une protection des bas de caisse, des portières et des arches de roue en plastique noir. L’Octavia Scout repose sur des jantes de 17 pouces de série.

L’habitacle ne fait pas l’objet de traitement particulier si ce n’est l’application de plusieurs badges « Scout » à l’intérieur, comme sur le volant à 3 branches multifonctions ou sur le levier de changement de vitesses.

interieur SKODA-Octavia-Scout-2014

Le break aventurier est par ailleurs systématiquement associé à une transmission aux 4 roues via un coupleur Haldex de 5ème génération (déjà utilisé par la Skoda Octavia Combi et la Volkswagen Golf 7 par exemple). En temps normal, l’Octavia Scout est une simple traction. Lorsque le système détecte une situation où les roues avant viennent à patiner, le coupleur repartit alors la puissance entre les roues avant et les roues arrières.

Pour améliorer ses capacités de franchissement, l’Octavia Scout a une garde au sol de 183 mm, ce qui représente un rehaussement de 33 mm par rapport à l’Octavia Combi. Cette garde au sol surélevée ainsi que la modification des boucliers avant et arrière ont permis d’améliorer les angles d’attaque et de fuite. Si cela ne fait pas de l’Octavia Scout un véritable franchisseur, ces caractéristiques devraient permettre de s’aventurer sur nombre de chemins non bitumés.

nouvelle Octavia-Scout

Enfin, Skoda a amélioré les capacités de traction par rapport à l’Octavia Combi : l’Octavia Scout est capable de tracter une remorque freinée allant jusqu’à 2 tonnes (contre 1600 kg avec le break Octavia).

En France, l’Octavia Scout devrait être disponible en association avec deux moteurs diesel, le 1.6 TDI de 105 ch (boîte de vitesses manuelle à 5 rapports) et le 2.0l TDI de 150 chevaux (boîte de vitesses manuelle à 6 rapports). Dans d’autres contrées comme l’Allemagne, elle sera de plus proposée avec un moteur essence 1.8l TSI délivrant 180 chevaux, accouplé à une boîte robotisée à double embrayage DSG à 6 rapports.